Cherchez le PiouPiou

Pour Pâques, j’aurais pu verser dans la tradition du chocolat (on n’est pas encore au bout de l’article…) ou me déguiser en lapin rose (je l’ai déjà fait, vous seriez surpris !), mais j’ai décidé à la place de vous offrir des fleurs, de toutes les couleurs, des fleurs chics, celles de Djordje Varda, pour la seconde fois.

Depuis que la boutique Varda de la rue Bachaumont avait fermé ses portes, j’étais l’âme en peine, en manque de verdure et d’exotisme…

Figurez-vous qu’elle a réouvert, changeant d’arrondissement mais pas de quartier, de l’autre côté de la rue Montorgueil, juste à côté du SPA Nuxe et de la très secrète porte du 32 de John Nollet, dont Djordje fleurit le confidentiel et merveilleux salon.

Une adresse super chic pour un écrin de fleurs extraordinaires, tapis de pelouse à l’entrée en ce week-end pascal !

La vitrine est superbe… (je vous préviens, je vais vous assommer d’images mais peu parler : c’est férié.)

De près :


Ou dans le jeu des reflets : elle inonde de sa lumière et de ses couleurs toute la rue…


Quand une jolie fille passe, c’est comme si un inconnu lui offrait des fleurs, l’effet magique de Djordje 😉

Aujourd’hui, il y avait aussi une plus petite fille, adorable et intriguée…

Qu’y cherchait-elle donc ?

Des Pioupious et leurs oeufs en chocolat !


Je rassure immédiatement les amoureux des animaux : ces petits poussins ont été arrachés de leurs abominables boîtes dans les animaleries des quais de Seine et seront dès la semaine prochaine transportés dans une ferme en Suisse où ils vivront heureux !

Après cette parenthèse bucolique et printanière, rentrons faire un tour dans l’univers spécial et envoûtant de Monsieur Varda.




J’y croise de temps en temps Laetitia, qui me raconte les histoires fabuleuses de ses aventures avec Djordje, entre deux destinations de rêves, un mariage, un anniversaire, une soirée chez les Larraby… Là elle sortait du Ritz, où le jardin Vendôme s’est transformé en pelouse de Pâques également, avec 4 lapinous en liberté qui ont déjà trouvé des parents adoptifs parmi les clients de l’hôtel : gageons qu’ils seront choyés les veinards !

Ma nouvelle copine, la responsable de la boutique, c’est Nabila.

Elle compose des bouquets dans l’esprit et les vases de Djordje, avec dextérité, passion, talent !





Valeria, dans le rôle d’Alice en ce pays, caressait le duvet blond d’un minuscule poulet, au milieu des fleurs.

On a vraiment l’impression d’être de l’autre côté du miroir, dans un monde parallèle, qui sent la renoncule et l’orchidée, est peuplé de branchages, d’hortensias Annabelle, de jacinthes, pavots froissés ou différents miracles d’une nature apprivoisée.


Vous l’aurez compris, si de nombreux fleuristes ont une adresse au coeur de Paris, c’est à celui-ci que je décerne de façon totalement subjective et méritée la palme verte du Chic parisien !

A reculons, je quitte cet endroit frais, cette petite oasis dans une rue pleine de monde…

Adieu jolis cubes de verre, éprouvettes, pavots, cactées !

Je remonte à pas lents vers mon nid et tout de même je me dis que je ne peux décemment pas ne pas vous montrer un tout petit peu de cacao.

Mais alors pas du Kinder ou du moyen de gamme. Non. Du chic, du fait maison, du vrai, celui pour lequel la Reine d’Angleterre est descendue de son royal véhicule dans ma modeste rue… du chocolat Stohrer, maison mythique (je vous en parlerai mieux un autre jour promis… de leur puits d’amour, du baba, des cannelés).

Un sorbet dans un cornet serait le bienvenu par la chaleur qui règne sous le soleil d’avril et calmerait ma gorge irritée… je cours, je vole et en mange (fraise, mon préféré) !

Me voilà donc refroidie, prête à regarder en face la tente avancée pour l’occasion :

Puis à zoomer sur les oeufs dans les paniers

Enfin sur ceux de la vitrine, joliment coloriés, dorés à l’or fin, enrubannés… du travail de précision.

Je savais bien qu’on y viendrait.

Mais tout de même j’aimerais terminer avec une petite fille de mes amies, de passage à Paris, qui sans aller jusqu’au Ritz, a trouvé des lapins, Rabbits, Easter Bunnies, dans les Galeries du Palais Royal.

Bravo Kate : You’re so cute. Love you and your little Bunny !

A bientôt et joyeuses Pâques !

Anne

Liens et informations :

Le site de Djordje Varda
Sa boutique :
VARDA
32, rue Montorgueil
75001 Paris
01 42 36 41 01

Le site de Stohrer
La boutique :
STOHRER
51, rue Montorgueil
75002 Paris
01 42 33 38 20

Une réflexion sur “Cherchez le PiouPiou

  1. cleopat dit :

    vitrines magnifiques et j’aurais fait comme la petite fille pour admirer les pioupious !
    et les pioupious sont mignons, mais ces petites filles, sont elles, adorables !

    • Quelle joie de te retrouver là^^
      J’adore prendre les petites filles en photo… pas toujours facile mais oui, je suis d’accord, elles sont si mimis !
      J’en veux une, tiens !

  2. Lili dit :

    Comme c’est beau ! Et les poussins sur la pelouse si mignons !
    Joyeuses Pâques et merci Anne.

  3. Quelle jolie balade chère Anne! Moi qui aime tant les fleurs je ne connaissais pas ce fleuriste qui propose des trésors de raffinement et de fleurs sophistiquées. J’ai hâte de pouvoir y faire un tour.
    Bravo pour ces belles photos et pour la tentation du chocolat. Je te souhaite de joyeuses Pâques! bisous

    • à toi aussi, chère Magali !
      Puisque ton métier est de dessiner les fleurs, évidemment il faut que tu rencontres Djordje…
      Va voir sur son site, il y a des réalisations assez exceptionnelles pour des fêtes somptueuses, des milliers de fleurs des murs au plafond, on hallucine.
      Je t’envoie une pivoine et t’embrasse.

  4. SoapyMermaid dit :

    c’est superbe! et les chocolats sont plutôt appétissants (oui, paques c’est déjà passé mais non, je n’ai toujours pas eu mon compte de chocolat.) 🙂

  5. martylo dit :

    oh qu’elle est mimi la petite…je verrais bien cette photo « vieillie » style parchemin peut être….
    quant à la boutique de fleurs c’est splendide

  6. Bonsoir Anne et un GRAND merci pour cet article ! Même si je le regarde un peu en retard, il m’a bien rempli de joie ce dimanche soir…S’il y a bien une chose, ou deux allez! soyons fous!, que j’aime plus que les vitrines de mode, ce sont bien les chocolats oui oui, mais surtout, en toute première place dans mon TOP 3 ce sont bien les vitrines des FLEURISTES !!! Voilà les 3 genres de vitrines que moi aussi je photographie le plus !
    Une bonne semaine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s