Web: le point sur le trafic

Quand on publie un site web, quel qu’il soit, on est forcément attentif au trafic, nombre de visites, de visiteurs uniques, pages vues et tout le tralala.

Aujourd’hui, des outils très performants et pseudo-gratuits comme Google Analytics, pour ne pas le citer, permettent à quiconque de suivre l’évolution de ce précieux indicateur de la réussite ou l’échec d’un site. Je dis pseudo-gratuits, car si l’outil est fourni gratuitement, les éditeurs de sites payent en fait en nature pour son utilisation, en abreuvant Google de statistiques très intéressantes, mais bref, c’est un autre sujet.

Toujours est-il, que les statistiques nous permettent de suivre l’évolution de nos sites, mais qu’en est-il de la comparaison avec les autres?

Histoire de remettre tout le monde à sa place, les gars de Pingdom.com ont, à partir des données publiées par Google ici, généré des jolis graphiques et résumé en quelques points, dont je vous traduis ci-dessous les principaux, l’état du trafic des 1000 sites les plus fréquentés.

Voici le nombre de visiteurs uniques mensuels des 100 sites les plus visités:

et voici le même graphique pour les 1000 premiers:

Le constat est sans appel, les 10 sites les plus visités totalisent 42% des visites des 100 premiers, et 21% des 1000 premiers.

Le top 100 génère 50% des visites du top 1000

Plus précis encore, pour savoir où nous nous situons, il faut 4,1 millions de visiteurs par mois pour rentrer dans le top 1000, 22 millions pour le top 100 et 230 millions pour le top 10.

Et encore, ce sont des cibles optimistes (si j’ose dire), car Google ne publie pas les chiffres relatifs à ses propres sites, donc Google.com et Youtube.com par exemple n’y sont pas, alors qu’évidemment, ils font partie du top 10.

Là où l’analyse aurait pu être encore plus pessimiste, c’est que tout le monde semble ignorer le trafic des sites érotiques et pornographiques, or, d’après Alexa.com, les deux plus connus (je ne les cite pas exprès, ils n’ont pas besoin de pub), pointent selon les périodes entre la 40ème et la 60ème place en termes de visiteurs, ce n’est qu’une vue de l’esprit, mais je pense que non nettoyée de ses « moutons noirs », la liste publiée par Google s’étirerait facilement sur 1500 sites au lieu de 1000, car après tout, tout le monde sait que:

Evidemment, chez C & G nous ne sommes pas concernés par cette course à l’échalote, nous visons la qualité avant la quantité, nous n’avons pas assez de visiteurs pour apparaître sur ces listes, mais ceux qu’on a (vous) sont triés sur le volet… 😉

Paolo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s