Dans les brumes de l’Orient-Expresssssssssss

 

    Un de mes projets dans la vie, c'est de prendre l'Orient-Express, avec une tonne de malles pour me perdre dans un long voyage surréaliste. En attendant d'être riche, ce sont de beaux mannequins que j'ai vu descendre du train Moscou-Londres il y a quinze jours. Dans un amoncellement de bagages anciens et de robes de soie chuchotantes.

Je commence par la fin alors qu'il faudrait vous raconter tout depuis le début:

La scène s'ouvre dans un atelier, bien organisé, avec des portants sur lesquels attendent sans bruit les robes achevées.

 

 

Izma1

Je rôde dans le studio Izmaylova tous capteurs ouverts, je veux tout voir, tout savoir. Je me fais attraper par une couturière car j'ai posé mon verre de peinture sur une table. Ce n'est pas le moment de tester pour voir si elles sont relax! )

 

Izma012.2

Je passe dans une autre salle pour voir l'essayage avec les mannequins. Je suis curieuse de voir les robes bouger, toutes ces plumes, ces cristaux, il faut que ça brille! Et là, je vois re-des-portants avec une armée de chaussures (50 centimètres de talons au moins).

Izma012.3 

L'équipe du magazine Love, travaille sur le stylisme du défilé. Choisir chaque mannequin avec sa tenue+chaussures+la prendre en photo pour mémoire. Entre nous, ça n'a pas l'air drôle du tout. (Je prends une grande résolution aussi formidable qu'utopique: un jour, quand je serais embauchée pour faire les stylismes de défilés, ça sera surprise-party). Ensuite au vu de leur style vestimentaire, je pense qu'elles sont vraiment douées. Je vais en prendre de la graine, entre look classique-boy en jean et pull marin et maquillage hitchcockien, le contraste déchire. 

Izma012.8

Je vous laisse 5 minutes en cabine d'essayage. Soyez sages.

Izma012.5

 

Izma012.4

En fait quand tu es mannequin, tu passes ta vie à être déshabillée par les gens. Rahbillée, déshabillée, rhabillée, regardée. J'en repère une dont la solution consiste à se coller des stickers de fleurs sur les bouts de seins. )

 

Izma012.10

La scéance n'en finit pas, je loupe les tests make-up pour aller faire la fête avec Pierre qui est à la fois mon pote et le grand organisateur. 

A demain pour le jour J!

Mmmmouah!

Back from London

Vite, j'écris vite ce post avant que l'impression disparaisse. L'impression magnétique que m'a laissé Londres ce weekend. Accentuée par un décalage entre les coups de soleils pris la veille près de Bordeaux et la pluie froide coulant sur mon visage le lendemain chez Big-Ben. 

En plus de la pluie, j'ai pris un gros coup de foudre. Parce que rien ne sied mieux à cette ville que l'humidité. Tout d'un coup vous sentez cosy, vous avez envie de vous réfugier dans un bar sombre et chaleureux, à boire un thé fumant, à lire votre journal avec des petits gâteaux. 

 

Capture d’écran 2011-09-19 à 23.01.53
image Kevin Danks

Sans la pluie, je n'avais pas pu deviner ce charme ensorcellant auparavant. Ajoutez à ça, que c'est le seul endroit au monde où vous pouvez croiser des filles coiffées comme ça

 

Capture d’écran 2011-09-19 à 22.50.27

 

et des garçons habillés comme ça. Je n'exagère pas.

 

Beatles-USA

 

Bref ça y'est je suis in Love. In Love avec Izmaylova aussi, puisque j'ai passé deux jours à observer leur équipe en pleine préparation de défilé. Pouvoir soulever un coin du rideau, c'est une de mes activités favorites. Ne pas s'en tenir au show lui-même, savoir apprécier tout le travail qu'il y a eu derrière, l'enthousiasme des préparatifs, l'inquiétude aussi de l'accueil que le public réservera à cette nouvelle collection…. Je n'en dis pas plus, voici le défilé en vidéo.

 

  

 

Pendant ce temps, je mets une dernière main à mes dessins, un peu de couleur, un coup de gomme, un coup de pinceau, un coup de scan. Et vous saurez tout. Tout tout sur les cuisines, les mannequins et les préparatifs.

La Fashion week là-bas, c'est vraiment Blow-Up.

 

Blow-up

Yours my dears,

Eudoxie

Ps, ne croyez pas que je parle bien anglais parceque je dis "Yours", j'ai un mal fou à comprendre leur accent. Je ne parle qu'Américain…yeah

Je vous emmène en vacances

Qui m'aime me suive……

Respirer les fleurs

Vacances2
Vacances3
Vacances4
Vacances6
Vacances7

en pleine chaleur, faire la sieste dans une vieille maison.

  Vacances13   Vacances9
Vacances11

Vacances17
Vacances16
Vacances14
Vacances10

puis monter dans la voiture et filer voir la mer avant le soleil couchant

Vacances19

Vacances22 
Vacances23 
Vacances21

J'aime les vacances en France.

