Un dimanche aux Tuileries…

L’envers du décor et la question cruciale : « Qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre? »
Aujourd’hui, je suis une blogueuse mode !

Pas au niveau de celles auxquelles je déclarais mon amour dernièrement, mais pleine de bonne volonté, on va tenter.

Une tenue, un décor, un volontaire, une météo capricieuse, l’urgence de l’averse qui menace, la tension qui monte entre un modèle congelé et un photographe malgré lui… tous les éléments sont réunis.

150 clics plus tard, un petit making-of rien que pour vous.

Je vous avais promis les photos à la fin de l’article précédent, en vous expliquant la prise de tête de pareil challenge

Mais l’histoire de ce dimanche aux Tuileries et de la tenue que je porte commence ailleurs, par une autre interrogation métaphysique cauchemardesque…

Ou plutôt remontons encore un peu dans le temps : tout découle de la réception d’une invitation, à une présentation de collection durant la fashion week parisienne.

Lancelot avait accepté de m’emmener en scooter et je me posais la question cruciale : « qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre ??? »

Ma robe Marc Jacobs, de la collection adorée de l’hiver dernier (article là), dénichée en fins de soldes au Palais Royal à -70% me semblait une bonne idée, associée à mon autre achat de ce même jour de craquage : des boots Rupert Sanderson que j’aime d’amour, version hiver des découpées d’été visionnaires que Charlotte arborait ici.

Un problème de taille s’imposa alors :

Allais-je pouvoir monter derrière mon chevalier avec une robe mi-longue et serrée en bas ? La posture en amazone était-elle autorisée par le code de la route et/ou envisageable techniquement dans les virages ?

Une seule chose à faire : essayer !

C’est comme ça que ce fameux dimanche, je me suis retrouvée, robe et boots, couverte de mon uniforme de ces dernières semaines : foulard fétiche Delicious Freaks, lunettes, sac préféré, gants et perfecto… noirs, pour braver le vent frisquet.

Après avoir gravement endommagé l’un de mes talons aiguilles (Charlotte au secours !!!), et pleuré des rivières en conséquence, nous avons réussi l’exploit de filer sur la monture, jusqu’au Jardin des Tuileries, plein des tentes blanches qui allaient accueillir les défilés auxquels je n’étais pas invitée mais que nous avons toutes suivis sur Vogue.com ou à la télévision, en parias de la famille modesque 😉

Le ciel bas et lourd pesait comme un couvercle mais la vue était à couper le souffle :

A contre-jour, ces photos ont nécessité un long travail de photoshopage pour apercevoir mon visage.

Il nous en fallait de plus « blogueuse mode », qui montrent ma tenue…

Evidemment qu’elles étaient floues et le choix cornélien.

Notez qu’à ce stade, j’ai déjà mis 7 images dans le billet.

Je rajoute l’allusion à Titanic en 8.

Ainsi donc, lorsque les « pros », en 6 photos, font un billet, je ne suis pas encore arrivée au milieu de mon sujet…

Parce qu’une robe aussi bien cousue, même si on trouve qu’elle nous fait un gros cul, il faut en montrer le dos :

Lancelot s’impatiente, il en a marre. La mode c’est pas son truc.

Je reste enthousiaste, même si mes talons s’enfoncent dans la gadoue, je dois me tenir sur la pointe des pieds et mon nez est de plus en plus rouge.

On va y arriver !

Prochaine étape : zooms sur les détails.

Le foulard magique en cachemire si chaud, imprimé de la beauté d’Ava Gardner et des lettres mythiques d’Hollywood flotte au vent, tel un étendard.

Sur 10, une seule photo le montre bien.

Même si je me déteste dessus, ce sera celle-ci :

Sur les autres, c’était plutôt la danse des 7 voiles version pas sexy « je m’emmêle dans le tissu »

Le dos donc (et ce, même si ça met en exergue mon poivre et sel que je préfère en grosses mèches blanches plutôt que saupoudré)

Et puis la ceinture taille empire et la matière (chaude, épaisse et douce, laine et cachemire)

N’oublions pas les chaussures et mes collants estampillés Chic

14 images, déjà ???

