Rupert Sanderson 2012

Une fois de plus, les famous and beautiful (and rich) porteront ses merveilleux souliers…

Depuis la découverte de cette boutique et jusqu’à l’anniversaire de la marque, je vous ai souvent emmenés chez Rupert Sanderson, chausseur de princesse, c’est vrai !

Parfois même je l’ai faite aimer à d’autres… et de la petite timide dans un coin, j’ai pris de l’assurance, y ai joué la folle furieuse pour le bon plaisir de Fred.

C’est que, comprenez-vous, j’aime trop le passage des deux pavillons qui relie la rue des Petits Champs aux Jardins du Palais Royal, pour ne pas l’emprunter au minimum deux fois par semaine… Je m’y engouffre avec soulagement quand il pleut, y prend le vent quand il fait trop chaud, ai l’impression chaque fois d’être Alice, « down the rabbit hole ».

Le plus souvent je passe en trombe, ne regardant que la vitrine, pressée comme un citron par ma montre à gousset, avant de descendre le petit escalier.

Mais parfois, au retour, fourbue, je pousse l’audace et la porte… et c’est alors une bouffée d’énergie et d’ondes positives qui m’envahissent et me revigorent.

L’occasion, bien sûr, de retrouver celles qui sont devenues des amies, Charlotte et Vittoria, dans le cadre enchanteur de leurs so chic and glamorous shoes.

Vittoria s’occupe de la boutique parisienne et Charlotte a son bureau de presse à l’étage. Toutes deux confèrent une âme au lieu, rendent accessibles des chaussures de stars comme aucune marque de Luxe ne sait le faire, à la façon de petits commerces d’autrefois, où l’on reconnaissait les clientes, les chouchoutaient, qu’elles achètent ou juste regardent avec envie les merveilles sur les étagères…

Or de nouvelles créations Rupert Sanderson, j’en ai vues ces derniers temps, et je m’en vais vous en donner un aperçu.

Collection joyeuse d’été :

En apesanteur…

et en altitude !

Ce fameux mur si souvent contemplé me réserve toujours des surprises…

Allez zoomons, à plat ou en talons :


C’est ce grand écart que j’aime chez Rupert, cette patte qui n’est qu’à lui et sa capacité à créer des chaussures discrètes ou extravagantes, classiques escarpins à la ligne parfaite ou compensées incroyables et audacieuses, dans des matières aussi éloignées que le cuir lisse ou martelé, la toile colorée, le glacis de cuir léopardisé, le veau velours, et même la résille plastifiée…

Heureuses combinaisons !

Et quand il fait du python, c’est encore avec une palette de couleurs démentes… Regardez ces gris :

Plus loin vous les retrouverez version arc en ciel.

Chaussures de jour ou du soir, de bitume ou de tapis rouges

La semaine dernière, Vittoria présentait à ses clientes, comme ils le font pour la presse (et ça c’est quand même super gentil !), un échantillon des créations de l’hiver prochain, qu’on pouvait commander déjà.

Je suis passée et j’ai repéré des bleus profonds comme la voûte étoilée, avec tant de déclinaisons de marines que j’en ai eu le vertige.



Mais aussi des plateaux géométriques impressionnants de tout près, du noir, du gris, du rouge, du rose fuchsia !!!

Des boots de cowboy revisitées, brodées…

Oh j’en ai vu de toutes les couleurs et de tous les styles, dans cette petite boutique !

Certaine qu’une fois de plus, les famous and beautiful (and rich) porteront du Rupert sur le papier glacé des magazines…

Elles, ou leurs stylistes, ont probablement déjà choisi des modèles, sur le lookbook auquel elles ont accès et que je partage avec joie :





Une collection qui va de Madonna dans « Recherche Susan Désespérément » à Catherine Deneuve en « Belle de Jour », en passant par Carrie Bradshaw, SATC saisons 1,2… 6 ! Un méli-mélo d’où naît une harmonie. C’est signé Rupert.

Car s’il n’a pas les semelles rouges d’un autre chausseur adulé, il possède sur Christian Louboutin un avantage certain, la discrétion british, qui fait qu’on vous demandera d’où proviennent vos précieux souliers, que vous vous sentirez unique.

Posséder une seule paire de Sanderson…

S’il avait fallu choisir ce jour-là, voilà les bijoux que j’aurais volontiers emportés avec moi :

Parce qu’un site internet (lien en bas), un lookbook, c’est pratique… mais le bonheur des sourires d’amies, le charme de l’endroit, le plaisir d’essayer, de toucher, d’être un instant Cendrillon, il n’y a que dans le monde réel que vous le trouverez.

En plus, on fait pire comme quartier pour une balade et du shopping (virtuel lui).

Alors si vous voulez bien, nous y retournerons souvent !

Anne

Liens et informations :

Le site de Rupert Sanderson

La boutique parisienne :
Rupert Sanderson
Palais Royal
Passage des 2 Pavillons
5 rue des Petits Champs
75 001 Paris
Tel : 01 42 60 88 55

Une réflexion sur “Rupert Sanderson 2012

  1. Murielle dit :

    J’avoue aucun flash sur la collection été que tu nous montres par contre gros coup de coeur pour la collection hiver à venir, surtout les modèles, Pomp satin or et daim noir, les plateaux noir avec fleur en fushia, la dénia daim taupe, et les boots violettes.

    • Aïe. Je suis désolée… Moi je les ai essayées et ben en plus le talon est stable. C’est désespérant 😉

  2. Mia dit :

    Mon dieu, mon dieu.. que c’est beau tout cela, comment ne pas craquer sur ces créations divines ?

    • Venir sans moyen de paiement ?
      Elles seraient suffisamment gentilles pour te proposer de t’envoyer la note si ça se trouve…
      Une visite de temps en temps est un peu comme ma drogue. Je prends une dose dans la boutique, ou une piqure pour petit à petit m’immuniser. Autant dire que cette méthode ne fonctionne pas encore 😉

    • Tu rigoles ? J’adore ton blog !
      Et cette marque n’est pas très connue de notre côté de la Manche… Je suis ravie d’avoir pu te la faire découvrir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s