Informatique et libertés… mon cul !

« Allô ? Bonjour Madame ! Pardonnez-moi de vous importuner. C’est pour un sondage. Accepteriez-vous de répondre à quelques questions en toute confidentialité pour que je puisse remplir un formulaire avec vous et s’il vous plaît, s’il vous plaît, ne raccrochez pas : je n’ai rien à vendre. C’est IPSOS. C’est français, c’est les statistiques françaises (avec la voix de Gérard Jugnot dans Papi fait de la Résistance) et vous ne risquez rien, promis… »

Je crois bien que je suis trop naïve 😉

Mes réponses sont enregistrées. Le ver est dans le fruit. Il est trop tard !

3 jours après, voici le mail que j’envoyais à un certain monsieur au nom probablement inventé de toutes pièces, contact difficilement trouvé sur leur site :

« Bonjour Monsieur,
Voici mon problème :
Il y a quelques jours j’ai répondu au téléphone à un de vos enquêteurs, pour une étude sur les français et le bonheur (terminologie différente mais je suis sûre que vous voyez de quoi je parle).
Il m’a assuré la confidentialité des réponses et l’anonymat préservé des gentilles personnes qui acceptent de prendre 10 à 15 minutes de leur temps précieux pour répondre à des questions*.
Aimant les statistiques, voulant booster le moral des français, et imaginant qu’il recevait un accueil mitigé en appelant les citoyens, j’ai répondu à toutes ses questions avec amabilité**.
Quelques heures plus tard, un « supérieur » m’a rappelée pour préciser / vérifier certaines réponses.
Il se trouve que suis actuellement sans emploi. Il a donc rectifié l’erreur qui m’avait mise dans les retraités***. Ça fait un peu mal mais je peux comprendre que ma voix chevrotante et mon âge avancé, bien qu’inférieur à 40 ans, aient pu induire en erreur votre jeune et frétillant enquêteur…
Sauf qu’aujourd’hui, je reçois un appel/spam au même numéro de téléphone d’une nature beaucoup plus intéressée semble-t-il, voulant vendre je ne sais quel service, comme par hasard à qui ? Aux retraités !!!
Je ne vois vraiment pas comment, si ce n’est par vous, ils auraient bien pu avoir l’idée saugrenue de me mettre dans le groupe des retraités****.
Voilà mon nom et mon numéro de téléphone, ainsi que la très chère information ciblée de mon état imaginaire de retraitée, et Dieu sait quels détails encore (mais choisir celui-ci, c’est rude), monnayés, loués ou vendus au plus offrant, en moins de quelques heures…
Euh… *****
Comment puis-je avoir accès à mes données personnelles et disparaître au moins de votre fichier ???
Car je suppose que les informations que vous avez déjà données sont, elles, inaccessibles et donneront lieu à l’avenir une longue série d’appels et de harcèlement de la vieille dame que je suis.
Ce n’est que le début.******
MERCI BEAUCOUP !
J’espère que vous pourrez m’aider et laver non seulement l’humiliation personnelle mais également la soudaine piètre opinion (c’est une litote) que je me fais de votre institut de sondage…
Merci beaucoup de me répondre, voire de me téléphoner et je tenterai alors, si j’entends la sonnerie de ma bonne oreille, avec mon déambulateur de trottiner jusqu’au combiné pour vous répondre.
Cordialement,
Anne »

* Loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée le 6 août 2004, CNIL etc.
** Notamment des questions très précises, devant noter de 1 à 10 mon bonheur, mon activité de la veille entre 9h et 10h exactement et la satisfaction apportée par celle-ci… ou plus humiliantes comme « Pratiquez-vous du sport régulièrement? »
*** Ben oui : quand un travail ne donne pas lieu à une rémunération (cf repassage), vous êtes sans emploi (i.e. poids mort pour la société), et il semble que si vous êtes sans emploi et pas « à la recherche d’un emploi », alors vous êtes retraité, CQFD.
**** Je n’ai rien contre les retraités, ni la retraite, ne le prenez pas mal, chers lecteurs. Je prévois même de vieillir très agréablement en devenant une old lady ridée heureuse et extravagante avec un porte-cigarette… mais enfin, dans quelques années seulement !
***** Oh oui je soupçonne l’exploitation de bases de données hautement qualifiées et les façons de les faire fructifier. Disons que si mon numéro et mon nom valent 1 centime, l’information que je suis une femme double ce chiffre, celle que je suis retraitée est encore plus précieuse, imaginons que j’aime les animaux et en possède un, qu’on connaisse mes revenus de l’année précédente, mon niveau d’endettement, la couleur de mes cheveux, l’âge de mon véhicule et je deviens une cible de qualité à haute valeur. Heureusement, la plupart du temps, les informations sont « louées », pour une seule enquête (à la fois)… gardons espoir donc.
******Pardonnez-moi cette digression, mais je reçois beaucoup beaucoup d’appels, et par exemple, j’ai fait une petite expérience sur les Porcelaines de Limoges qui me relancent 3 fois par an sur mes 2 lignes téléphoniques, insistant jusqu’à ce que je décroche, plusieurs jours s’il le faut, pour m’inviter à venir découvrir leurs merveilles (savent-ils que je suis retraitée ? Je n’y avais pas songé). Je leur ai donc dit tantôt que j’étais handicapée, parfois sourde, finalement aveugle, carrément femme tronc… que je ne pouvais pas me déplacer et que je n’étais pas intéressée par les porcelaines, leur demandant d’enlever mon nom de leur fichier, plusieurs fois, sans qu’ils ne ratent jamais un appel (si seulement ça pouvait être le cas de Lancelot et de notre anniversaire !)

