L’Exception, shopping virtuel

OMG ! C’est évidement au moment où mon budget fringues est réduit à néant pour 25 ans (je vous expliquerai…) qu’ouvre sur la toile la plus belle et parfaite des boutiques en ligne.

Elle s’appelle l’Exception et c’est Régis, le talentueux street chasseur de looks de Little Style Box, qui en est l’un des fondateurs. Rencontré chez Rupert Sanderson en juin, il m’avait parlé de son projet. Fascinée, je voulais être aux premières loges.
Nous y voilà.

Après lecture de son mail, il me restait 3 choses à faire :

– M’inscrire au concours du lancement de l’Exception, avec 50 pièces de créateurs à gagner (plus de 12000€ de valeur et chaque pièce me criant de l’adopter !!!), croiser les doigts très fort.

Fait. (lien en bas d’article)

– Vous en parler, parce qu’un bon plan se partage

En cours. (liens en bas d’article)

– Passer quelques minutes sur le site à faire du shopping virtuel et en découvrir les subtilités.

Là ça se complique.

5 heures plus tard…

Au départ, je voulais constituer une tenue, rapidement, avec mes pièces préférées.

Par exemple, prendre un pantalon en cuir noir, super bien coupé, lui associer des escarpins multibrides dont je rêve depuis si longtemps, un top simple, et un collier amusant, sans oublier d’enfiler auparavant une grande culotte (rien de plus sexy, le string ne passera pas par moi !), ni d’embarquer un pull bleu électrique en cas de froidure.






Hummmm…

Chemin faisant, j’ai aussi croisé des choses merveilleuses qui m’ont donné très très très envie, comme un manteau neige si doux, un gilet sur une tunique, par Miki Mialy, un brin bohème, tout à fait moi aussi.


De derrière les fagots, un tshirt avec un ours polaire de Charlotte Sometime m’a souri, le plus joli bijou de tête Tand3m, à montrer à Fred au plus vite…


J’ai carrément fait l’impasse sur les robes, toutes trop belles.

Bien sûr, ce sac Yvonne Yvonne, en exclusivité, un rêve…

Wahou ! Un collier Orner, avec de petits poids, mixte, original, exceptionnel.

Il me fait penser à la balance de mon papa pharmacien, celle qu’on utilisait pour les préparations (ouais, j’ai passé mon enfance à fabriquer des gélules, et alors ?).

Puisqu’on parle de mixité, je suis allée faire un tour du côté des hommes, pour offrir à Lancelot un t-shirt que je lui piquerai, un sac pour sa rentrée (jamais il ne voudra le porter, mais moi si !) et des baskets Florian Denicourt qu’il ne quittera pas de l’hiver.



J’arrive à m’arracher douloureusement de la sélection si bien faite, pour aller jeter un oeil à celle de la librairie associée, le Corner Ofr, avec ses livres à collectionner en commençant par celui-ci :

Fonelle n’est pas la seule à rêver de Gregory Peck 😉

Epuisée moi ?

Au contraire, c’est le genre d’activité qui me donne de l’énergie…

Sur l’Exception, il n’y a pas des milliers de produits, et c’est tant mieux. Mais il y en a beaucoup beaucoup, plus ou moins luxueux, accessibles en vrai ou en rêves, de quoi s’inspirer.

Je me réjouis à la pensée que des passionnés, plus élégants que moi, que j’admire, ont réfléchi cette sélection unique de créateurs, certains connus, qui défilent à la Fashion Week, d’autres tout jeunes qui en sont parfois à leur première collection, Lutz Paris, Dévastée, Dice Kayek, Thomsen, Florian Denicourt, Baron Y, 1984, Les Queues de Sardines, Camille de Dampierre, Charlotte Sometime, etc.

Régis et ses amis en ont extrait la substantifique moelle, piochant dans les collections ce qu’il y avait de plus beau, de leurs yeux d’aigles… Ils me tiennent la main, me guident pour un shopping parfait, audacieux mais pas casse-gueule, de séries ultra limitées donc rien qu’à moi, 100% chic. C’est rassurant et j’adore ça ! J’applaudis avec l’enthousiasme d’une fashion addict ce joyeux rassemblement.

Belle photo de famille !

Comble du bonheur, on peut se cultiver…

Pour chaque créateur, on trouve une fiche, une fenêtre intéressante et ludique sur un univers particulier.

Par exemple celui de la créatrice du fameux manteau neige, Miki Mialy :

Que dire de plus ? La navigation est fluide, le décor fin et sobre, suffisamment discret pour se concentrer sur le propos ou mettre en valeur les produits.

C’est une prouesse graphique et technique, incontestablement.

