Podium 2 : Joaillerie extraordinaire

Où l’on admire, dans une Galerie d’Art Joaillier, des bijoux à couper le souffle.

Résumé de l’épisode précédent :

Entrée par hasard dans la boutique Podium, je me retrouve dans un livre d’Harry Potter, un univers fascinant.

Je décide alors de tout faire pour que Chic & Geek puisse vous en parler !

Ma fascination pour la Haute Joaillerie ne date pas d’hier et je vous ai déjà raconté ma Place Vendôme, et puis une cachette secrète où j’ai trouvé quelques pièces romantiques…

Cependant, si la Place toute proche ressemble à un musée, la petite boutique de la rue Saint-Honoré est une véritable Galerie d’Art, audacieuse et visionnaire !

Avec ses 7 boutiques en Russie, des départements prêt à porter, cosmétiques, design, etc., des sélections pointues de marques et d’artistes, Podium est plus à Moscou que Colette à notre capitale !

Le temple de l’avant-garde, des découvertes et du luxe, un concept store par excellence.

Podium Jewellery a ouvert sa galerie de Paris très récemment.

Le principe est alléchant : différents créateurs, artistes, internationaux, sont présentés à travers des pièces, toutes uniques.

Ils envoient des nouveautés aux boutiques au fur et à mesure qu’ils produisent, des surprises ou des commandes spéciales.

Leurs esprits sont très affirmés, tous différents, leurs histoires particulières et leurs techniques spécifiques…

Pourtant, les bijoux baroques, gothiques, art déco, ethniques, d’inspiration orientale, glamour, rock’n roll même, ne se font pas concurrence, mais la configuration des lieux les fait cohabiter dans un foisonnement de créativité et d’audace.

Pierres blanches ou colorées, argent, or, jaune, noir ou gris, perles des mers ou de bois, gemmes brutes ou disciplinés, s’unissent pour célébrer le bonheur de créer, d’expérimenter.

Après la découverte de l’écrin plein de magie, il est temps de soulever les vitres de protection, de regarder d’un peu plus près les merveilles.

C’est Laura, la responsable de la boutique, jeune, blonde, belle, professionnelle, qui sera mon guide, mon mannequin parfait, parfois, pour faire des photos sur peau dorée…

Afin de donner une chaleur aux bijoux, de les dédramatiser, elle m’a prêté ses mains, ses bras, et je la remercie 😉

Initialement, j’avais eu un coup de cœur pour le baroque des croix avec perles, du créateur Diego Percossi Papi.

Le reste de sa collection m’a enchantée… mêlant les symboles du christianisme, de l’Islam, de la mythologie, dans un too much simplement enivrant.

Des bijoux de comtesse, de maîtresse d’un chevalier de Malte, des bijoux lourds dont on se pare avec délice…

Et puisqu’il est question de délices, prenons-les dans l’ordre et commençons par celles qui habitent le fameux meuble central, inspiré de celui d’un ancien atelier de joaillier, ou d’apothicaire.

Non ce n’est pas le Cœur de l’Océan de Titanic, mais l’évocation est inévitable !

Jaïpur Gems est la marque des créations d’un petit atelier indien qui produit des pièces à base de pierres précieuses ou semi-précieuses, souvent vintage, et nous régale de saveurs épicées :

On est transporté d’un coup au Taj Mahal, mausolée de la maharani…

Je me suis retrouvée dans le film de Fritz Lang, « le Tombeau Hindou », danseuse de Shiva, aux bracelets lourds et scintillants.

Si vous préférez jouer à Indiana Jones et le Temple Maudit, dites-vous que les pierres qui ont servi à fabriquer ces bracelets ont des centaines d’années, proviennent de petits villages perdus (mais pas de mines pleines d’enfants : nous sommes dans du bijou éthique !).

J’ai quitté à regret les trésors de Jaïpur pour me pencher sur la vitrine d’Alessandro Dari.

Sculpteur et joaillier, il oeuvre dans un atelier de Milan que je rêve de visiter.

Sa signature est une couronne et ses œuvres des merveilles. Il travaille aussi pour l’Eglise…

Peut-être a-t-il eu des commandes du Vatican ? Le mystère plane.

Des bagues, étonnamment légères et confortables, à foison… et à poison !

Allons bon, me voilà chez les Borgia ou dans le Palais des Médicis.

Une plus modeste bague en couronne nous permet de voir le merveilleux petit tatouage de Laura, un bijou lui aussi, devant lequel j’étais en admiration.

Après cet interlude sous forme d’idée de DIY que je sais vous allez tenter au stylo bic (mais ça ne marche pas… j’ai essayé), continuons la visite, par la grande armoire, voulez-vous ?

