58M, de l’autre côté de la mortelle vitrine

La semaine dernière, je vous racontais Paolo et moi, dans Paris que l’amitié réchauffe en automne… et sa leçon de photographie sommaire face à une vitrine très récalcitrante, celle de la boutique 58M.

Il m’a bien eue en retour, vous relatant mes velléités tyranniques révélées dans notre méthode de travail à distance, le fourbe !

Figurez-vous que j’ai trouvé, toute seule, comme une grande, LA solution aux problèmes de reflets.

Lire la suite