Et toutes au même endroit ! Un peu la louse avouez… (les bijoux, Anne, tu n’as pas montré les bijoux, ni parlé de tes lunettes ou de tes gants… t’es nulle!)

Alors, au retour, de blogueuse mode je suis devenue touriste !

A moi la pose japonaise devant l’entrée du Westin, rue de Rivoli, lilliputienne entre deux grands… chandeliers ?

Quitte à jouer les étrangères à Paris, autant se cultiver au passage et lire la plaque sur l’Impératrice Eugénie…

Finir par un zoom flou que j’aime bien

Ou par un plan plus large (mais aux gros mollets)

Voilà, vous la savez l’histoire…

Il y en a une un peu semblable derrière chaque article où vous verrez des images de moi sur le site et que je vous mets en bas.

En résumé :

Encore BRAVO aux blogueuses mode : c’est pas simple (mais c’est rigolo sinon on ne ne ferait pas, pas maso non plus hein… et puis le plaisir d’immortaliser des laines qui vont boulocher, des chaussures dans lesquelles on peut difficilement marcher, leur donner une vie, ici, c’est formidable !)

Merci à Photoshop

Et à Lancelot…

Ce qu’on ne dit pas, c’est que blogueuse mode, si ça peut déboucher sur la gloire, peut aussi vous faire perdre l’amour de votre vie (qui supportait déjà le shopping compulsif tant qu’on le faisait en son absence… voire même allait acheter des cadeaux fous pour Noël), peut donner à penser à vos proches que vous êtes une écervelée qui dépense des milliers d’euros en fringues pendant que des enfants meurent de faim (alors que c’est une passion, que vous êtes la championne des bonnes affaires, du recyclage, du DIY et du vintage… et qu’évidemment votre altruisme n’est plus à prouver), vous aliéner vos meilleurs amis (mais pourquoi ne lisent-ils pas mes aventures si ils m’aiiiiiment ?), voir vous faire harceler un associé trop gentil (Paolo) pour mettre en place ce vide-dressing dont vous rêvez et pour lequel vous avez sélectionné une centaine de pièces sublimes (je l’aurai un jour, je l’aurai).

Blogueuse mode, ça n’est pas une sinécure, et je sais de quoi je parle… (le bon côté, c’est que voilà, je suis là, j’écris pour vous et j’y prends beaucoup de plaisir, croyez-moi !)

Au fait, pour info, j’ai mis une tenue totalement différente pour aller à la présentation dont je vous parlerai bientôt… tout ça pour ça.

Anne

Liens :

Quelques unes de mes tentatives de billets « blogueuse mode »

Marc Jacobs’ Girl Fever

Petite robe pas Noire

Sac Leica

Housse Ipad portnawak (le créateur des housses m’a contactée en me demandant mes photos de mon voyage en Egypte avec sa housse… :))

Wimbledon

Joyaux de ma couronne

Snobisme

27 réflexions sur “Un dimanche aux Tuileries…

  1. vannina dit :

    Tu es impitoyable avec toi , je trouve.Ton nom c’est Anne chic et tu le portes à merveille.Je vais faire comme dans les blogs mode et te dire que ta tenue est superbe,les details de la robe sont à tomber,l’étole,les boots,le collant chic sont juste magnifiques et j’adore tes cheveux.
    Tu es la bloggeuse mode qui a de l’esprit.

    • Merci… tu es trop mignonne. Et ça fait tellement bizarre ces compliments que j’en perds l’esprit, tiens 😉

  2. Tu es trop rigolote!!!!
    Et puis tu dépeins bien la galère que c’est, parfois, d’obtenir des photos correctes, montrables, sur lesquelles on se plait !!

    Tu réussies ce challenge haut la main (gantée 😉 dans ce sublime Jardin des Tuileries, où mon père m’emmenait le dimanche pousser un petit voilier sur l’eau, quand j’étais enfant 🙂

    Des bisous, et bravo à Lancelot (et à toi!)

