Swaine Adeney Brigg, une histoire

British Week sur Chic & Geek. Vous pensiez y échapper ? Alors que je suis Sa Royale Majesté sur Facebook, Twitter, Youtube avec délectation ?

Les photos de William et Kate, vous avez donné je suppose, mais laissez-moi vous raconter une petite histoire de chic à l’anglaise, celle d’un chapeau légendaire.

Un jour, dans la boutique über chic de Londres, Swaine Adeney Brigg…

Parenthèse geek : je ne connaissais pas cette marque, je dois vous le confesser, avant que Paolo ne m’envoie le lien vers un attaché case qu’il avait repéré, une valise pour mettre ses différents appareils d’electromagicien…
Elle ressemblait un peu à celle-ci :

Celle de James Bond dans From Russia With Love. La classe !

Fin de la parenthèse et MERCI Paolo 🙂

Arrivant sur le site, mon sang n’a fait qu’un tour face au Poet Hat. (je suis fan de chapeaux, ce n’est pas nouveau…)

Alors si je vous dis homme, élégant, porte un chapeau, anglais… vous pensez ?

John Steed ?

Sherlock Holmes et Docteur Watson ?

(trop belle occasion de glisser une image de 2 de mes fantasmes…)

Donc en fait non, rien de tout ça et reprenons notre histoire :

Il était une après-midi paisible dans la boutique Swaine Adeney Brigg, à l’époque située au 13 Old Burlington Street (ça fait un peu vieille chaussette, mais ce n’est pas de ma faute, c’est juste la réalité).

Deux hommes entrent. Ils cherchent un chapeau, pour un tournage. Quelque chose d’intemporel et de mystérieux… ils ne peuvent pas en dire plus.

Comme moi, ils ont flashé sur le Poet Hat, fabriqué depuis 1890, un classique de la Maison.

Ils le commandent donc en version sur mesure, légèrement modifiée. Par sécurité, en cas de seconde commande, les ateliers gardent le prototype, prenant en compte les souhaits des clients qui ont l’air très satisfaits du résultat.
Le vendeur se demande s’il verra un jour le film avec ce chapeau.

Dès la semaine suivante, ils reçoivent de la part de monsieur Steven Spielberg (c’était l’un des deux gentlemen…) une commande de 45 chapeaux identiques pour son acolyte (qui n’était autre qu’Harrison Ford).

Depuis, les ateliers en ont fait des douzaines, des centaines, et je pense que le vendeur, comme moi, a vu le(s) film(s) dans le(s)quel(s) il apparaît :

Ça c’est de l’Angleterre chic ??? Qui l’eut cru ? En tous cas, moi je le veux, je le veux, je le veux !


Quel rapport avec la royale célébration me demanderez-vous ?

Et bien en plus de faire le chapeau d’Indiana Jones, la mallette de James Bond 007, celle de Winston Churchill… la Maison londonienne Swaine Adeney Brigg fournit aussi Le Prince Charles par exemple en… parapluies !

Donc si jamais vendredi est pluvieux sur Westminster Abbey, vous verrez pas mal de ces « umbrellas » recouvrir la foule des invités.



Voilà exactement où je voulais en venir !

On peut commander en ligne sur le site, mais surtout y lire d’autres histoires du style de celle que je vous ai résumée…

ou s’y promener simplement pour voir de très très belles choses.




Jeune ou plus buriné, je reste moi focalisée sur le chapeau mythique et le visage à la cicatrice sur le menton d’Harrison.

Parce que quoi qu’en dise mon magazine préféré Ykone, voilà un chapeau qui en a, du chic, loin des bibis ou capelines que vous verrez le 29 avril !

Anne

Liens et informations :

Le Royal Channel Youtube (la Bande-annonce est énorme !)

