Diamonds on the soles of her shoes

Paul Simon inspire la vitrine Miu-Miu… Reluquons en fredonnant !

En matière de vitrines, vous en avez léché du Miu Miu par ici…

Qu’est-ce que j’y peux s’ils ont les plus jolies devantures de toute la rue Saint-Honoré ?

Alors comme en septembre dernier, allons-y faire notre shopping de rêve pour la rentrée, attraper du doctor bag, s’inspirer de silhouettes fleuries d’écolière buissonnière, de cols pelles à tarte volantés pour confiture fraise des bois, enfiler des bijoux perlés strassés, des camées bakélite, pleurer d’amour devant des chaussures magiques…

Jouons les Cendrillon !

On reste dans la sobriété avec les sacs oubliés sur un escalier… des grands, des petits, blanc, bleu, rouge, rose, vert ou bien jaune, fermoirs adorés, sangles adorables.

Enfin comme d’habitude, on mise tout sur les shoes !

Ah Louboutin et Saint-Laurent peuvent bien continuer à se battre pour du rouge, on est carrément dans une autre galaxie chez Miu Miu… Des plus sages aux plus extravagantes, des slippers aux maryjanes en passant par le moccassin vernis et l’escarpin vertigineux, leurs chaussures ont en commun un détail qui m’a achevée… Au niveau du talon, de la semelle, à peine visible ou carrément partout, ce sont des souliers qui brillent de mille feux !

J’ai déjà des boots italiennes rutilantes, et je les chéris, m’amuse de leurs reflets sur le pavé parisien.

Cependant a-t-on jamais trop de chaussures ? Trop de lumière ? Je vous veux toutes éblouissantes !

Ne le dites à personne, mais avancer pas à pas, voluptueusement, dans la poussière d’étoiles… c’est un des secrets du bonheur.

Perdue dans mes Stardust Memories, rêvant d’un Ziggy aux yeux vairons, je me demandais quel titre pour ces chaussures sur coussins brillants… lorsque mon amoureux passant devant l’écran, a souri et approché ses lèvres de mon cou pour siffloter une douce mélodie.

« C’est quoi ? »

Voilà la réponse à mes interrogations.

Il m’a fait découvrir une chanson, que je partage avec vous, une histoire de « poor boy » aux poches vides et de « rich girl » qui a des diamants sur la semelle de ses chaussures… littéralement. LE refrain entêtant de Miuccia Prada cet automne.

Paul Simon : « Diamonds On The Soles Of Her Shoes » – album Graceland, 1986

People say I’m crazy

I got diamonds on the soles of my shoes

Well that’s one way to lose

These walking blues

Diamonds on the soles of my Miu Miu shoes

Ta na na

Ta na na na

Anne

Liens et informations :

Le site de Miu Miu

La boutique parisienne :

Miu Miu

219 rue Saint-Honoré

75001 Paris

14 réflexions sur “Diamonds on the soles of her shoes

  1. Chris dit :

    Quel post enchanteur en ce début de semaine ! Le manteau rouge à petites fleurs me fait coucou et l’idée de paillettes sur les semelles de chaussures j’adore ! Ah laisser à un charmant une persistance rétinienne brillante… et se dire qu’on sème de la poussière d’étoiles !

    • Anne dit :

      Oh Chris… que tu es gentille !!! J’aime quand tu entres dans mes délires comme ça. C’est un bonheur d’avoir pareille lectrice !

  2. MrsB dit :

    But I, being poor, have only my dreams ;

    I have spread my dreams under your feet ;

    Tread softly because you tread on my dreams.

    (Yeats)

    Si j’étais un homme, voilà, ce que je dirais à une femme qui portent ces chaussures en vernis noir et aux semelles étoilées, elle me prendrait pour un crétin des alpages sans le sou et le coup de foudre serait déjà transformé en paillettes givrées.

    Je t’embrasse ma chère Anne, je t’adore. 😉

    • Anne dit :

      Si tu étais un homme, les femmes tomberaient sur ton passage, en pâmoison…

      Et la prochaine fois que je cherche des références pour un titre, je te maile !

      Bisous, ma commentatrice préférée.

      Anne

      PS : tiens là je cherche des idées pour parler de chapeaux d’hommes… article en préparation qui répondra à Fred et la merveilleuse vidéo qu’il m’a offerte. Une idée ?

      « You can leave your hat on… » Randy Newman m’obsède.

    • MrsB dit :

      Très bien You can leave your hat on, tout de même la BO de neuf semaines et 1/2, film qui a chauffé plus d’une salle, le revoir c’est prendre un coup de vieux ET un fou rire d’anthologie par les temps qui courent ce n’est pas si mal…

      Sinon, rien ne me vient à l’idée à part « ils ont des chapeaux ronds »…melon, chapeau d’homme, Liza Minnelli le porte très bien dans Cabaret de Bob Fosse (1972) la séquence Mein Herr est passée dans les scènes cultes…

    • Anne dit :

      Oui, il est mimi, il fredonne et se blottit… C’est mon petit animal de compagnie 😉

    • Anne dit :

      Hein qu’ils ont trouvé le bon mix entre Belle de Jour et Cabaret… ça fait tourner la tête, tu as raison !

  3. Ping : Open Dressing | Chic & Geek

  4. Ping : 2014, on se réveille ? | Chic & Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s