Djordje vous offre des fleurs

Des fleurs ? Pour la Saint-Valentin ?
Et pourquoi pas des chocolats ?
N’importe quoi !

Sauf que lorsque je vous propose de rentrer de rentrer chez un fleuriste, ce n’est pas le premier au coin de la rue…
Enfin si, c’est le premier dans la rue qui fait l’angle avec la mienne, mais c’est un hasard, une chance, un bonheur !

Je suis passée 100 fois devant la boutique Varda.

J’ai reluqué la vitrine, de jour, de nuit (la boule à facettes à l’intérieur du magasin projetait mille paillettes de lumière colorée jusque sur les pavés dehors, c’était magique…)

Cette fois-ci, j’ai enfin poussé la porte.
Parce qu’il y a quelque chose d’élégant, de pur, de poétique, encore, toujours, derrière cette vitre, et parce que je me suis dit qu’il fallait tenter ma chance.

Je voulais vous offrir des fleurs.

Forcément de l’intérieur, c’est encore plus beau…

L’écrin ébène des murs au sol, l’éclairage subtil, l’agencement, mais plus encore l’odeur !!!
J’ai un truc avec les odeurs ces derniers temps.

ça ne sentait pas comme chez un fleuriste…
Pourtant ça fleurait si bon.
Mais c’était meilleur, différent, plus rare, exotique parce qu’inconnu, étrange et familier à la fois.

Je flottais dans les effluves d’un Eden revisité.

Laetitia m’a cueillie, avec sa fraîcheur, sa gentillesse, ses fossettes… une vraie de vraie jardinière, une jolie fleur déguisée en matelot dans sa marinière.

J’arrivais riche de mes seuls yeux tranquilles et elle m’a dévoilé les secrets, la belle histoire et la gloire de Djordje Varda, autodidacte génial, l’homme qui murmure à l’oreille des étamines.
Il les arrange, les met en scène en un ballet majestueux et léger…

En plus, il a un prénom qui se dit du bout des lèvres, comme un soupir, érotique.

Djordje Varda, ces deux dernières années, a été élu le meilleur désigner floral d’Europe…

Depuis 4 ans, avec son équipe, il passe ses journées au Ritz car il fleurit tout l’hôtel, du hall aux suites nuptiales.

Il est tel Pénélope, retissant chaque jour la tapisserie de la veille, qui s’est flétrie durant la nuit.

Peut-être vous souvenez-vous de ma description quelque peu déformée du 32, le salon de John Nollet ?

C’était lui déjà, et le cœur nu, derrière l’arbre qui berçait sa palme.

Nuxe aussi, et tant d’autres, mais je souligne Microsoft dans la liste de ses clients, car c’est geek !

Laetitia, après avoir travaillé au Ritz durant 2 ans, est la responsable de cette boutique / showroom et elle y évolue avec grâce, dressant la table pour ses invités imaginaires…

Car Varda, ce n’est pas que du design floral.

Ce sont des décorations, des vases, des mises en scène, un temple de verdure, une cascade de pétales…

Des bougies aussi, et même des bijoux depuis peu (je n’ai pas pu voir ces derniers en vrai mais j’y retourne très vite !)

C’est probablement une des boutiques les plus chics qu’il m’ait été donné de découvrir et elle est en bas de chez moi…

Mais qu’est-ce que j’attendais ?

Laetitia m’a raconté l’exigence des palaces, les soirées fantasques aussi, les déplacements, la montée d’adrénaline générale dans l’équipe durant les 48 heures qui précèdent l’arrivée des invités, pour que tout soit parfait. Le vertige de l’urgence, la fragilité du matériau, sa souplesse.

Et puis elle m’a fait sentir une bougie si douce au joli nom de Gloriosa, que j’ai aimée d’amour et qu’elle a mise dans le petit sac aux couleurs et à la signature de Djordje.

Elle m’a expliqué que nous étions dans du haut de gamme, mais qu’ils s’adaptaient aux budgets plus serrés également, qu’ils aimaient l’aventure de la rencontre, de l’élaboration d’un décor qui corresponde à leurs interlocuteurs.

Elle a conté son expérience dans la vraie vie, celle des gens comme elle ou vous et moi, qui se marient un jour et ont envie de cocher la case «fleurs» pour se consacrer au reste en toute confiance.

Elle m’a montré le canapé Chesterfield au fond de la pièce dans lequel s’installent les visiteurs du showroom pour expliquer leur projet et regarder les merveilles déjà réalisées par la maison.

On a papoté quoi.

Je lui ai parlé de vous, expliqué comment j’essayais de vous emmener avec moi dans mes promenades… elle a tout compris et elle a souri.