    • Merci Valentine !
      Je savais que je pouvais compter sur ton soutien dans cette pénible épreuve^^
      Toi t’es une vraie de vraie… et je suis rassurée de voir que tu galères aussi pourtant.
      Je t’imagine en fillette à couettes, et t’es craquante.
      Bisous

    • Ouaip, le blur c’est top !
      Et puis au moins je me reconnais, puisque sans mes lunettes, c’est comme ça que je me vois dans le miroir… d’ailleurs, j’y songe, ça explique peut-être pas mal de mes réglages étranges. Va falloir que j’étudie la question…

  3. cleopat dit :

    décidément j aime le ton de tes billets
    et celui ci ma fait découvrir une jolie tenue (robe très originale et chaussures si sexy!), et ce jardin des Tuileries que je ne connais pas :/
    bravo à vous deux 🙂

    • Wahou ! je ne sais pas si c’est dû uniquement à la patine du temps ou si Fred est à remercier pour ça.
      Mais oui bien sûr, c’est l’occasion de glisser subrepticement l’url du blog de mon génial coiffeur :
      http://cutbyfred.com mais chuuut 😉 il ne veut pas que j’en parle encore, c’est tout frais tout neuf.

  4. Magnifique! Tiens bon Lancelot! Ne craque pas 😉
    Au sujet du vide-dressing… jette un œil tout en bas a gauche 😉

    • Sorry, ce n’est pas par lâcheté, mais je dois partir, suis à la bourre… je réponds donc à ton com et au suivant, si charmant, en rentrant.
      Juste MERCI MERCI MERCI pour ce que tu es en train de faire !!!

  5. Louise dit :

    Qu’est ce que c’est pas chic d’avoir le mot chic en lettre strass sur son mollet
    Avec cette robe de mémé trop compliquée à la mauvaise longueur, tu nous la joue mannequin sur des jambes trop courtes et un gros cul
    Ces photos n’ont aucun intérêt, la même robe en 10 pauses différentes
    Au mieux il fallait nous faire une photo, une robe mais avec plus de grâce de naturel et d’inconscience
    Allez va ta prose est bien meilleure que ton mannequina

    • vannina dit :

      Dis donc Louise,tu n’es pas très polie,si tu aimes la prose de Anne c’est que tu viens la lire de temps en temps,alors du devrais savoir qu’ici on n’insulte pas la maitresse des lieux pas plus qu’elle ne le fait avec ses lecteurs.Vue ta prose et tes fautes d’orthographe tu me parais bien jeune alors retourne lire des skyblogs et laisse nous entre adultes.

    • « Allez va ta prose est bien meilleure que ton mannequina »

      J’espère de tout coeur que pour toi c’est l’inverse, sinon que te reste-t-il?

    • Je vois avec plaisir que j’ai des soldats fidèles prêts à monter au créneau… Merci Vannina, Merci Paolo. j’en suis émue.
      Cependant, je concède à Louis qu’elle a raison sur plein de points et tout le monde peut avoir son opinion.
      Par exemple, c’est vrai que ma prose est bonne 😉
      Plus sérieusement, L’amalgame est ici évident et me renforce dans mes convictions sur les blogueuses mode.
      Ce ne sont pas des mannequins et JE ne suis pas un mannequin… mais je crois qu’on le savait déjà.
      Il ne faut pas voir ça comme une série mode d’un magazine, c’est simplement un partage de choses que j’aime.
      Maintenant, le chic en strass c’est pas très chic… j’admets que ça se discute et ma maman est tout à fait d’accord avec toi Louise. Elle m’a appelée pour me le dire et j’ai argumenté que le chic c’est aussi un peu d’audace alors égayer un look gris taupe noir avec un brin de fantaisie se tentait (j’ai fait un gros plan pour clin d’oeil à C&G, mais c’est super léger en fait)… pas convaincue, elle les déteste toujours^^
      Pour mes mensurations, je ne serai pas mécontente d’avoir 20cm de plus en longueur de jambes (j’essayerai photoshop la prochaine fois) et je n’ai pas du tout un gros cul ! Paraître naturelle sur les photos, c’est un don, que je n’ai pas. Je pense que tu as confondu inconsciente et insouciante car inconsciente, à lire ton commentaire, je le suis carrément…
      Ceci étant, l’attaque qui me chavire le coeur n’est pas contre moi : dis que je suis un petit pot et que cette robe ne me va pas, mais la robe en elle-même, c’est Marc que tu critiques et là je m’insurge !!! Evidemment qu’elle serait mieux sur un mannequin, mais elle est vraiment super jolie cette robe !
      Donc désolée Louise de cette volée de bois vert qui s’abat et j’espère que tu continueras de lire ma prose de temps en temps et que tu commenteras aussi quand tu aimes…
      A bientôt peut-être
      Anne

