Back from London

Vite, j'écris vite ce post avant que l'impression disparaisse. L'impression magnétique que m'a laissé Londres ce weekend. Accentuée par un décalage entre les coups de soleils pris la veille près de Bordeaux et la pluie froide coulant sur mon visage le lendemain chez Big-Ben. 

En plus de la pluie, j'ai pris un gros coup de foudre. Parce que rien ne sied mieux à cette ville que l'humidité. Tout d'un coup vous sentez cosy, vous avez envie de vous réfugier dans un bar sombre et chaleureux, à boire un thé fumant, à lire votre journal avec des petits gâteaux. 

 

Capture d’écran 2011-09-19 à 23.01.53
image Kevin Danks

Sans la pluie, je n'avais pas pu deviner ce charme ensorcellant auparavant. Ajoutez à ça, que c'est le seul endroit au monde où vous pouvez croiser des filles coiffées comme ça

 

Capture d’écran 2011-09-19 à 22.50.27

 

et des garçons habillés comme ça. Je n'exagère pas.

 

Beatles-USA

 

Bref ça y'est je suis in Love. In Love avec Izmaylova aussi, puisque j'ai passé deux jours à observer leur équipe en pleine préparation de défilé. Pouvoir soulever un coin du rideau, c'est une de mes activités favorites. Ne pas s'en tenir au show lui-même, savoir apprécier tout le travail qu'il y a eu derrière, l'enthousiasme des préparatifs, l'inquiétude aussi de l'accueil que le public réservera à cette nouvelle collection…. Je n'en dis pas plus, voici le défilé en vidéo.

 

  

 

Pendant ce temps, je mets une dernière main à mes dessins, un peu de couleur, un coup de gomme, un coup de pinceau, un coup de scan. Et vous saurez tout. Tout tout sur les cuisines, les mannequins et les préparatifs.

La Fashion week là-bas, c'est vraiment Blow-Up.

 

Blow-up

Yours my dears,

Eudoxie

Ps, ne croyez pas que je parle bien anglais parceque je dis "Yours", j'ai un mal fou à comprendre leur accent. Je ne parle qu'Américain…yeah