Les robes de Jérôme L’Huillier

On a versé hier une petite larme durant la Cérémonie de Clôture du Festival de Cannes 2011*, mais dans le long défilé des stars sur tapis rouges, m’ont manqués cette année les mousselines fluides, les imprimés psychédéliques, les couleurs pop, l’esprit unique romantique et rock, intemporel… des robes de Jérôme L’Huillier.

Il y a longtemps que je voulais vous les montrer.
Ce sera aujourd’hui et ce sera notre défilé, à Magali et à moi !

Mais commençons ce reportage par le commencement :

La semaine dernière, une énième fois, je shoote les vitrines du Palais Royal et tombe en amour devant les bleus céruléens de Jérôme L’huillier, son rose fluo bubble gum, ses maillots de bain découpés… je colle mon appareil à la porte pour apercevoir les détails, et rêve… me promets de revenir, très vite.




Avouez que ça donne envie !

A la maison, un mail m’attend.

Magali à Anne : « On se voit bientôt ? »
Anne à Jérôme : « Ça fait plus d’un an que je dois t’écrire, je tente ma chance : je peux venir demain dans ta boutique faire un reportage avec une amie ? »
Jérôme à Anne : « Bien sûr ! Je vous attends. »
Anne à Magali : « Demain ok ? Je t’emmène essayer des robes ! »
Magali à Anne : « Super ! Il me faut des chaussures… »
Anne à Charlotte : « Je fais un reportage au Palais Royal dans une heure. Par hasard, tu me prêterais une paire de Rupert Sanderson ? »
Charlotte à Anne : « Je te prépare un sac… »

A 16 heures 30, j’arrive devant la boutique du créateur Jérôme L’huillier, ployant sous le poids de dix paires de chaussures vertigineuses, à la rencontre de mon miroir en dentelle, la divine Magali.

A l’intérieur de l’une des plus anciennes boutiques de ce jardin, les mannequins jouent au ballon dans la lumière magique de cette journée particulière.

Je présente Jérôme à Magali, Magali à Jérôme, et c’est le début d’une histoire 😉

Elle enfile un de ses tops souples, plissés, confortables. Le créateur observe la muse, réfléchit…

Il change le gris pour du rouge.

Elle est tout de suite à l’aise, amusée lumineuse, et avec son jean pattes d’eph, je la trouve craquante, fraîche, juste parfaite.

Voilà qui s’annonce sous de riants auspices.

Laissons-les s’apprivoiser…
J’inspecte les lieux, me demandant, une fois encore, comment habilement subtiliser le fauteuil imprimé (toute idée est bienvenue).

Alors, veinardes que nous sommes, plutôt que de nous confier à une de ses vendeuses adorables, Jérôme reste avec nous, des heures durant.
Il nous raconte son histoire, nous parle de Beth Dito, de Maria de Medeiros, Victoria Abril, Helena Noguerra et Elizabeth Tchoungui… nous explique comment il travaille, habille les femmes avec le fantasme de les déshabiller.
Quelle merveilleuse idée !

Magali est emballée (dans un papier de bonbon à fleurs), rayonnante !

Jérôme attrape l’appareil et on pavane, on prend la pose en minaudant, petites princesses émerveillées.
Elle parfum fraises des bois et moi malabar, nous chantons les Demoiselles de Rochefort en froufrous, improbables jumelles, au creux des reins, c’est fou, là un grain de beauté.

Un rai transperce la vitrine, doigt divin nous indiquant la direction : ce sera le bleu !

En jeu de miroir, les appareils crépitent et je suis aux anges en sirène.
Notez le second fauteuil, encore plus chouette.

Séducteur Jérôme, il aime toutes les femmes, sublime toutes les formes, a une technique imparable de coupe en biais qui tombe à la perfection sur Tante Suzie et son léger embonpoint, escarpins et étole, ou Sexy Betty, longue et fine, boots et perfecto.

C’est assez impressionnant ces robes qui sont à la fois inimitables, à forte personnalité, et en même temps caméléon, se confondent avec l’allure et l’humeur de celle qui les porte, virginale ou décalée.

Magali troque les fleurs roses pour de la crème de clémentine, revient au rouge, passe par le corail imprimé d’oiseaux de paradis, du voile au jersey de soie, au coton, et repère au passage du nude qu’elle veut voir sur moi, qui, coite (hein?), imprime sur la pellicule ses différents looks, sous l’oeil bienveillant de notre hôte.






