Paris à mon poignet…

Quel parisien êtes-vous ?

Les Parisiens ne sont pas tous les mêmes !

Certaines icônes arrivent à faire l’unanimité sur leur représentativité de l’engeance, comme LA Parisienne Inès de la Fressange (mais elle fut Marianne avant, elle ne ressemble à personne et tout le monde voudrait lui ressembler…), cependant la plupart des Parisiens, comme les provinciaux ou les étrangers, ont des idées bien précises sur les autres Parisiens, des a priori débiles, de l’admiration ou du mépris.

Il y a l’ancien clivage Rive Droite / Rive Gauche (dont YSL fit un parfum), les nouveaux venus Bobos (et parmi eux, les vrais et les faux, les purs et durs qui font du compost dans la cour, les plus hésitants qui se contentent d’aller trainer chez Merci…), les titis de Ménilmuch’, les snobinards chez Colette, ceux qui pensent qu’un arrondissement à deux chiffres est en banlieue (moi). On croise des Germanopratins intellos, des habitants du XVIè bon chic bon genre, des Parisiens en transit, d’autres qui sont nés là. On côtoie des étudiants nostalgiques, l’adorable gardienne de l’immeuble, figure du quartier, ou Miloud qui distribue de la bière allemande au Pouchla… Et puis encore certains financiers qui boivent des vodka-pomme au Baron en sortant du bureau à 3 heures du mat’… On observe en souriant les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics, etc.

Difficile de faire ce qu’on aime bien : les mettre dans des cases, avec des étiquettes dessus.

Pourtant…

J’ai trouvé de bien jolies étiquettes ! Des plaques plus exactement, à nouer au poignet.

Sur le principe, on aurait pu penser à des souvenirs amusants qu’on trouve dans les boutiques pour touristes, sous les arcades de la rue de Rivoli. Mais non, non, non !

Au premier coup d’oeil on sait que ce sont de vrais bijoux que les Parisiens des 2 sexes vont adorer arborer et offrir à leurs amis, d’où qu’ils soient.

Regardez vous-mêmes :

Voyez-vous, ces petites plaques sont fines et précieuses, d’argent gravées, délicatement piquées sur de jolis cordons en sergé de coton teint à la main de couleurs qui ont fait vibrer mon coeur de Parisienne.

Ces bracelets sont fabriqués en France. Ils ne sont pas (très) chers mais ils sont difficiles à dénicher, donc définitivement chics !

Evidemment j’ai voulu en savoir un peu plus que le communiqué de presse, et gentiment Thibaud m’a répondu en me dévoilant, alors qu’il n’est pas encore en ligne au moment où j’écris, quelques secrets du site sur lequel on peut les commander, l’histoire de leur création et l’équipe (à partir de 2 c’est une équipe, on en sait quelque chose par ici !) de choc qu’il forme avec Anaïs…

Anais est créatrice de bijoux, elle a sa boutique dans le très huppé 6è arrondissement (renseignements en bas de l’article). Thibaud travaille dans la Mode. Ils voulaient collaborer depuis longtemps et avaient décidé de se rejoindre sur un bijou.

Thibaud souhaitait détourner un objet usuel et Anais voulait de la couleur…

L’idée des plaques de rues parisiennes n’est pas venue immédiatement. Ils ont d’abord fait pas mal d’essais plus ou moins HORRIBLES (je les cite !).

Un jour, une pause à l’extérieur de la boutique. Ils lèvent la tête de fatigue, presque de désespoir. Leurs regards se posent sur une plaque, puis se croisent, pétillants… Tout devient évident.

Enfin presque, car il y a fallu 8 longs mois de travail pour définir le concept, la communication, les fournisseurs, la distribution… et faire le choix cornélien des rues. Ils n’ont pas pris de Monopoly. Ils ont réfléchi.

Comme ils ne pouvaient pas faire toutes les rues de Paris et qu’ils n’aimaient pas l’idée de donner des noms ou cataloguer les Parisiens, ils ont choisi l’option plus poétique et universelle de les associer à des images, des ambiances, photos d’anonymes, dans la plus belle des villes… Il y en a 6 en tout. Je trouve ça juste parfait.

6 types de Parisiens afin qu’un maximum de personnes s’identifient à un minimum de rues. Sur le site et le blog, 6 ambiances de photos (couple, homme, femme) qui illustrent les stéréotypes de Parisiens. C’est grâce à ces 6 personnages en quête de bracelets qu’ils ont pu choisir les rues.

Sûr que j’y serais encore si on m’avait demandé mon avis. J’applaudis d’admiration !

