Salle de bain(s) pour princesse(s)

Évidemment j’ai essayé de savoir si on écrivait "salle de bain" ou "salle de bains". Les deux orthographes sont tolérées… bien que ce ne soit pas exactement le débat du jour.

LA question qui se posait était de décider comment utiliser au mieux cette longue pièce étroite en couloir jouxtant la cour, dans le prolongement de la chambre, tout au bout de l’appartement. Allions-nous enfin avoir un dressing de folie des grandeurs et une modeste mais pratique salle d’eau parisienne ? Ou bien préférions-nous faire dans le luxe des nudistes, pas de vêtements mais une salle de bains boudoir ?
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-064
Option 2, vous avez compris: on a finalement choisi de prendre le thé dans la baignoire, culs nus et God Save The Queen ! (OK ça ne veut rien dire du tout, simplement je n’ai pas écrit depuis longtemps, je bafouille, je piaffe puis je m’emballe comme une jument sortant enfin de son écurie après des jours d’enfermement dans un box)

Hummmm. Donc… la salle de bain, disions-nous ? Elle est chouette. C’est ma pièce préférée :)
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-066
Elle est vraiment le résultat de mes heures de recherche sur pinterest, mes rêves de princesse, les envies pratiques de Lancelot, et l’incroyable faculté de David Gaillard à fondre dans une avalanche de gris et faire se marier harmonieusement les deux visions à-priori contradictoires: "J’aimerais un boudoir éclairé à la bougie comme au 17è siècle, avec un ciel de baignoire, des miroirs piqués, etc. Mais que ce soit facile à nettoyer!)" versus "Douche à l’italienne, pas de plomberie apparente, juste les robinets qui sortent des murs, eau chaude à volonté, simple et moderne, fonctionnel, efficace."

Au final, on a effectivement une baignoire de princesse(s) (aperçue ici et ) que voilou:
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-067
côtoyant un assemblage de lignes pures, métal et miroir, rappel de la cuisine, angles droits et minimalisme so chic que voili:
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-069
A droite donc mon lavabo…
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-072
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-073
A gauche, celui de Lancelot.
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-074
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-076
Je vous concède volontiers qu’on part sur une base identique, mais vous n’imaginez pas depuis ces merveilleuses photos de Sandrine Fournier, comme ça a évolué ;) et même à l’intérieur des petits placards, c’est… Raison et Sentiment, le jour et la nuit.

Pour la nuit justement, je voulais des chandeliers en cristal. (Pourquoi pas ??? Un caprice de femme enceinte)
Bref. Après avoir fait une overdose de pampilles, David Gaillard a trouvé plus soft et chic mais tout aussi romantique: deux petits lustres en verre de Murano qui se multiplient dans les miroirs de la verrière.
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-078
Magique.

Étrangement, la proximité des ampoules nues au dessus de chaque poste de travail ne détonne pas mais masculinise ce qui aurait pu rapidement faire "cocotte" (copyright DG).
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-079
Vous avez remarqué n’est-ce pas qu’entre les deux il y a une porte qui s’entrouvre ? Parce que ce n’est pas terminé. Il reste en fait ce qui aurait pu être la salle d’eau pratique dont on parlait au départ et qui est devenu…
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-081
Rha… on ne voit pas bien encore. Mais on note que j’ai troqué l’éponge grise à cheval sur les fines barres de métal à côté des lavabos pour de jolis torchons en vieux drap de métis blanc, cousus avec amour par ma mamie merveilleuse… C’est plus délicat, encore plus chic.

Entrons.

Oups. Attention ! Il y a une petite marche.
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-093
Ce n’est donc pas exactement une douche à l’italienne de plain-pied. Mais c’est bien une douche !!!
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-084
Moderne et pratique comme souhaitait le sanglier de la maison.
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-090
Je n’ai pas de photos de l’autre côté, mais l’idée, c’est que l’espace est très grand et entièrement inondable donc lessivable, avec une fenêtre aux petits stores de coton blanc, qu’on ouvre pour que ça sèche et que les voisins nous matent.

Ce qui n’empêche pas de faire de la déco délicate, grâce à mes réserves de flacons vides accumulés au fil des années, ou pleins, offerts par monsieur Lutens.
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-085
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-088
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-089
Si vous voulez juste un instant renifler une eau violacée, il suffit de cliquer ici.

Puis ressortons de…

Intermède. Je vous abandonne car dans la cabine de douche il y a maintenant une mini-baignoire sur pieds (gris souris !!!) dans laquelle je dois plonger la petite Poppy. Mais je reviens. Vous n’allez même pas vous apercevoir de mon absence en lisant ce billet.

