Double G pour Gabrielle

Ode au Palais Royal, encore et toujours…

J’aspire à redécouvrir les jardins au printemps, les boutiques chics, les élégantes en jupons, l’ombre bienveillante des arcades, un parfum de Serge Lutens qui flotte, les enfants qui rient et une jeune fille en fleurs, qui lit Jane Austen, sur un banc de bois…

Je suis en manque ! Les travaux s’éternisent.

Heureusement, malgré le froid qui pique, il y a toujours une tentation à laquelle (veiller à ne pas) succomber…

Par exemple en passant faire un bisou à Gabrielle Geppert !

Aujourd’hui elle n’était pas là.
Elle enchérissait à Drouot sur du Chanel Vintage et l’imaginer dans le feu de l’action m’a amusée autant que la vision de son sourire familier…
Un jour je lui demanderai si je peux venir avec elle et je vous montrerai, ce serait chouette !

En attendant, et malgré cette vitrine appétissante que vous venez d’apercevoir, c’est SA collection dont j’ai envie de vous parler.

Celle qu’on trouve dans la boutique numéro 2, toute neuve et rutilante !

La déco est parfaite et la mise en scène incroyable pour un si petit endroit.

Deux robes, simplement, une noire et une harlequin Black & White, évoquent les silhouettes de femmes fatales.
Une étagère en forme de double G accueille les bijoux et les lunettes.
Les cabas sont posés de l’autre côté, sobrement.
Le miroir donne un peu de profondeur de champ.
Sur le mur en face de vous, le court-métrage tourne en boucle, images subliminales du jardin en été.

Le reflet de mon chapeau sur l’image floue de la jolie Miyuki.
Le branchage nu de l’hiver sur les feuilles vertes de l’été.

J’ai craqué déjà… pour la ceinture, pour les grandes lunettes noires de star.

Mais la bague en argent, la plus fine, elle m’appelle, et c’est pour cela que je passe et repasse devant la vitrine, et que je me balade aussi sur le site de Gabrielle.

Quelques visuels de la collection y sont, dont la fameuse bague :

Je suis tellement fière d’elle !

L’année dernière, nous discutions des prototypes, comparions les matériaux.
Elle s’interrogeait encore, doutait beaucoup.
Elle avait peur.
Mais c’est une aventurière.
Elle a foncé, et sa collection est si belle…

J’arbore le tshirt blanc, évidemment (pour l’instant il est caché par trois pulls, mais cet été, on ne verra que lui !).

Le blanc c’est la couleur de Gabrielle.
J’aurais aimé prendre une photo d’elle aujourd’hui, pour vous montrer son enthousiasme.

Finalement, ce n’est pas plus mal : je vais vous la faire découvrir différemment.

La vidéo qui passe dans la boutique, elle est en ligne sur son site…

Montez le son d’abord
Prêts ?
Cliquez ICI, puis sur clip vidéo, en haut au milieu.

Regardez, écoutez !

Alors dites-moi… je suis la seule à trouver que sa voix est d’une sensualité indécente ?
Je ne comprends pas tout ce qu’elle dit, mais elle me fait l’effet de John Cleese, l’avocat polyglotte d’un Poisson nommé Vanda.

Et les images ne sont pas magiques ?

Ça y est ! J’ai retrouvé mon jardin secret, mon paradis perdu.

Anne

Liens :
La collection de Gabrielle
Le site de Gabrielle Geppert

Une réflexion sur “Double G pour Gabrielle

  1. ohlala, cette robe noire semble une pure merveille!

    je regarderai la video plus tard car mon pc est sans son pour le moment… technologie incompréhensible…

    Bise!

  2. Dori dit :

    Méli-mélo de chant d’oiseaux, musique sobre et discrète tout comme la voix posée, et le blanc, le calme serein, une journée qui s’éveillerait le premier jour du printemps, juste après une longue nuit d’hiver. Doucement. In Paris la turbine, au travers du froid des trottoirs et des lointains pixels, mots à mots, petits pas petits, une petite fée so chic sème ses bulles de sensations. J’attends la suite, sweet Lady Anne, patiemment.

  3. une même affection pour ce lieu empreint d’histoire, de beauté et de poésie…
    je flâne souvent au jardin du palais royal et te remercie de m’en avoir appris
    davantage sur cette enseigne que j’avais remarquée lors d’une récente promenade,
    pour son graphisme, son style chic et épuré.
    le clip est envoûtant…mélange de zen et de design classieux.
    belle découverte !

  4. Très joli tout cela.
    Mais ce n’est pas un peu risqué toutes ces références à un monogramme qui a un petit air de Gucci ?

  5. @ emiiii : oui les robes sont hallucinantes. Ce sont des pièces de collection vintage en fait je crois. Bizossi !
    @ Dori : Merci Milady. je suis toute émue à chacun de tes commentaires…
    @ Dahoé : Super ! Je suis ravie de voir qu’on a les mêmes endroits préférés. Quand tu auras le temps, arrête toi pour discuter avec Gabrielle, c’est un personnage hors du commun.
    @ labm : je n’y avais pas songé. mais j’ai regardé suite à ta pertinente remarque : le G de Gucci est doublé mais retourné et tellement plus rond… Gabrielle a déposé son monogramme il y a un bon bout de temps maintenant donc je suppose que s’il y avait le moindre problème, la collection ne serait simplement pas sortie… mais effectivement qui dot monogramme dit forcément références classiques auxquelles on pense tout de suite, qui sont présents dans sa boutique vintage d’ailleurs, double C, double F, ceintures à boucle en H etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s