    • Merci Isis !
      J’en ai autant pour toi.
      On s’essaie à l’exercice de temps en temps, mais faut bien avouer que les petites sont douées 😉

  6. Claire dit :

    coucou ! je lis ton blog presque tous les jours mais pourtant ce n’est que le deuxieme commentaire que je t’écris.
    J’aime beaucoup ton article, rempli d’humour! effectivement ca a l’air d’être très compliqué de prendre les bonnes photos au bon moment etcc. Je trouve ta tenue aussi très simpa et so chic ! ca fait très plaisir de te voir en bloggeuse mode pour changer 😉
    bisous

  7. Amd dit :

    Beaucoup d’auto-dérision dans ce post qualité que j’apprécie énormément. Et non la robe ne fait pas un gros cul. Et dieu que vos chaussures sont belles !

  8. Dori dit :

    Tisane : camomille ou millepertuis ? J’hésite. C’est fou ce que l’on peut concocter avec de l’eau chaude. Une pointe de miel* ?
    (*si tu en connaissais la recette, L., tu ne marcherais plus sur les fleurs)

    /kiss aux épines immunitaires de notre rose

  9. Louise dit :

    Et oui quelle volée de bois vert !!
    On s’aperçoit ainsi qu’on tombe dans un petit club très fermé qui ronronne sur son nombril et qui ne conçoit pas la critique
    Pourtant quand on met un post en ligne, on peu s’attendre à ce que ça ne plaise pas à tout le monde.
    Mais là mes critiques sont même prises comme des insultes
    Pourtant l’expression  » gros cul » était employé par l’auteur elle même

  10. touchant et amusant. j’aime ton humilité et ton sens de l’autodérision. Il devrait y avoir plus de gens comme toi. somme toute.

  11. Murielle dit :

    Petit à petit je vais lire tous tes billets.
    Waouh j’adoooore la première photo, je t’avais déjà dit mon admiration pour tes cheveux poivre et sel sur l’article « boots-giuseppe-zanotti, mais là c’est encore plus beau.
    Pour l’instant je tiens toujours le coup, on commence à bien voir mes 3 cm de repousses poivre et sel mais j’assume totalement…et quand je vois cette photo, je me dis que j’ai pris la bonne décision

    • Oh oui, tiens bon !!! J’ai été rousse un temps (article « tête à coiffer ») et adoré ça pou le fun, mais la repousse fut terrible… Je ne renoncerais plus aujourd’hui à mes mèches blanches. La première est apparue sur la tempe vers mes 20 ans et du coup, contrairement à l’état de la peau ou la morphologie qui change, je ne prends pas ça du tout comme un signe de vieillesse… j’ai même convaincu ma mère de revenir à son argenté après des années de colorations, ça a pris des mois mais ses cheveux sont bien moins secs, plus en forme et elle est toujours aussi jolie, probablement plus encore…
      Courage donc et à bientôt
      Anne

  12. Murielle dit :

    Merci pour tes encouragements, RDV dans quelques semaines ou mois pour la suite des aventures poivre et sel LOL

  13. Sylvain dit :

    C’est agréable de tomber sur une dame à la fois élégante, intelligente et avec le sens de l’humour et de l’autodérision.
    Homme 40 ans anonyme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s