Elle contient… des armoiries probablement !

L’humeur a encore changé et l’alliance de la fureur des balles et des gemmes aux énergies apaisantes est une découverte incroyable, qui côtoie micro-céramique, émaux sur boutons de manchette ou stylos précieux, et parures, dans la plus pure tradition joaillière.

De la multitude des techniques et des styles naît une harmonie fragile, particulière, aussi légère que la plume d’une aile…

Celle d’un ange, raconté par Jade Jagger.

Une vitrine plus loin et la bataille reprend, avec les bijoux guerriers de Kristen Farrell.

On les dirait volés, comme sa ceinture, à Hippolyte la reine des Amazones… ou à la femme d’un viking.

Les pointes, l’agressivité, se mêlent au chagrin d’un cœur brisé.

Le bijou affiche la couleur et la puissance de sorcières gothiques.

Des femmes qui continuent de séduire, même après s’être emparé du pouvoir.

Bijoux ciselés pour femmes fatales.

Un bond dans l’espace-temps et voila exposé le travail d’un artiste unique en son genre, qui martèle l’argent pour lui donner la brillance et l’éclat d’un pavage de minuscules diamants. Confondant.

Ses bijoux prennent la forme d’animaux : crocodile, crabe ou libellule ce jour-là.

On se dit que c’est importable et quand on le voit au poignet de Laura, on comprend le potentiel de ce bracelet à pinces…

Décidément, nous ne sommes pas encore au bout de notre parcours initiatique dans le coffre des bijoux de la Castafiore et je m’attends à voir la momie de Raskar Kapak débouler à tout instant avec ses boules de cristal !

Ma préférée pour la fin, l’américaine Loree Rodkin.

La plus étrange, déjantée et douée des faiseuses de joyaux.

Elle se joue avec virtuosité des modes et surfe sur toutes les tendances, tantôt gothique, parfois rock’n roll.

Ethnique, trash, glamour ou bohème, elle est imprévisible et pourtant ne se perd jamais.

Dans chacune de ses créations on la reconnaît.

Bracelet de rappeur ou spécialement conçu pour Lily Allen, bagues articulées (il m’apparaît soudain fort probable que lors de sa visite hebdomadaire chez Colette, Monsieur Karl Lagerfeld fasse régulièrement une halte ici. Je vais guetter à l’avenir sa venue, mon magicien à moi, dealer de rêves en double C…)

Oui, Loree a un don pour les bagues ! Elle les démantibule.

Elle y incruste aussi des pierres, des diamants, taille ancienne, récupérés, qui donnent une luminosité diffuse et un petit air de Morticia Adams à celle qui les porte.

Sur la dernière, un diamant de plus de 10 carats… je n’en avais jamais vu d’aussi près et Laura est allée la chercher au coffre pour le simple plaisir de me la faire essayer.

Mais si certains bijoux sont inaccessibles, n’hésitez pas à aller y trouver la bague ou le pendentif de votre déclaration d’amour, pour une somme raisonnable…

Vous toutes que les bijoux classiques ennuient, qui aimez l’exception, je tente de vous réconcilier avec la joaillerie !

Car parier sur un de ces talents, c’est miser sur Google quand les autres achètent des Bons de la Confédération…

La petite Loree par exemple, croyez-vous que ses premiers clients se doutaient qu’un jour elle serait la favorite des grands de ce monde ?

Que ses bijoux scintilleraient lors du couronnement, pardon de l’inauguration, au poignet d’une belle Michelle O, couleur café, faisant murmurer tous ses bracelets…

Grande fan depuis.

Elle n’est pas la seule !

Avant de vous quitter, je vous annonce un petit article bonus avec une surprise, qui viendra clore ce triptyque sur une adresse définitivement incontournable !

A suivre encore… EDIT : Article Bonus, où je me prends pour une Princesse et l’on me couvre de joyaux scintillants…

Anne

Adresses :

PODIUM Jewellery en France

334, rue Saint-Honoré

Paris, 1er

Galerie Espace Diamant

Courchevel 1850

Une réflexion sur “Podium 2 : Joaillerie extraordinaire

  1. Rima dit :

    Enfin je laisse un message. Depuis l’échec du piquenique « Fonelle », je suis ton blog génial. Les articles de Paolo sont envoyés à mon geek et les tiens me ravissent (même si je ne suis pas toujours chic).
    Evidemment j’ai quitté Paris cet été mais j’y reviendrais pour le plaisir (le Paris que je préfère) et grâce à ce blog j’aurais des nouveaux endroits magiques à découvrir.
    Merci

  2. @ La Mère Joie : ça le fait sur tous les doigts tellement on ne voit que ça… c’est pas encombrant du tout 😉 c’est magique et mystérieux. Je te le recommande, histoire d’y planquer une lampée de bourbon ?

