Obsession joaillière sur chevalière

Je ne sais pas pour vous, mais moi, de temps en temps, il m’arrive de développer une obsession pour quelque chose qui n’est pas du tout moi. La dernière a duré plusieurs mois.

L’année dernière, dans une page de Elle, je repère une bague. Pas une bague finement ouvragée à la Buccellati, ni un bouquet de fleurs émaillées par Victoire de Castellane pour Dior, ni même un camélia Chanel… En fait, le contraire des bagues que j’aime : une chevalière massive, bling-bling, pas mais alors pas du tout adaptée à mes doigts qui ressemblent plus à des saucisses apéritif Herta qu’à de longs et fins biscuits Mikado.

J’arrache la page. Je n’arrache jamais les pages, pour quoi faire ?

Je la plie et je me dis qu’il faut laisser reposer, que demain j’ouvrirai les yeux sur l’absurdité d’un tel coup de cœur. Je n’en suis pas à la phase achat, juste au coup de foudre qui peut se transformer en réveil difficile…

Sauf que je retrouve le papier plié dans une des nombreuses boites sur mon bureau quelques semaines plus tard et rebelote, fascination.

J’en aurai le cœur net !

Passage à la boutique Place Vendôme où l’on me dit gentiment qu’ils n’ont pas vu cette bague, qu’elle ne doit pas être sortie encore, qu’il y a parfois des couacs entre les services presse et la production ou les collections définitives… de les rappeler dans quelques jours.

Décidément… cette bague se refusant à moi n’en devient que plus désirable (plus l’effet se recule, plus le désir s’accroît, orthographierait différemment mon cher père).

Je fais du forcing et obtiens qu’on m’appelle dès qu’elle sera disponible.

On ne me rappelle pas.

Je téléphone donc, bien partie sur ma lancée de harcèlement. « Oui Madame, effectivement nous venons d’en rentrer une au coffre. C’est la seule actuellement en Europe, vous pouvez passer l’essayer mais aujourd’hui. » Quoi ? C’est la seule en Europe. Je la veux, je la veux, je la veux !

Notez qu’à ce stade, je n’ai toujours de la bague qu’un aperçu en noir et blanc sur papier glacé chiffonné :

Donc je vais voir MA bague… Misère : elle est sublime. Toujours tout le contraire de ce que j’aime, mais je tombe en pamoison. Ne cherchez pas, c’est hormonal.

« Ah oui mais Madame je suis désolée, c’est une bague pour homme elle ne commence qu’en taille 56 et vous avez les doigts trop petits (ajoute courts et boudinés et je te fais avaler ta montre Class One). On pourrait gagner 2 tailles mais pas plus »

Hein ? C’est la seule en Europe et elle ne me va pas et on ne peut pas la mettre à ma taille et c’est une bague pour homme (mais quels hommes portent des chevalières en or jaune serties de diamants ??? Les joueurs de poker probablement…). Il me la FAUT !

Et là, devant ma mine aussi décidée que déconfite, la nana me sort « Ou alors je peux me renseigner auprès de l’atelier pour une commande spéciale… »

Ah mais OUI, renseignez-vous !!! Tout de suite. Une commande spéciale ? je serais donc la seule au MONDE à avoir cette bague (la seule fille aux petits doigts en tous cas). Je me prends pour Peau d’âne à la fin du film quand elle passe son anneau d’or. Il aura fallu qu’on me jette un sort.

La chance : ils sont en train de les fabriquer, donc une commande spéciale ne vous coûtera pas plus cher que la bague en boutique. Dingue ! Je vais pouvoir garder un rein ! Trop cool…

Quelques mois plus tard et après moultes péripéties de décollement de la pierre, de mise à taille, de carte bleue au plafond dépassé,  j’ai ma chevalière Dandy en Or jaune et en Oeil de Tigre, sertie de petits diamants.

Je l’aime. J’attends ma prochaine soirée poker avec impatience pour voir si elle est aussi magique qu’elle en a l’air…

Anne

Chevalières Dandy de Chaumet, serties diamants, Or jaune et Oeil de Tigre, Or rose et Obsidienne ou Or gris et Ebène :

Plus de renseignements sur le site Chaumet.

8 réflexions sur “Obsession joaillière sur chevalière

  1. marta dit :

    quel plaisir que de vous lire ,la bague même signèe Chaumet, on l’oublie peu à peu mais le ton ,l’humour,la dérision,on retient l’écriture et on garde le sourire aux lèvres la matinèe !

  2. MAMAN !!!! Tu ne trompes personne derrière ton pseudo. Mais merci pour l’inconditionnel soutien. Je t’aime aussi.

  3. @ParisComLight : j’avoue que je ne les ai pas toutes vues à l’époque. L’image provient de leur site… Ce qui m’a plu dans l’oeil de tigre, ce sont les reflets et les rayures naturelles qui rappellent le bayadère Dandy, mais tu as raison, l’or rose est très tentant aussi !
    On en trouve de plus en plus en joaillerie, par exemple chez Victoria Casal je crois (dans un style totalement différent, romantique.

  4. charlotte dit :

    l’article, j’adore et peut-être plus encore, la chute: le mot de « marta »
    puis-je demandé une photo de tes doigts courts et boudinés mais parés de la plus belle et unique bague du monde?!!

  5. @Charlotte : ravie de découvrir que tu viens et te promènes sur C&G !!! Merci beaucoup Mademoiselle 😉 Tu es la bienvenue et ça fait plaisir de constater que tu es toujours aussi rigolote… Pour la photo, je vais voir ce que je peux trouver mais c’est pas gagné. En fait on ne voit plus du tout la saucisse sous la bague donc va falloir trouver un angle de vue pour que tu reconnaisses mes doigts !

  6. Il y a des coups de coeur qu’on ne s’explique pas… Moi j’ai toujours du mal à m’offrir des bijoux. Je préfère qu’on me les offre, ça doit être mon côté old school! Pourtant j’adore l’idée…

  7. BARNOIN Claudie dit :

    Je suis moi aussi tentée par cette magnifique bague. Pouvez-vous mettre une photo de la bague portée. Ce serait vraiment sympa. Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s