Mais ce n’était qu’un exemple et le fait majeur de toute cette histoire que je vous déballe sans pudeur aucune, c’est que je suis qualifiée, dans une base, puis 2 puis 3, bientôt 100 (elles prolifèrent), comme une VIEILLE !!!!
Ça fout un coup.

Terminés les appels pour me proposer de défiscaliser mes revenus, de tester des jeux vidéo ou d’installer des volets roulants. A moi les problèmes d’incontinence, les plans obsèques et les monte-escalier…

Donc Lancelot et moi, on se prépare pour l’élection de Mister et Miss Maison de Retraite…

Pour cela j’aurai probablement recours à la chirurgie esthétique :

J’étais en colère, je n’en ai plus la force. Me voilà totalement déprimée ! Arrrghhh… si je pouvais, je changerais tout de suite la note de mon bonheur initialement donnée à l’enquêteur.

Je vous quitte, mais lentement, trèèèèès lentement.

Anne

PS : Evidemment, s’il me répond, je viendrai vous le dire. Pour l’instant j’ai juste reçu un mail automatique disant qu’il était « Out of office », en vacances, lui, probablement jeune et fringuant, en train de faire de la plongée sous-marine ou du ski nautique… happy as a hippo !

EDIT : il semble qu’il s’agisse d’un « malheureux concours de circonstances »… voilà le mail reçu ce matin, histoire d’être exhaustive
« Chère Madame,
Tout d’abord vous voudrez bien excuser ma réponse un peu tardive mais je n’ai réceptionné votre mail qu’à mon retour de congés.
Je vous confirme que c’est bien dans le cadre d’une étude IPSOS que vous avez été contactée le 11 août dernier.
Ensuite nous avons vérifié les réponses saisies par notre enquêteur et, soyez rassurée, vous n’aviez pas été codée en « retraitée ».
L’appel du « superviseur » le lendemain s’inscrit, lui dans le cadre des procédures de qualité qui nous sont propres (ici contrôle du travail de nos enquêteurs).
Enfin, en ce qui concerne le dernier appel auquel vous faites référence, venant d’un autre numéro de téléphone, je crains qu’il ne s’agisse là que d’un mauvais concours de circonstances. En effet, Ipsos garantit l’anonymat de toutes les personnes contactées et ne peut en aucun cas céder à un quelconque tiers les coordonnées de ces personnes. Nos engagements déontologiques sont très précis sur ce point, mais surtout la loi interdit formellement ce genre de pratiques, pour lesquelles la CNIL est très vigilante.
J’espère ainsi avoir ainsi répondu à toutes vos interrogations et tiens à vous remercier de l’accueil que vous avez bien voulu nous réserver.
Je me tiens à votre entière disposition si vous avez besoin de renseignements complémentaires.
Je vous prie de recevoir, Madame, l’expression de ma considération distinguée. »

Une réflexion sur “Informatique et libertés… mon cul !

  1. Yelle dit :

    Génial ce billet superbement illustré ! ça fait du bien de rire de si bon matin !!!! Tu as été trop bonne… Bises et bonne journée !

  2. vannina dit :

    Te voilà de retour en grande forme,tu viens de faire remonter ma note de bonheur de quelques points,merci de m’avoir fait rire.

  3. Chris dit :

    Excellent ce billet !
    Il ne se passe pas une journée sans que je constate des appels téléphoniques sur mon poste fixe, pour la plupart de cet acabit là ! Et quand je décroche maintenant je prends un malin pl

  4. Chris dit :

    oups fausse manip’ ! Donc quand je décroche maintenant je prends un malin plaisir à les laisser débiter leur laïus, leur faire croire que je suis intéressée et dire au final que soit je ne répondrais pas à leurs questions, soit je ne participe pas au tirage au sort.

  5. Bin quoi, c’est anonyme, si on vend juste ton téléphone et ton profil sociologique sans inclure ton nom, non? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s