Christian Dior, Galliano et le Bon Marché

 

Dernier étage du Bon Marché: Un trio qui aurait pu être d'or et qui, après les dernières aventures de John Galliano, semble assez toc. Cette manière peu dissimulée de se débarrasser d'un designer-star à moindres frais, pour une maison qui se veut distinguée, c'est cheap. Forcément, ensuite, tout paraît moins glamour et plus calculé. C'est à cela que je pensais dans la file d'attente de l'exposition tout en louchant sur un beau canapé gris perle.

 

 

 

Diorexpo
A l'intérieur son juxtaposées quelques robes du vrai Christian Dior et des silhouettes Couture récentes. Très intéressant de voir que Dior avait déjà tout inventé. Une élégance de coupe, une recherche jusqu'auboutiste de la courbe parfaite, de l'ourlet tout en douceur, des volumes incroyables sur des robes archi-mettables, qui le rendent accessible et unique. Galliano le cite beaucoup, tout en travaillant les silhouettes comme un costumier. Il manque le raffinement. Tout est fait pour le spectacle. Pour le waoh. Le ouhlàlà! Le Mon Dieu! Je me demande si ces créations prendront bien le virage du temps.

 

Diorexpo3Diorexpo2

 

En revanche, il y a actuellement chez Dior un ou une styliste chaussures dont-je-ne-connais-pas-le-nom absolument surdoué. Les formes, les couleurs, les talons sculptés… tout est magique. Un équilibre dans l'excès difficile à obtenir et donc remarquable.

Diorexpo4
Je vous laisse sur quelques photos d'une robe d'archives dont le dessin et le tombé, aussi simples soient-ils, sont à mourir (le tissu de fils dorés aussi d'ailleurs). 

 

Diorette3.2
Diorette3.2

Yours.

E.

15 réflexions sur “Christian Dior, Galliano et le Bon Marché

  1. J’ai vu l’expo le jour avant que le « scandale soit révélé »… cette expo est superbe et franchement Dior était un grand monsieur…. et Galiano un grand mégalo… mais le pauvre je pense qu’il est à plaindre non ?
    isis

  2. C’est passionnant à voir et splendide.
    Cette robe d’archives est de toute beauté. elle est tellement travaillée.
    On attend de voir la prochaine collection Dior avec impatience.

  3. J’avais vu les affiches dans le métro…Je crois que je vais y aller…En plus le Bon marché voilà !! Ca me donnera l’occasion d’aller voir mon ami le sac Proenza Schouler

  4. Dire que je reviens de Paris et que je n’ai même pas vu qu’il y avait une expo au Bon Marché!! Bon, il y avait tellement de choses à voir néanmoins, que je pense que je n’en aurais pas eu le temps!
    Très beau croquis du tailleur bar!

  5. ANGELITA, c’est ma grande question….
    ISIS, je ne sais pas, je pense qu’il s’est fait avoir comme un bleu
    DIMITRI, eh bien tu vois, c’est la première fois que je vois une robe Dior « d’époque ». J’en ai vu de beaucoup de maisons, mais pas Dior. C’est impressionnant.
    SOAPYMERMAID, tu trouves aussi? Elle n’a pas fait l’unanimité, mais elle m’a vraiment plu
    ANGIE, Tu plussoie.. c’est joliment dit. C’est une surdouée je te dis. SI on pouvait ne garder qu’elle, je ferais volontiers défiler les mannequins toutes nues avec juste les chaussures. )
    REJANE, ton ami le sac… au bon Marché, je vais toujours voir mes amis les chapeaux.
    ISABELLE, je suis vraiment tombée dessus par hasard. Sinon, je fais toujours tout au pas de charge aussi!
    SKARLETTE,

  6. C’est absolument merveilleux! Quelle chance d’y avoir été…Je veux y aller aussi!
    Je veux faire revivre l’esprit Dior, Saint Laurent, Poiret…Avoir du style et vivre pour le style, mon rêve…futile.

  7. J’admire ce qu’a fait Galliano, mais je me suis toujours demandé pourquoi il était chez Dior: le waouh, le spectacle, c’est (selon moi) tout le contraire de ce qui a fait Dior. Enfin je n’ai jamais trop osé le dire, parce que ça ne se fait pas!

  8. Moi, très sincèrement, je trouve que toute ce scandale autour de Galliano est allé beaucoup trop loin. Jusqu’au lynchage, dans notre société, on va écraser massivement un individu et le frapper médiatiquement pour qu’il soit encore plus difficile à celui qui a fait l’erreur de se relever. Il y a eu de l’indécence dans les insultes qu’il a dites, mais il y a aussi de l’indécence dans le voyeurisme malsain et la jubilation de certains de l’avoir vu tomber. C’est facile d’achever un homme qui a été ainsi rétrogradé, jusqu’à devoir être frappé dans sa dignité. Il y a tellement d’hypocrisie, de retournement de vestes, d’intentions haineuse et destructrice de toutes parts, que je ne peux cautionner ce genre de chose. C’est devant la loi et certes la justice que Galliano va devoir maintenant faire face. Mais oui, aller jusqu’à dire du mal de son travail, c’est quelque chose que je ne me permettrai pas de faire. Car quoi que l’on puisse penser, cet homme là, malgré les « ouah » et les « oh lala », avait sans conteste énormément de talent. C’est peut-être son manque d’humilité, ou son incapacité à garder le contrôle de soi, qui l’a perdu. Mais à la base, des insultes balancées dans un bar par un mec bourré, c’est le genre de chose qui arrive tous les jours, sans que l’on ait à en arriver à écraser à ce point l’individu aux yeux du monde.

  9. AIZEN, Merci pour ton intéressant commentaire. Je pense également que c’est absolument scandaleux de l’avoir descendu en flèches de cette manière. (Je ne suis pas loin de penser qu’il s’agit d’un coup monté). Et tout ce qui touche à l’homme m’atteint, car c’est un être agréable et fin. En revanche j’ai parfois du mal avec son travail pour Dior et ce depuis longtemps, ma compassion n’y changera rien. En revanche je trouve que ce qu’il fait chez Galliano sa propre marque est absolument ravissant et soigné. Pourquoi y a-t’il une telle différence entre les deux?. A cause de l’aspect spectacle de la Haute-Couture je pense.

  10. Oups!! ce n’est que maintenant que je vois ta réponse…désolée du retard!
    Je pense qu’en ce qui concerne « les détails et la qualité » de ses créations, tu dois sûrement t’y connaitre bien mieux que moi, car personnellement, je n’ai vu ces créations que de loin…bien sûr, je ne serai pas contre de les toucher, de les comparer si j’avais pu. Je vais aller lire ton ancien article avec grand plaisir. Le monde de la mode et de la haute couture est implacable, n’est t-il pas?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s