    @ Rima : Merci à toi !!! C’est un plaisir de savoir qu’on a de fidèles lecteurs… Moi non plus je ne suis pas toujours chic !
    Tu as raison, le plus beau Paris n’est pas dans le métro quotidien. D’ailleurs, je ne bouge pas beaucoup. L’avantage : tu pourras faire toutes mes adresses à pieds 😉

    Bisous
    Anne

  3. MrsB dit :

    Encore une fois, je radote mais quand c’est formidable il faut le dire.
    Encore une fois, donc, tu nous emmènes aux pays d’Anne et ses Merveilles, même si certaines pour ne pas dire toutes sont trop excentriques pour mon usage j’en apprécie les formes. (Mais tout de même moins que les deux fauteuils cramoisis sous leur velours et franges, le confort avant tout).

    Les bijoux crustacés confortent dans l’idée que nous sommes dans un véritable cabinet de curiosités qui fait fort bien son ouvrage et attise la curiosité 🙂 ( Au point de goût gueuliser certains noms des créateurs. L’espagnol et le Milanais entre autre).

    L’annonce d’une suite est alléchante…quand quand quand demain ?
    Viiite parce que je pars bientôt …

  4. ouhhh c’est beau, elle devrait faire une ligne bis en pacotille, pour les ptit gens , qu’on coure toutes chez elles s’approvisionner.

  5. @ MrsB : Merci ! La suite demain oui. Finalement je vais faire le triptyque sur trois jours, c’est trop tentant. Tu pars bientôt ? tu vas me manquer cruellement… mais amuse-toi bien 🙂

    @ Paristempslibre : impressionnant n’est-ce pas ? Mais si certaines pièces sont très chères (haute joaillerie oblige), il y a aussi de l’argent et des pierres semi-précieuses, ce qui donne pas mal de bijoux dans les 500 euros (je sais, c’est cher, mais on parle de pièces uniques, d’artisanat d’art…) et pour les autres, des prix nettement moins élevés que la Place Vendôme pour un côté indéniablement spectaculaire.

    @ Lydsistrata : Je te comprends ! Il n’y a pas de « elle », mais plein de créateurs différents et des pièces toutes uniques. Moi j’y vais comme au musée, pour le plaisir des yeux. Mais un jour qui sait, une petite pièce offerte par mon mari… je rêve !
    ll n’empêche que je trouve qu’il y a déjà beaucoup de choses très jolies en bijoux fantaisie et j’espère pour ces créateurs-là qu’ils ne seront pas copiés… la rareté et la qualité, ça s’apprécie aussi 😉

    Bisous
    Anne

  6. MrsB dit :

    @ Anne, oui bientôt, ce vendredi mais je vais revenir bavarder par ici dès mon retour, je ne manquerais ces rendez vous parisiens pour rien au monde.
    Ces apartés sont tellement mieux qu’aller à Paris, tu donnes une vision féerique de Paris, ton Paris d’amoureuse des jolies choses.
    Ceci dit en septembre j’y passerais quelques jours en espérant avoir le temps de visiter quelques boutiques que tu as mis sous tes lumières.

    A demain chère Anne.

  7. Waouh !!!
    Les pièces présentées sont tout simplement divines !!!
    J’aime les bijoux, j’ai aimé les pièces indiennes … c’est mon penchant pour l’Orient. l’idée d’avoir une pièce unique me séduit totalement.
    Je ne sais si j’oserais pousser la porte de cette boutique, en tous cas c’est très tentant.

    Et tu as une façon de raconter, qui me plait beaucoup.
    😀

  8. il faut absolument que je passe à cette boutique. Tous ces bijoux sont magnifiques. Bon leurs prix doivent être largement au dessus de mes moyens mais rien que les voir en vrai me ferait plaisir.

  9. Dori dit :

    Douce e-muse papillonnant entre bulles de parfum et trésors de pirates, bobines de rubans et bouquet de femmes-fleurs, d’un souffle envole-toi encore cueillir d’incroyables nectars imaginaires. /clap Lady A

  10. SOSPEAUMATE dit :

    @ La Mère Joie,
    Bonjour mère Zemmour,
    Juste pour vous dire que votre commentaire est tordu, et propos plein de poison.
    C’est des doigts qui parlent d’amour et portent de jolies choses, pour nous les présenter de façon naturelle loin de photoshop et papier glacé

    @ Anne,
    Article formidable pour un lieu que j’ai visiter grâce à toi et trouver magique!!!
    MERCI.