Et oui je l’ai essayée cette robe mystérieuse qu’elle avait choisie pour moi… avec les shoes de Charlotte, elle se révèle somme toute assez banale et je fais profil bas…

Pardon : l’enthousiasme m’a un peu fait perdre la tête. Les yeux fermés derrière mes lunettes Chloe, j’étais sur les marches de Cannes…

J’ouvre les yeux, je les écarquille : je suis dans la boutique et Jérôme, sorti de son recoin préféré d’observateur assis sur les marches de l’escalier en colimaçon, aide Magali à ajuster la robe malabar. Un noeud sur l’épaule, une aiguille ici, une retouche là, il est perfectionniste et elle absolutely fabuleuse…

Le soleil frappe encore, mais rasant, devant la porte de la boutique. Il joue le projecteur naturel sur la beauté fatale, malgré l’innocence affichée, d’une Magali en porcelaine.

Discrètement, je profite de cet instant de pure grâce pour m’éclipser incognito avec un trench précieux.

Hep hep hep ! Minute, Papillon… Mais je te le prête quand tu veux, me promet Jérôme. Ça se tentait.

Un dernier regard aux jolis maillots (la culotte rayée est en cachemire, un fantasme encore, un de plus, au toucher si doux), avant de dire au revoir.

Bras dessus, bras dessous, nous repassons par le petit nid de Rupert Sanderson pour rapporter les pantoufles de vair à Charlotte, et la remercier !

Je ne suis pas sûre d’avoir pu vous faire partager la fête enchanteresse que fut cet après-midi pour moi et Magali : son billet sur le sujet est tellement plus poétique… Allez vite le lire !

Promis, je vous reparle de Jérôme L’Huillier bientôt, de son air timide si charmant, de son humilité non feinte en complet décalage avec son talent fou, de… et puis… Ahhhh Jérôme ! MERCI !!!

J’emporte avec moi une seule image : mousseline fluo, cheveux ébène et le sourire de Magali, un résumé de cette belle journée.

Anne

*Festival que je suis quotidiennement avec notre envoyé spécial en coulisse, Fred, l’ange aux doigts d’or.

Informations et liens :

Le site officiel de Jérôme L’Huillier

La Boutique Jérôme L’Huillier
Jardins du Palais Royal
138-139 Galerie de Valois
75001 Paris
tel : 01 49 26 07 07

Nous portons ses robes, des chaussures Rupert Sanderson et United Nude (en vente chez Jérôme). Mon chapeau est un Hermes Vintage.

Bons plans :
– En juin, une vente Jérôme L’Huillier aura lieu sur Vente-Privée : soyez aux aguets !!!
– 2 fois par an, Jérôme organise des braderies de ses anciennes collections…
– Arrivent les présoldes…
Suivez Jérôme sur Facebook pour être invitées.

 

Edit 14 mars 2012 : Hep ! C’est dès aujourd’hui la braderie d’été. Voici l’invitation, mais pas besoin de l’emporter avec vous, pensez juste à passer par la porte de derrière… et on vous ouvrira.
Vous y trouverez toutes les robes qu’on a essayées dans cet article, à petits prix !!! Qui veut du bubble gum ? 

38 réflexions sur “Les robes de Jérôme L’Huillier

  1. the parisienne dit :

    Ahhh Jérôme … L’essayer, c’est ladopter ! Et c’est ce que j’ai fait grâce à toi , rappelle toi ! Alors merci pour ce superbe reportage, qui reflète parfaitement l’esprit de ces vêtements si élégants et pourtant si faciles à porter … mais cela va de paire finalement, non ?!

    • Je me rappelle très bien et j’en suis ravie !!! Tu dois être ravissante en Jérôme Lhuillier…
      Quel dommage que nous ne nous y soyons pas encore croisées 😉

  2. martylo dit :

    la robe rouge (celle portée sur le superbe fauteuil ) est magnifique
    quant à la bleue que tu portes il ne manque plus que la mer et les palmiers derrière
    ça devait être super … merci

    • Merci à toi Martylo !
      Oui Magali était sublime dans toutes, vaporeuses ou plus sexy près du corps, mais j’avoue aussi un craquage sur cette rouge cerise en jersey de soie.
      Et moi j’étais bien mieux à l’ombre de cet escalier que sur une vraie plage, pour être honnête…
      C’était super quoi, tu as raison !

  3. Merci Anne pour ce récit enjoué et lumineux de nos belles aventures! J’ai été si heureuse de t’accompagner, une belle découverte et une grande hâte de vivre plein d’autres moments comme celui-là!