Enfin, j’ai embrassé sa fossette pour la remercier de son temps, de sa gentillesse, et de sa générosité.

En sortant, j’ai posé mon paquet sur le trottoir et je l’ai pris en photo, profitant de la lumière :

Puis j’ai affronté le vent glacial (sur 20 mètres) et je suis rentrée au chaud.

J’ai allumé l’ordi et foncé sur le site, curieuse, je l’avoue, de savoir à quoi ressemblait Djordje…

Je ne vous mets pas sa photo mais elle est sur son site à plusieurs endroits, et il est so sexy !

Méritez-le en allant à sa rencontre.

Voici quelques-unes de ses réalisations, pour le Ritz, ses autres clients ou sa boutique. :

Le site regorge d’images merveilleuses. Cela consolera peut-être celles qui ne sont pas parisiennes…

Mais pour les autres et plus encore aujourd’hui pour leur rendez-vous demain, à défaut ou en souvenir d’une nuit au Ritz, venez !

Offrez autre chose que des roses rouges au gypsophile (équivalent au chic de la saucisse Herta à la gastronomie).

Prenez une composition faite dans les vases exclusifs, collages de cubes aux dimensions variées.

Et puis revenez, souvent, pour choisir parmi les fleurs de saison de quoi remplir votre vase, comme un abonnement.

Je me souviens la première strophe d’un poème étudié au collège, accrochez-vous, ça déménage.

Je vous envoie un bouquet que ma main
Vient de trier de ces fleurs épanies,
Qui ne les eut à ces vêpres cueillies,
Chutes à terre elles fussent demain…

Tous et toutes, je vous aime, et je vous envoie des brassées de fleurs, les plus chics, pour vous en assurer.

Anne

Lien : Le site de Djordje Varda

EDIT : J’étais désespérée, la boutique n’était plus là… et puis aujourd’hui, je suis passée devant le SPA Nuxe et au 32, de la rue Montorgueil, surprise !!!

Depuis plusieurs mois, sans que je le sache, Djordje a rouvert une boutique, dans la rue plus animée. Une boutique miniature mais si pleine d’effluves, si jolie… un écrin ! J’ai eu la chance d’y revoir Laetitia qui pourtant a été promue responsable d’Atelier au Ritz (Wahou!!!) mais était exceptionnellement là, juste pour moi, les cheveux plus longs et le sourire toujours aussi bright.

J’ai acheté la bougie magique et vous écris en respirant Gloriosa.

Je change donc ci-dessous les coordonnées avec bonheur.

Adresse boutique :
VARDA
32, rue Montorgueil
75001 Paris

27 réflexions sur “Djordje vous offre des fleurs

  1. vannina dit :

    Merci pour cette brassée de fleurs si chic et encore une belle découverte grace à toi ce matin.
    je te souhaite une bonne saint Valentin.

  2. mariejo bernardin dit :

    Bravo!!!pour la présentation de cette ’boutique’ fleurant si bon!
    bonne journée:
    marie-jo

  3. C’est vraiment très très beau… à la fois apaisant et merveilleux pour les yeux! merci pour cette adresse!

  4. Martial dit :

    Respect Monsieur Djordje Varda. Après avoir vu et revu, lu et relu ces photos et les commentaires d’Anne, je comprends maintenant l’admiration de Laetitia, ma jeune et jolie nièce, pour votre talent remarquable, et son attachement à son tavail d’artiste florale.Que de nombreux titres gratifient vos oeuvres et vous honorent tout au long de votre vie professionnelle. Merci à Anne pour ce bien joli reportage.

  5. ah c’est magnifique !
    je ne suis pas parisienne (c’est là l’un de mes moindres de déffauts) mais j’adore l’idée que cette ville rassemble autant d’artisans du haut de gamme si talentueux !

  6. Nad. dit :

    whouahou…..
    Quel bonheur de contempler ce magnifique endroit ! tu nous gâtes !!! merci ma toute douce Anne que j’aime……

  7. charlotte dit :

    Merci Anne pour tes mots, tes images, tes odeurs et Ronsard bien sûr.
    grâce à toi, le printemps est un peu là!
    En revanche, les fleuristes à côté de chez moi passent encore plus pour des nuls…

  8. Merci à vous tous !!!
    C’est vraiment un plaisir de partager ce genre d’endroits magiques et je suis ravie que cela vous ait plu autant qu’à moi…
    Je prends ça pour un oui à la question « Faut-il essayer de rencontrer Djordje et en savoir plus sur lui ? »
    @ Charlotte : je suis hilare… désolée pour les fleuristes à côté de chez toi 🙂 Ton amoureux a-t-il assuré tout de même ou boycotté la Saint-Valentin ?