  11. nad. dit :

    j’aime beaucoup les bracelets bestioles !!! un crabe au poignet…ou le lézard trop top !
    Bisous ma belle

  12. emmanuellelila dit :

    Je découvre votre site et je suis charmée par votre écriture et par les jolies choses que vous nous faites découvrir/partager.

    C’est justement vos coms chez Garance et Punky qui me plaisaient autant que les blogs des deux demoiselles qui m’ont attirée sur le votre et je suis enchantée.

    Merci.

  13. Merveilleux!! Tout ce que j’aime!! Aussi bien les bijoux de maharani que les crabes-bracelets!!!
    Quelle belle découverte! Vivement Paris que j’aille voir de plus près Podium!!

    • Voilà le numéro que j’ai pour la boutique de Paris : 01 42 96 86 35
      Dites moi si ce n’est pas le bon et je ferai plus de recherches.

      Anne

  14. Silvy dit :

    Je n’arrive pas à trouver un numéro de téléphone pour joindre Podium? Pourriez-vous m’aider?
    Merci.

  15. Florence dit :

    Bonjour,
    Savez-vous le nom de l’artiste créateur des « bestioles » en argent s’il vous plaît ?
    Merci,

    • Bonjour Florence : oui c’est un artiste italien de Toscane qui s’appelle Antonio Palladino.
      Si vous faîtes une recherche google images sur « Antonio Palladino jewelry » vous verrez encore plus de bestioles 😉
      Pour les autres artistes, leur liste est là :
      http://www.podiumfashion.com/category/podium-jewellery/
      Ensuite il faut chercher sur google ou parler russe pour en savoir plus 😉
      A bientôt
      Anne

  16. Aïe aïe aïe. Qu’est ce que j’aime les trucs énormes. (J’ai peut-être été une princesse de Sabat dans une autre vie à supporter des colliers de 100kg d’or longs jusqu’aux pieds.) Ces boucles d’oreilles bateaux, elles sont extraordinaires! Tu es la reine des découvertes Anne, tu as toujours le chic pour nous faire saliver devant une enseigne secrète et miraculeuse! E. Grrrrrrrrrros bisous énormes

    • Anne dit :

      Les boucles que tu avais sont formidables aussi… tu as raison d’aimer les trucs énormes, ils te le rendent très bien.

  17. Mon Dieu ! Le genre de lieu que l’on pourrait légitimement vouloir tenir secret, le genre d’adresse qui se mérite et tu as la générosité de nous la faire partager. J’ai succombé pour le bracelet à pinces et aime tout ce que fait Loree Rodkin. Toutes ces créations relèvent du talent, que dis-je du génie !

    Et grace à toi cette semaine je vais vivre, a minima un merveilleux moment. J’ai un rendez-vous à côté de Mont-de-Marsan, et j’ai prévu un peu de temps pour pouvoir aller dans la boutique qui propose les bijoux Motché Paris-Lima.

    Encore merci.

    • Anne dit :

      Merci à toi pour ce commentaire adorable.

      Je t’envie ta visite de la semaine 😉

      Je n’y avais pas pensé auparavant, mais Motché Paris-Lima pourrait tout à fait être dans la sélection de Podium !!! En voilà une bonne idée à leur suggérer.

      Bonne visite. J’espère qu’on aura droit à un reportage sur ton blog.

  18. Les bagues à poison me font rêver. Le bracelet crabe est juste génial. Tout est incroyable. De la joaillerie qui ne se prend pas au sérieux! Merci pour ce voyage extraordinaire!

    • Anne dit :

      Au contraire, c’est très sérieux (et follement amusant ;))…

      Je t’offrirais volontiers un crustacé, mais malheureusement, c’est le genre de boutique dans laquelle je ne puis que rêver…

      Bisous

      Anne

  19. Anne tu es muse, égérie et maintenant inspirante.

    Figure toi que si tu ne me l’avais évoqué, j’allais faire ma visite comme une cliente. Je ne garantis rien, mais je vais effectivement prendre l’appareil photo et tenter le coup. Ce sera intéressant de m’essayer au photo reportage.

    • Anne dit :

      Ohhh comme je suis flattée… pour un peu je ferais la roue 😉

      Surtout, j’attends de voir le (super) résultat et j’espère que tu viendras mettre le lien ici pour qu’on ne le rate pas… je t’y invite en tous cas.

      Bisous

      Anne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s