Le site de Swaine Adeney Brigg avec son eshop (tout y est personnalisable…)
La boutique :
Swaine Adeney Brigg
54 St James’s Street
London
SW1A 1JT

Une réflexion sur “Swaine Adeney Brigg, une histoire

  1. Je l’ai pas celui la …. en meme temps j’en ai essayé des comme ça , ça me va pas … y me faut un petit format de chapeau . Sinon je ne ressemble pas indiana jones , je ressemble aux gros ploucs qui vont a eurdodisney avec leurs faux chapeaux en plastique.
    ouai….

    • Je suis certaine que tu n’as jamais l’air plouc !!!
      Mais oui, je t’imagine plus avec celui de Jude Law / Dr Watson… 😉

  2. MrsB dit :

    Oh la malle à champagne pour une promenade dans une vieille Jaguar ou une Rolls soyons folles …tu viens Anne ? Je t’invite ….à un pique-nique so british, on lira Mrs Dalloway .
    *Retour sur terre*
    Temps gris sur la Normandie, finalement un parapluie …de Cherbourg bien sur .

    • Ne retournons pas sur terre : le soleil brille à Paris et j’apporte les macarons pour aller avec ton champagne, mon exemplaire de Mrs Dalloway dans mon sac, sur les pelouses des Tuileries 😉
      Hep ! Chauffeur ?

  3. cleopat dit :

    l’amour du chapeau me vient peut être de mon père adoptif! il est décédé il y a très longtemps, mais des photos de lui des années 60 voire 50, le montrent souvent avec un chapeau du type de celui D’Harrison Ford, et j’adore ces photos qui lui donnent un petit air d Humphrey Bogart. !
    le problème est que j aimerais en porter, mais suis incapable de le faire !
    il est difficile de passer inaperçue avec un chapeau! :/

    • Ah oui tu trouves ?
      Moi j’en porte régulièrement et au contraire,je me sens comme protégée…
      Bon évidemment, pas de ceux qu’on a vus ce matin à plumes d’aigrettes et autres paons fanfaronnant, mais un bon vieux galurin, un chapeau d’homme, sur une femme, je trouve que ça a un charme fou.
      Ton papa devait être un élégant !

  4. hell62 england addict dit :

    cc

    oui les chapeaux … encore faut il avoir une tete à chapeau^^
    bon c est tjrs plus classe que la casquette
    demaiin matin perso
    j éteins ma tv
    bise

    • T’es forte toi !
      Moi j’avoue, j’avais un rdv mais la personne a annulé alors j’ai pris le prétexte de la montagne de repassage pour installer la planche devant la télé. Honte sur moi…

  5. charlie dit :

    C’est un peu honteux mais en bonne fan des Indiana Jones qui sont de véritables classiques familiaux, je suis allée à l’avant-prmière du dernier au Grand Rex, et en prévision de cet « évènement », j’avais acheté à Montmartre dans une boutique à touristes un chapeau très beau et pas cher du tout dont tout le monde me demande depuis dans quelle luxueuse boutique j’ai pu le dégoter…
    Je ne fais pas de mystères, et quand je dis que je l’ai payé vingt euros, les gens sont très surpris.
    Néanmoins je le suspecte d’avoir été fabriqué au Bengladesh ou approchant par des enfants payés au lance-pierres… Pas de quoi parader, donc ^^
    A part cela je rêve de ces chics valises, et un post avec Harrison Ford, mon idéal masculin, me fait ma semaine, alors merci, Anne! (L’idéal masculin de ma mère c’est le Prince Charles, comme quoi…)

    • Alors là je suis ravie d’avoir pu contenter ta maman et toi du même coup ! Ces deux hommes sont des sex symboles (chacun à sa façon^^)
      Et pas de quoi avoir honte de ton chapeau magique d’Indiana Jones… si ça se trouve il est juste pas cher, ça existe après tout, veinarde !
      Une avant-première au Grand Rex, avec Harrison et ton chapeau, oui, tu es une vraie de vraie fan 🙂 J’adore ça !
      Vivement le prochain donc (il y en a un n’est-ce pas ?)
      Bisous
      Anne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s