Me revoilà. Mes doigts oints de liniment oléo-calcaire glissent sur les touches du clavier tandis qu’en bruit de fond, le Brésil entame les prolongations face au Chili et Thiago Silva mène une dream team au… (je mettrai échafaud ou paradis selon le résultat en fin de match hé hé hé).

Alors oui, la salle de bain de notre appartement est vraiment mon endroit préféré, quel que soit le sens dans lequel on la regarde. En l’occurrence nous sortions de la douche lorsque je vous ai quittés, reprenons de là.
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-096
Mêmes pavés parisiens que dans la cour avec des joints plus appropriés à la serpillère, mais le passage entre les deux se fait en douceur.
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-094
Ce sol est à la fois agréable sous la plante des pieds, ne glisse pas et se lave très simplement: une vraie réussite.

Aux fenêtres et sur les carreaux de la porte, les rideaux se relèvent en roulant et on fixe avec des pinces à cheveux (je vous jure ! Au départ David avait imaginé des crochets en métal sur-mesure et finalement, rien de tel que les pinces plates pour fixer à la hauteur voulue et se faire oublier).
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-098
La coiffeuse ?
C’est une ancienne table à langer que mamie a donnée à maman qui me l’a apportée, un trésor familial donc à chérir.
Il se trouve qu’elle est trop petite pour les matelas à langer modernes, alors j’ai gardé son utilisation initiale malgré la surprise de l’année, j’en ai fait ma coiffeuse, ma table à me faire belle et sentir bon…
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-099
Parfois même, on y oublie des bijoux, le temps d’une photo.
David-Gaillard-par-Sandrine-Fournier-100
Il manque encore de quoi s’asseoir (un petit fauteuil vieux rose poudré de soie défraichie par exemple) pour rêver dans les effluves, avec vue sur la cour arborée (il manque aussi les arbres de la cour à vrai dire…), et ce sera juste parfait.

La visite est terminée pour aujourd’hui. Je vous montrerai peut-être quelques photos des chambres et du bureau un jour prochain, si vous insistez.
En attendant, vous pouvez retrouver toute la déco et les travaux de notre univers aux nuances de gris Gaillard dans ces articles.

A bientôt et bon été, lecteurs adorés.

Anne

Crédits photos et mise en scène: Sandrine Fournier
Décoration: David Gaillard

14 réflexions sur “Salle de bain(s) pour princesse(s)

  1. Ahahah Thiago Silva!!!! J’ai le droit d’y voir une dédicace? Je pourrai même l’amener dans ta salle de bains le Thiago (un peu bronzé post-plage) … pour prendre un bain moussant avec photo à l’appui. A marchander très cher chez Paris Match )))

    • Anne dit :

      Spéciale Dédicace évidemment. Tu sais que tu tiens là une idée à exploiter… Il pourrait nous rapporter vraiment beaucoup ton Thiago !

    • Anne dit :

      Merci Isabelle ! Oui, il ne nous a pas déçus Monsieur Gaillard… Et même la mini baignoire est grise :) Mais depuis hier, il y a des couleurs qui fleurissent sur un des murs gris de la maison, et c’est signé Eudoxie ! A voir bientôt promis.
      Bisous

    • Anne dit :

      Bha tu crois pas si bien dire… pour des raisons indépendant de ma volontés, je n’ai pas mis le nez dehors depuis un bout de temps et heureusement qu’on a déménagé avant l’arrivée de la princesse !!!

  2. Chris dit :

    Que c’est beau. J’aime tout et ta table de toilette me rappelle celles qu’il y avait chez ma mémé et dont je ne sais ce qu’elles sont devenues.

  3. MrsB dit :

    Me voilà, fort en retard, mais courir à cloche pied c’est adopter la vitesse de l’escargot.

    J’ai du faire une recherche " Thiago (da) Silva". Hum, bon on aura compris que je n’ai pas regardé le foot.
    Mais c’est un beau gars. Je comprends mieux la passion des fiillllles pour le foot. Peut être une histoire de chaussettes aussi…

    Cette salle de bain est une merveilleuse sonate en gris majeur-musc masculin ponctuée de touche toute en rondeur chaleureuse -parfum de femme, l’accord est parfait. Du bien bel ouvrage.

    Je peux venir prendre un bain ?
    J’apporterai des aromates pour le jardin et la cuisine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s