    • Promis promis promis !
      Je pense à quelques adresses.. t’as une tête à chapeaux toi ? Oh oui j’en suis sûre !
      On va essayer des chapeaux ? Ou des lunettes de soleil ?
      Et si on commençait par prendre un thé… 😉
      Bisous et MERCI !!! Non seulement j’aurais jamais pu faire un reportage sans toi… mais en plus, tu es charmante et fascinante.
      Un petit miracle d’internet.
      Bisous

  4. Aaaaaaaaaah les divas!!!!! Vous êtes d’une allure en jumelles de robes et de grains de beauté. Terrible! Il y a une logique et des arcanes secrètes derrière ces photos. Jérôme de son regard d’aigle a peut-être percé le secret que seul les silencieux et les rêveurs peuvent percevoir. Merci pour ces robes de naïades, cette entrevue, cette lumière, vos esprits poudrés et papillonnants. Merci Jérôme pour ces fleurs, ces roses, ces bleus, cette transparence

    • Et MERCI toi pour ces mots doux aux yeux, à l’oreille…
      On a pensé à toit tout le temps, la fée qui nous a réunies là et tu nous manquais… mais je crois que tu étais pas mal occupée ces derniers jours donc tu es toute excusée.
      On se retrouve vite, toutes au Palais Royal…
      Abracadabra ! Turlututu chapeau pointu tsoin tsoin !

  5. isabelle dit :

    Vous êtes exquises ainsi!!
    Cela fait une éternité que je n’étais pas allée chez Jérôme L’Huillier. Comme tu nous donnes envie de nous y précipiter. La boutique, inondée de soleil est une merveille.
    Et ces imprimés… Exactement ce que je cherche !
    Merci pour ce délicieux voyage.
    (ton chapeau Hermès vintage est une tuerie, cela va sans dire)

    • Oh oui Isabelle va voir ! Il a refait la boutique et elle semble plus vaste, un havre… et lui toujours si gentil.
      Sur le billet de Magali, tu verras mieux les imprimés 😉
      Merci à toi !
      Bisous
      Anne

  6. ah mais si mais si, je te rassure, tu réussis parfaitement à nous la faire partager, cette fête enchanteresse ! pour dire, suis même pas jalouse tellement vous avez l’air aériennes, toutes les deux 😉
    en revanche, vais quand même refaire un tour chez Môsieur Jérôme, hein, quand même!
    (et oui, tout à fait d’accord avec Isabelle, ton chapeau est une tuerie… gaffe à toi je sillonne paris en pétrolette super sonique armée d’une canne à pêche à beaux chapeaux)

    • Tu circules en mob’ à Paris? Wouah! Tu as une photo?
      Sinon, Anne, j’ai oublié de dire que les sandales à bande rouges sont aussi une tuerie.

    • Arggghhh je vais mettre un ruban sous mon chapeau et faire un noeud bien serré. Qui me le prendra aura ma tête avec !
      Maisquelbeautemps, oui va chez Jérôme !!! Allez-y toutes, il vous attend… c’est un plaisir à ne pas bouder.

      Isa : j’avais mis le lien derrière United Nude : http://www.unitednude.com/products/the-classics/loop/slingback/loop-slingback-fluo-red-pewter-399 je sais que tu aimes bien voir les trucs sous tous les angles 😉 Jérôme a craqué sur cet architecte designer qui fait des shoes en apesanteur et du coup les propose dans sa boutique.

  7. maisquelbeautemps dit :

    @ isabelle : naaaan c’est une blague… suis une piétonne compulsive et trouillarde du 2 roues : jamais on me verra sur une pétrolette à fond les ballons… sauf dans mes rêves 😉

  8. MrsB dit :

    Z’êtes bien jolies Mesdemoiselles en rose et en bleu-vert !
    Anne, pourquoi pleurer devant le festival de Cannes, voyons, est-ce bien raisonnable ?
    La capeline et les lunettes rondes te vont à merveille petite enquêtrice de charme ! 🙂

    • Merci Mrs B !
      Ok disons qu’on a été émues… enfin certaines… moi c’est quand Alexandra Lamy filmait son mari depuis la salle alors que toutes les télés aussi et la filmaient elle en train de filmer, un oeil fermé, souriante, béate…
      Rien de raisonnable à ça, je te le concède volontiers.
      Confidence : tu sais que mon nom de jeune fille c’est Columbo !!!! vrai je te jure, enfin pas écrit comme ça mais j’y ai eu droit à l’inspecteur… lonnnnngtemps.
      Bilan : je n’ai pas de trench Burberry… ça me manque terrrriblement.