  9. C’est tout simplement splendide, comme toujours avec toi… je suis passée maintes fois dans cette boutique, comme toi, sans jamais y rentrer, je peux t’assurer que la prochaine fois, je n’hésiterai pas une seconde et m’offrirai l’une de ces somptueuses compositions… après tout on a qu’un vie, faisons en sorte qu’elle soit la plus belle possible 😉

  10. Andréa dit :

    Chère Anne ,
    Je suis tombé sur ton site par hasard en tapant Djordje Varda sur google car j’ai fais mon stage de 3° ( du mardi 16 au vendredi 19 février , donc peu après ta visite ) dans cette merveilleuse boutique durant une semaine entière , et je peux te dire que tout ce que je viens de lire et de voir , décrit parfaitement l’ésprit Varda ( que j’adore! )moi même je n’aurais pas mieux dis . J’ai , suite à mon stage un rapport à effectuer et j’aimerais te demander ta permission de t’emprunter quelques photos et descriptions qui correspondent tout à fait à ce que je dois faire 🙂 .

    P.S : ( J’ai également tout de suite accroché avec Laeticia que j’apprécie beaucoup! )

    Merci par avance et très bonne continiation à Chic & Geek je reviendrai voir très prochainement .

    Andréa

  11. RIVIERE dit :

    Bonjour M. VARDA Vous êtes un Grand Monsieur, toute cette décoration florale, c’est vraiment tout un art. J’ai vu l’émission à la télé hier soir, c’était tout un autre monde, c’est vraiment du FANTATISQUE ce que vous faites la nuit à l’Hôtel du RITZ avec toute votre équipe. Félicitations plus particulièrement à vous qui valsez avec les fleurs, et à toute votre équîpe. Cordialement

  12. MOUNIGUET CATHY dit :

    je suis toujours en admiration sur vos oeuvres car composer avec les fleurs c’est comme une belle sculture encore bravo ,j’aime beaucoup votre style car la déco c’est ma passion
    vous apporte fraicheur et originalite mille bravos

  13. David dit :

    Merci Anne…
    Tout simplement magnifique !
    Court instant de contemplation, entre deux créations personnelles, devant le génie de Djordje Varda…
    je le découvre depuis peu, mais quel plaisir !
    Tout est là… simple, beau, délicat…
    Merci encore.

  14. poirier dit :

    BEAUCOUP D’ÉLEGANCE, DE POESIE.C’EST MAJESTUEUX & TRES LÉGER.

    COMPOSITION FLORALE TRÈS APAISANTE

    BRAVO.

    JE VOUS ENVOIE DES BRASSÉES DE COMPLIMENTS.

    LUCIE

  15. ruquier célina dit :

    je tiens à vous dire bravo tout est magnifique!!!!!!!!!!!!!!!je suis fleuriste,cela fait vingt ans,je reve de venir vous voir.au chomage en ce moment,je ne trouve pas de travail.personne n’embauche,j’ai été à mon compte de 1992 à 2008,j’ai vendue je voulais voir autre chose dans le monde des fleurs et je n’ai rien vu!!!!!!!!!!!!!!!!!je pensais rencontré un patron ou un associé pour faire de belles choses mais non, ayant été à mon compte j’ai l’impression que ça pose problème de passer de l’autre coté.je reve de reprendre ma boutique,je suis comme vous j’ai appris toute seule!!!!!!!!!!!!!!!!!j’adore crée avec n’importe quoi c’est ça l’art!!!!!!!!!!!! le poivre, le café,le bois, les bijoux,tout avec les fleurs!!!!!!!!!!!!!!!!pour la saint valentin par exemple faire un petit coin lingerie avec nos charmantes fleurs.cela feras trois ans le cinq février 2011 que j’ai vendue.je voudrais apprendre,faire des stages,en france et en belgique.j’ai 47 ans et je ne veux rien faire d’autre c’est encré en moi.je suis de la région de rouen,normandie là ou il y a un grand fleuriste basille fleurs!!!!!!!!!!!!!!!!!!!pour ma retraite il faut que je travaille encore au moins quinzes années.voilà.si vous aviez quelques pistes.merci et bonne continuation à vous monsieur varda dans ce monde merveilleux qui est les fleurs.célina.

  16. QUEFFELEC dit :

    Que du bonheur! un vrai magicien avec des petits fées qui travaillent avec lui! Merci a vous pour ce beau voyage dans le monde du végétal.
    Christina.

  17. Ping : Becurile arse pot fi reciclate creativ de catre tine si colectate gratuit de la marile firme | Adela Parvu - IDEATTIC jurnalist home & garden

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s