L’Amoureuse du Canal Saint-Martin

C’est un quartier que je ne connais pas, une escapade dans une ville différente, exotique, un Paris aux eaux vertes.

J’ai grimpé les marches d’un des ponts à vive allure, comme une enfant qui voudrait voir les choses d’en haut, et je me suis accrochée à la rambarde de fer encore mouillée par la pluie.
Canal-Saint-Martin-1
Comme sur le Pont des Arts, des amants ont accroché au parapet un cadenas dont ils ont jeté la clé par dessus bord, main dans la main, faisant souhait et serment que cela dure toujours… un vœu pieux, une promesse au vent.
Canal-Saint-Martin-3
Emportée par le souffle de la romance, j’ai observé les différentes serrures, rêvé les amours passionnées de couples adolescents, naïfs et impétueux, avant que leur cœur se brise ou se bronze… ou se rouille… ou se délite au fond du Canal Saint-Martin, tué par les affres de la désespérance.

C’est alors que dans le flou d’un arrière plan, je l’ai aperçue…
Canal-Saint-Martin-6
Vous ne le savez pas mais elle était très belle, de loin, et jeune encore, plus intimidante que craintive.

Je suis redescendue l’air de rien, n’ai pas voulu m’approcher trop.

J’ai fait mine d’être une touriste perdue et me suis réfugiée sous le pont, à l’abri des regards, sous prétexte de prendre des photos du décor de son histoire.
Canal-Saint-Martin-4
Fascinée, je l’observais à son insu. Elle avait quelque chose de fier et sauvage.

Elle a cherché un kleenex dans son sac et j’ai cru qu’elle pleurait, mais ses épaules se sont relevées et j’ai reconnu l’impatience de l’attente plutôt que la tristesse dans son port de tête… Qui attendait-elle ? De quel jeune idiot se languissait son âme ?

Je suis remontée par l’autre côté, et eut-elle prêté attention au monde elle m’aurait démasquée en un instant avec mes pieds d’éléphant. Mais elle était indifférente à moi. Je pouvais à loisir lui inventer une vie, elle l’embrassait sans le savoir, consentante victime de ma mythomanie.
Canal-Saint-Martin-8
Bien sûr que je croyais trouver son antivol… (elle s’appelle Stelar ! Je ferais une super détective privée sans déconner. Tout de suite compris que L+C était une fausse piste. Je ne suis pas la fille de l’inspecteur Colombeau par hasard ;))
Canal-Saint-Martin-2
Y lire un drame, une tragédie. Puis me souvenir que non, qu’IL avait juste été retardé par un bus nonchalant, qu’IL accourait.

Anne, sa sœur Anne, je le voyais venir, se pencher vers elle, lui tendre la main, l’embrasser sur les pavés, la soulever de terre dans un rire partagé… ils tournoyaient dans l’air du soir… C’était classique, un peu bateau, mais beau !

Au bout d’un temps qui m’a paru long, j’ai repris ma route, descendu les marches et longé la berge.

Elle n’avait pas bougé.

J’ai prié pour qu’elle se retourne furtivement quand je passai tout près.
Canal-Saint-Martin-9
Mais non.

Ma route et ma vie ont continué leur train.

Aujourd’hui, plongée dans mes images et ces eaux troubles, je me demande, je vous demande… Qui est cette mystérieuse Amoureuse du Canal Saint-Martin assise trop près du bord ? L’avez-vous déjà croisée ?

Comprenez-moi: après les aventures de l’étranger du Jardin du Luxembourg et les suppositions merveilleuses de Mrs B, espionner les inconnus devient une marotte 😉

Anne, trop curieuse.

11 réflexions sur “L’Amoureuse du Canal Saint-Martin

  1. Ah j’adore. Tu voyages partout où tu vas, parce que tu as les yeux et le cœur grand ouvert. Ravie que cette escapade vers le canal ait abouti à un si joli article.

  2. Mrs B dit :

    Quel joli texte, je sens en toi l’ amoureuse avec un grand A.

    Comme j’ai cadenassé mon esprit romantique, je ne crois pas un instant qu’elle attende un amoureux, c’est autre chose qui est là posé sur ses épaules comme un poids mort. Elle souhaite rompre, non plus, elle n’aurait pas les pieds ballants au-dessus de l’eau verte. C’est bien l’ amour qu’elle attend, mais pas celui qui fait tracer au crayon feutre des initiales, elle attend l’ amour au sens agapè.

    Voilà, voilà toutes mes suppositions.

    • Anne dit :

      J’entends et j’ai peur qu’elle ait piqué une tête depuis mon passage, ta désillusionnée en quête d’illumination, non ?
      Ou bien pris le voile, plus léger sur ses épaules que le fardeau que je lui vois aussi maintenant…
      Un dormeur des Calanques t’attend pas très loin, si tu te sens l’inspiration de nous en raconter l’histoire. Tu es décidément bien plus douée que moi pour ça !

  3. Ping : La Calanque du Paresseux | Chic & Geek

  4. Ping : Magali An B. comme BABEL | Chic & Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s