Maintenant, puisque j’ai cette chance de pouvoir vous montrer, regardons un peu ce qu’on a là, pour choisir notre bracelet, souvenir d’une drôle de rencontre, d’un moment particulier, ou bien affirmation d’une part de notre identité.

Paris 1 : Place du Trocadéro, Rue de Courcelles, Rue de la Paix, Place de l’Opéra

Associés à cette image

Je suis fan de la capeline et du passage parisien dans lequel ce couple s’est engagé. Peut-être un peu trop bourgeois pour moi cependant. Mais sait-on jamais…

Paris 2 : Rue Etienne Marcel, Place Gambetta, Rue Montmartre

Là les rues me parlent, je les arpente bien souvent, mais difficile de m’identifier à l’image de ces amoureux en goguette dans une ruelle, si adorable soit-elle… J’ai besoin de plus d’air.

Paris 3 : Canal Saint-Martin, Rue Mouffetard, Rue des Francs-Bourgeois

Lorsque j’étais (très) jeune, j’ai habité rue Monge et j’allais au marché rue Mouffetard, celle-là même dont on raconte qu’une sorcière y habite… Pour la nostalgie, je dis oui ! Mais ce n’est pas encore la moi d’aujourd’hui.

Paris 4 : Place de la République, Rue des Abbesses

Oh qu’elle est jolie cette silhouette ! Mais les lieux, soyons honnête, je ne les connais que de noms…

Paris 5 : Place de l’Etoile, Avenue des Champs Elysées, Place Vendôme

C’est le Paris officiel, celui des rêves et des touristes, et cette jeune femme possède indéniablement un style incroyable et un sac à fantasmes… Peut-être que j’ai trouvé ma plaque : après tout, la Place Vendôme est mon musée préféré !

Mais attendez, il reste une série.

Paris 6 : Rue Montorgueil, Boulevard Saint-Germain, Rue du Faubourg Saint-Honoré

Là je crois que c’est clair !!! Je suis aveuglée de béatitude. Cette mystérieuse dame en noir dans le jardin du Palais Royal, c’est moi. En plus sur les 3 rues, j’en ai habité 2 ! Saint-Germain étudiante et Montorgueil depuis 10 ans.

Y’a une plaque avec MA rue, veinarde que je suis 🙂 (Non, on ne parle pas du fait que je vais déménager, c’est pas pour tout de suite, et ça ira aussi avec cette catégorie, je crois).

Il me reste à choisir la couleur parmi la palette (oui, toutes les plaques peuvent être mises sur un bracelet de la couleur de votre choix !)

Je tergiverse, j’hésite, je compare… et je décide, OUF !!!

Voilà donc mon label de certification de véritable Parisienne : du coquelicot rue Montorgueil !

Je n’ai plus qu’à aller tester la boutique en ligne (Thibaud doit me prévenir pour que je publie cet article quand elle sera accessible, donc tout de suite pour vous, lien en bas).

Je suis bien curieuse de savoir quelle serait votre rue et si vous avez quelques idées sur les Parisiens en général ou bien leur typologie… Vous me dites ?

Anne

Liens et informations :

Le site tout neuf d’ISY Jewel, avec sa boutique en ligne (Soyez indulgents, ils sont en ligne depuis peu… mais j’ai voulu vous en parler vite car c’est vraiment beau. Et puis c’est si excitant le lancement d’un site ! Vous serez aux premières loges.)

Le Blog de la ISY Team

ISY sur Facebook

Fil Twitter @ISYJEWEL

La boutique d’Anaïs :

L’Eau des Pierres

6 rue Cardinale

Paris 6ème

NB : Merci à Mylène et Nicolas. Leur blog In&Out m’a permis de dénicher ces petits trésors dans un article qui fut le point de départ de mon enquête… Une histoire de tandems donc 😉

NB2 : Les merveilleuses images des ambiances parisiennes sont de Marcos Rivas. Bravo ! L’illustration est de Thibaud, qui a décidément tous les talents…

18 réflexions sur “Paris à mon poignet…

  1. Chris dit :

    Je serais très rue des Francs-bourgeois j’ai travaillé pas loin et y retourne toujours avec bonheur ! Mais aussi rue Etienne Marcel, rue Mont martre, rue Mouffetard. Le choix est difficile 😉

    • Anne dit :

      Si difficile… multiplie par le nombre de coloris et ça devient cornélien ! Rue des Francs-Bourgeois… très chic 😉

  2. Encore une de tes découvertes ravissantes! Tu m’offres une super idée de cadeau pour mes amies parisiennes.

    L’ennui c’est qu’on les veut toutes, ces petites plaques! Et on peut être rue de la Paix le lundi et rue des Abbesses le mardi…

    Bisous et bon lundi couleur coquelicot 🙂

    • Anne dit :

      Tu as raison, il en faut absolument plusieurs… ça devient ruineux.