Tout ça pour dire que l'air de rien, pendant que je vous parle, je me suis mariée et puis je pars m'installer à Bordeaux avec femme et enfants (non, pardon, mari et enfants). Et puis, et puis une autre chose dingue….mais je peux pas dire tout de suite.

Voilà

E.

Hyères ou l’heure des mondanités

Chers amis, chers lecteurs, chers tous,

Blogueurs, pas blogueurs,

Je vais tâcher de me servir de cet agréable évènement qu'est le Festival d'Hyères pour vous parler d'un phénomène fort intéressant: comme je vous le disais précédemment, ce Festival rassemble, le temps d'un weekend, la crème de la création, de la mode et des créateurs en devenir sur fond de vagues et de cyprès.

Il rassemble aussi la crème des blogs. Car il faut savoir que dans cet étroit microcosme, on se parle beaucoup, quasiment tous les jours mais on se voit peu. Ecran interposé oblige.Il y a des gens avec qui l'on ne parle jamais et dont on se fait un véritable mythe (ils seraient en général assez ennuyés de l'apprendre). Si vous êtes un habitué des séries, vous comprendrez ce que je veux dire. A regarder tous les jours ou presque les aventures d'une Carrie Bradshaw, vous serez assez émotionné de la voir apparaître en chair et en os. Eh bien c'est pareil avec une blogueuse dont on suit les aventures quotidiennes. 

 

J'ai eu l'immense plaisir de découvrir la gentillesse et les belles robes de notre très cosmopolite Larmadio del Delitto

Cecile4.2
Cecile11.2

(regardez-moi cette tuerie de robe). Quant au décor, il y avait 100 000 endroits sublimes, et je me suis arrangée pour prendre des photos à la dernière minute à l'hôtel… je n'ai qu'à faire semblant d'avoir choisi un décor super glamour.

J'ai eu un flash sur la beauté et la finesse d'Isabelle (alias Accro de la Mode)

2643291701
877161067

(petit mot perso: Isabelle tu aurais dû rester plus loooooongtemps)

credit photo SoblackTie

Prendre le petit déjeuner avec Frieda l'Ecuyère sur la terrasse. (Je l'ai vue plusieurs fois avant de savoir que c'était elle). Son pseudonyme m'impressionait un peu, maintenant je suis rassurée, Frieda, c'est vraiment une fille cultivée comme on aime.

Georges_Seurat_019

 

Ne pas oser aborder Punky-B ( je suis une grosse neuneu parceque nous vivons dans le même bled)

646043355

credit Photo PunkyB

Regarder Louise de loin. Différente de ce que j'imaginais.

5702897186_399c913744_b
credit photo Black Orchid

Pour que l'équipe soit complète il ne manquait plus que notre organisatrice et docteur ès make-up: Madame M

Make up M 110411 024 PNG

Notre reporter de choc Anne

Notre Vénus marine, Magali

et ceux qui se sentent invités pour l'année prochaine.

 

Le Festival d’Hier.

 

Hyeres1.2

– Je pars au Festival d'Hyères ce weekend.

– Le festival d'hier ???……..

– Hyères, Hyères près de Toulon: dans le sud.

Une conversation sur ce grand Festival de mode démarre regulièrement sur un léger quiproquo. Hyères c'est la mer. Les palmiers. Une villa labyrinthe en haut d’une colline.

 

Hyeres5.2

Rêve de milliardaires avant-gardistes. Nous sommes chez feu les Noailles. Ils auraient aimé recevoir eux-mêmes la faune de silhouettes über-lookées et de gens du pays qui se sont invités chez-eux ce  weekend.

Hyeresvisages.2

Hyeres3.2
Hyeres4.2

Ils auraient aimé faire partie du jury de ces dix stylistes et de ces dix photographes, jeunes, bosseurs, brillants, venus présenter leur travail. Aussi invisibles qu’ils soient, j'ai cru les voir rôder comme nous autour des collections exposées au soleil.  Les voir toucher les vêtements sur leurs portants. Entrer dans l’imaginaire singulier de ces designers inspirés. Chuchoter.

  Hyeres7.2

Hyeres8.2
Hyeres9.2
Hyeres10.2
  Hyeres12.2

 

 

 

Le soir au défilé, les grands-mères d'ici sont côte-à-côte avec les enfants gâtés de la mode. C’est la magie du Festival d’Hyères d’être aussi pointu qu’accessible.  Comme une danse tribale et magnétique, le pas des mannequins sur le podium vous ensorcelle.  Chaque passage vous happe et vous laisse songeur. Entre ce que j’ai pu analyser sur cintres dans l’après-midi, les matières, les finitions et les vêtements et ce que je découvre en mouvement, presque vivants, le décalage est parfois frappant. Avant et après défilé, Ma favorite reste la même. Un défilé de bonne-soeurs ultra-sophistiquées.  A l’heure où j’écris, les résultats ne sont pas encore donnés. Suspense.

Tumblr_l70399fVCc1qcg0ueo1_r3_1280
copyright Kevin Laloux

 

Entre farniente, transats sur la pelouse, petits-fours et émotions esthétiques, je me laisse aller à détailler les tenues des festivaliers, à noter un assemblage vestimentaire miraculeux, à compter les paires de chaussures géniales, à paparazzer les paparazzi.  