    • Moi qui ne suis ni girly ni froufrouteuse, j’ai complètement succombé à ce rose bubble gum!
      Je pense à cette robe tout le temps depuis!

    • Et moi à toi dans ce rose.
      C’est même plus du rose à ce niveau.. la matière était si légère… c’était du concentré de lumière.

  9. Dori dit :

    Magali, sur un pied ou chaussée de talons invisibles, virevolte et s’envole sur le tapis rouge. Crépitement et flash : Lady A portant le chapeau, les grandes lunettes ET la robe de sirène Oo ) Festival du I Can très réussi

    • En apesanteur ces shoes, oui oui trois fois oui et Magali aurait assuré sur Tapis Rouge, c’est sûr, ma chérie Dori poète poète…
      On jouait les stars dans la boutique, mais en vrai, je crois bien que mes jambes se déroberaient…

    • Oh !!!! Merci…
      La boutique a Paris a l’air charmante.
      ça me sortirait un peu de mon quartier habituel.
      A vrai dire, j’avais plutôt en tête (hé hé) des chapeaux d’homme, mais c’est une super idée que ces préciosités !
      Des bisous pour les bibis
      Anne

    • MrsB dit :

      Oh j’y achète autant des chapeaux froufroutants de vieilles rombières que des choses en tweed ou en feutre de forme masculine mais avec toujours un petit truc féminin. Mais le coup d’oeil vaut le coup, l’impression d’être chez une modiste qui est chapelière pour un film d’époque ….
      Pour le chapeau masculin Borsalino reste un classique.

  10. Pandora dit :

    Quelles belles créations! Et vous deux, vous êtes magnifiques! Merci pour ce reportage.

  11. soapy dit :

    vous êtes toutes deux bellissimes, parées de ces couleurs profondes et drapés somptueux. J’aime le ton de tes articles. tu sais rendre les visites virtuelles vivantes et enthousiasmantes 🙂 .

  12. Didou dit :

    Bonjour,
    Je suis à la recherche d’une robe de soirée chic pour le mariage de ma soeur donc le thème et « le geek », malheureusement, je ne vois pas le rapprochement su thème sur vos photos. Pourtant vous êtes bien « chicandgeek? Pourriez vous m’en dire plus svp….. Merci

    • Question difficile !
      Si vous lisez le bas de page, vous verrez que le chic et le geek essaient de cohabiter sur ce site, pas de fusionner… et heureusement !
      Car une robe chic sur le thème du geek, c’est quasi mission impossible… votre soeur est définitivement folle (j’adore ça!) d’avoir choisi pareil thème pour son mariage…
      Choisissez une robe juste chic et soyez geek dans votre conversation ? Ce sera toujours mieux que l’inverse…
      Ou bien attachez-vous les cheveux avec un câble firewire… et recouvrez-le ensuite de ruban gros grain noir. Le geek est toujours à l’intérieur.

  13. ATTENTION BON PLAN !
    J’ai édité l’article pour vous mettre le carton de la braderie d’été avec toutes les robes que Magali et moi avons essayées et d’autres encore…
    De ce matin à samedi… ne ratez pas ça !!!
    Bon shopping 🙂
    Anne

  14. Suzanne dit :

    Les robes de Jerome Lhuillier c’est une drogue.
    La première robe , je l’ai achetée il y a longtemps pour un mariage : des flammes roses, oranges, fuschia. Sublime au milieu de toutes les petites robes noires ennuyeuses à mourir.
    Puis 2/3 ans plus tard un manteau en lapin marron avec des motifs fleurs (oui des fleurs) que j’ai porté jusqu’à ce qu’il tombe presque en lambeaux.
    Et cette année, là, c’est le trip absolu : robe chemisier et ces fabuleuses sandales noires et orange United Nude (sur une des photos) l’été dernier.
    Cet hiver une robe bleu marine et noir, l’extraordinaire imper mastic (pourtant pas ma couleur) à froufrou de tulle devant, un manteau blanc en fausse fourrure topissime.
    Oui, c’est plus cher qu’ H et M ou Zara, mais pour du made in France on est loin des prix des autres créateurs. Et tant pis si le budget vêtement de la saison y passe. On recycle ses vieux Levi’s et on flashe en Lhuillier. Une drogue, je vous dis !

  15. Ping : In the Mood for Boheme | Chic & Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s