      Par exemple, cette rue Montorgueil que je voulais coquelicot, je l’ai vue en couleur charbon sur le site et je me dis que c’est plus élégant. Bref toujours pas décidée en fait 😉

  3. MrsB dit :

    J’ai trois caricatures acides de parisien, histoire de tomber dans la critique facile de ces petits villages fascinants 😉

    Celui qui se déguise quand il vient en normandie pour le week end, il habite place Gambetta, ses enfants portent des prénoms de boxeur ou de reine .

    Celle qui est tellement parfaitement stylée pointue chapeau huhu qu’elle en devient ennuyeuse comme un épisode de MadMen, elle habite Place Vendôme avec son chien Pluffy qui aboie sur Tweeter.

    Celui qui est invité aux émissions de France Inter et aux coquetèles , râle sur tout et a un avis sur tout mais ne sait même pas où situer sur une carte le pays d’origine de sa femme de ménage et encore moins le village dont est originaire son grand père paternel. Il habite rue des Francs Bourgeois avec ses chats Aragon et Elsa.

    Trêves de mesquinerie qui se veut drôle , ces petits bracelets sont très frais, je leur souhaite beaucoup de succès 🙂

    • Anne dit :

      J’adore ta mesquinerie que je trouve très drôle !

      Nulle doute que ma fille porterait un nom d’impératrice et mon chien tweeterait… en eussé-je.

      En revanche, je fais le ménage moi-même 😉

  4. Comme toujours, la lecture de tes posts est une vraie promenade. Ça y est, j’étais à Paris le temps d’un post. Et je me suis souvenu des endroits où j’ai habité. Très jolie idée ces bracelets.Le site est très sympa, n’y manque que les bracelets mis en situation sur les poignets… Mais, nul doute que des blogueuses sauront le faire avec panache.

    • Anne dit :

      Je crois comme toi que le buzz va se faire autour de ces atours… et qu’une galerie de portraits rejoindront les parisiens anonymes au fur et à mesure.

  5. I love how you feature these beautiful bracelets! You use them as an opportunity to break through the stereotype applied to Parisians!!! Brilliant! Wonderful job of capturing the varied personalities and style traits that walk your streets… I attempt to break stereotypes in my city through my blog all the time. I think it’s a very worthwhile endeavor!

    (your photos rival « The Sartorialist »!)

    http://www.inherentstylela.com/

  6. Bonsoir Anne!

    Quels jolis bracelets! Et quelle chance d’en avoir un au nom de TA rue!! J’ai bien aimé ta description des parisiens! Si je devais choisir un bracelet, bien que n’étant pas parisienne (comme dans la chanson), ni de naissance ni de passage (quoi que…devine où je serai demain soir???) je choisirais le « place Vendôme »! Je ne sais pas pourquoi, ce nom me fait rêver.

    Merci pour ton message sur mon blog (pas encore eu le temps de te répondre), je t’embrasse très très fort et pdc!!

    • Anne dit :

      Raconte raconte raconte !!! Y’avait des Ferrero Rochers dans du papier doré ??? T’étais habillée comment ???

  7. Encore une fois Anne, j’adore ! Et evidemment, la dernière jeune femme c’est toi ! A 100% !

    Moi la rue qui me parle, c’est celle du 29 juillet dans le 1er. C’est la date de mon anniversaire et je trouve ca fou que ce soit le nom d’une rue !

    Je t’embrasse !

  8. Ping : Parisienne | Chic & Geek

  9. Sps dit :

    Bonjour,
    La rue Mouffetard, son marché, sa sorcière de même que la rue Monge, ses librairies, son marché, les Arènes de Lutece toutes proches, la Grande Mosquée de Paris et le Jardin des Plantes sont dans le 5eme arrondissement, au sud est de la Montagne Sainte Geneviève …
    C’est le quartier le plus agréable de Paris !

    • Anne dit :

      J’avoue avoir une tendresse particulière pour la rue Monge où j’ai habité étudiante (juste en face des Arènes) et chaque mot de ce commentaire me rappelle une escapade. Merci pour cette minute de nostalgie bien agréable.

  10. Mathilde dit :

    J’aime énormément cette ville qu’est Paris, alors forcément j’ai immédiatement craqué sur ces petits bracelets parisiens 🙂 J’ai craqué sur le bracelet double bleu marine (ça va avec tout) avec la plaque de la Place Vendôme, pour être chic jusqu’au poignet 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s