  Hyereschaussures

Hyeresdessin5.2

Il y a bien un endroit au monde où l'on peut faire son marché le matin, croiser des stylistes stars l’après-midi, aller prendre un bain de mer le soir avant d’aller au défilé. Entendre les taxis dire (avé l'accent) :

-   C’est un merdier à la Villa Noailles, J’ai jamais vu ça !

-   Et puis t’as vu comme ils sont habillés ? Tu sais t’habiller comme ça toi ? Moi je sais pas.

Finir sur une assiette de fruits de mer et des coups de soleil.

 

A l’attention des volontaires pour le Festival de l’année prochaine, voici un petit topo pratique des indispensables à emmener dans votre valise.

Dessinhyeres3.2

Sur ce, je vous laisse, il faut que j'aille voir le Festival de tunning sur la plage. (Je suis une fille trèèèèès tunning vous savez).

Yours. E.

Ps: cet article a spécialement été rédigé pour le Figaro Madame.fr

PPs, il faut voter! Même pas besoin de s'inscrire, vous faites un clic

Noël dans l’Est

Quitte à s'exiler en province, autant en profiter pour découvrir qu'ici il y a une vraie magie. Noël est le révélateur des charmes de l'Est. Cette année, Metz est la grande concurrente de Strasbourg. Toutes les places de la ville sont plantées de petites maisons de bois coloré, saupoudrées de  neige et de manèges, d'odeurs flottantes de gaufres. On s'installe dans la rue pour déguster des huîtres, des escargots  avec du vin blanc et les yeux des petits clignotent devant les lumières dorées.

 

Marchenoel3
Marchenoel4
Marchenoel2
Marchenoel5
Marchenoel12

Marchenoel11

Noel10

Noelest11
Noelest9
Noelest7
Noelest6
Noelest1
Noelest4
Marchenoel8

Marchenoel1
Marchenoel6
Marchenoel7
Creche2

Creche1

Il y a même une boutique de Noël ouverte à l'année, et l'un des meilleurs patissiers de la ville sculpte des Saint Nicolas à la tronçonneuse dans des blocs de glace. Qu'est ce que vous en dites?

Creche4
 

Ps, dans son dernier billet, Queenie une vraie originaire de l'Est vous parle de  la Saint Nicolas. Ici, c'est quasiment plus important que Noël.

Bruxelles, loin des blagues et des frites…

 

loin des…frites. Enfin presque, parcequ'en vraie touriste, j'ai été en acheter dans une vraie baraque à frites, sur une vieille place, avec un hamburger en supplément, et plein de sauce dégoulinante (il y a de quoi casser le mythe !..), et c'était infâme. Plus jamais de ma vie. 

 

Brussels1

 

A part les frites donc, j'ai tout aimé. La douceur de vivre, la beauté des architectures. C'est le paradis de l'Art nouveau: si vous y allez il faut absolument visiter la Maison Horta, tout près de la très chic avenue Louise. Horta l'a construite pour lui-même, pleine d'arabesques dorées et d'humour (ex: une grande salle de bains cachée dans un placard). C'est un peu le Gaudi de Bruxelles. 

 

Brussels2
Brussels3

 

Il fait partie de ces architectes qui poussent les projets jusqu'au bout, à tout penser, même le design des poignées de portes et des tissus qui couvriront les sièges. L'ensemble donne une impression d'unité et d'achèvement fulgurantes.

 

Brussels4
Brussels5

 

Ensuite l'architecture du musée de la Bande-dessinée est à elle seule une bande dessinée. On se croirait dans une planche de Schuiten

Francoisschuitenkj3

 

En se baladant dans les rues ensuite, on est encore en pleine BD:

Brussels6

 

C'est un peu la chasse à la façade peinte

 

Brussels7

 

aux tags aussi (mon chéri est fan de tags)

 

Brussels8 

Brussels9
Brussels10

 

Voilàààààà ça c'est fait. La super photo de touristes. 

 

Brussels11

 

Sinon comme archi géniale à voir, il y a le Palais Stocklet. Mon rêve. Quand je serais riche je l'achèterai. Pour l'instant il est fermé au public, fermé comme une fortresse abritant des fresques de Klimt, des meubles géométriques, une déco noire et blanche, graphique en diable (même les arbres sont taillés en carrés!). Je l'ai vu depuis la rue, mais voir le Palais Stocklet pour moi, c'est comme tomber nez à nez avec Lady Gaga pour d'autres.  C'est un grand choc émotionnel.

 

Brussels12

photo piquée chez Wikipedia

Fini la Belgique. Votre narratrice s'embarque pour d'autres aventures avec sa poussette hyper-technologique (on peut mettre deux bébés superposés). Et ses collants rouges (c'est juste une manie chez moi de mettre des collants rouges).

 

Brussels13

 

Ps, pour finir, un petit dessin d'une fille qu'on a vue à son balcon en train d'arroser les fleurs au dessus d'un drapeau Belge à coeur. Image hautement symbolique!

 

Brussels14