Ils démarrent à peine et sont 100% indépendants.

Un vrai pari qui fait peur, au milieu des leaders du secteur comme Net à Porter, Farfetch ou Luisa Via Roma !

Pourtant, si j’aime ces trois derniers sites, je m’y perds souvent.

L’Exception a ce truc en plus (ou en moins, et heureusement), qui fait qu’on peut l’embrasser toute entière, une âme ?

Je vous laisse avec quelques images du lookbook de cet hiver, en espérant que cela vous donnera envie.

Hep ! N’oubliez pas de vous inscrire au concours (lien direct en bas de l’article), et à la newsletter par la même occasion.



EDIT du matin : je découvre qu’hier, une autre que moi, la talentueuse Eudoxie, a passé la même journée, s’habillant de lumière sur l’Exception. Elle l’a fait en illustrations et sa sélection est si différente et si joyeuse que je vous invite à aller la voir bien vite, sur son blog, ici.

Anne

Liens :
L’Exception, le site
L’Exception, le jeu concours de lancement
L’Exception sur Facebook
Little Style Box, le blog

Une réflexion sur “L’Exception, shopping virtuel

  1. Yelle dit :

    Je viens de découvrir cette boutique chez Eudoxie. Exceptionnel vraiment ! Que de belles choses… Mais les prix… Bises et merci pour ce post découverte très complet !

  2. martylo dit :

    eh oui y’a de quoi y passer des heures….tu en fais un très beau résumé merci

  3. maisquelbeautemps dit :

    tu en parles particulièrement bien et, même si je ne connais pas personnellement les fondateurs éclairés de l’Exception, j’aimerais leur dire mon enthousiasme à voir du sens dans le vêtement.
    quant aux prix, la grand mère (ouvrière) d’un ami disait toujours « je ne suis pas assez riche pour m’acheter des vêtements bon marché ».
    il faut l’admettre : la qualité, le travail bien fait et l’éthique ont un prix. A chacun de voir si ses 10 pièces de grande enseigne ne valent pas un beau pantalon bien coupé et… éternel.
    voilà. Un p’tit coup d’sérieux j’ai fait, mais bon…
    bises!

  4. Dori dit :

    Le gilet by Miki Miali, le collier à poids… Oo ….Cher Père Noël, cette année j’ai été très sage etc etc

  5. A mon humble avis, ces articles se complètent à merveille. Je regrettais presque le côté fou-fou du mien qui ne laissait pas éclater le chic et le sélect de cette boutique. Voilà qui est fait. Je vais ajouter le tien illico. Et celle culotte noire…miaououou, le danger c’est de sortir avec ensuite, sans pouvoir mettre de pantalon par dessus parcequ’elle est trop belle et que ça en gâcherait l’effet. Le sac, j’ai scotché sur le même. et je ne me suis pas risquée à faire de shopping ailleurs que sur le concours, car je craignais trop d’aimer, voire d’adorer! Pour une fille totalement sur la paille, ce n’est pas confortable. )

  6. Les filles je partage entièrement votre avis! Je pense que l’Exception sera bientôt dans les pages d’Ici et Ailleurs 😉

  7. Bonsoir Anne,

    Quel article fleuve !!!
    Tu as fait une très belle sélection, je suis d’accord avec toi sur tout et je suis content que tu aies choisi un pull Xavier Brisoux, c’est un tout jeune créateur qui a beaucoup de talent et dont les produits sont extraordinaires. La laine est italienne, fabuleusement douce et ses produits sont soit fabriqués en France ou en Italie.

    Pour répondre à Yelle et Maisquelbeautemps, je dois partager leur avis. Effectivement il y a des produits chers et des produits de luxe, mais on a vraiment essayé d’avoir aussi des produits accessibles, tu trouves des bijoux à 38€, des tshirts à 50€… effectivement, cela peut paraitre cher par rapport à un tshirt H&M à 5€, mais ils sont la plupart du temps fabriqués en France ou en Europe avec des belles matières. Si tu prends les tshirt Ambrym, c’est vraiment un coton bio super doux et avec un beau tombé. Ceux de Devastée sont fabriqués en France avec du coton Mako, un coton spécial venu d’Egypte aussi réputé pour tenir longtemps… Et un créateur n’a pas du tout les quantités pour baisser les prix autant que la grande distribution. Perso, je préfère acheter moins, mais acheter mieux 😉

    Bises,
    Régis

  8. Régis (L'Exception) dit :

    Ah oui, on diverge que sur un point, perso, je préfère les Baskets de Florian Denicourt dans leur version multicolore. Je les veux pour moi pour cet hiver !!

  9. maisquelbeautemps dit :

    roooh, en lisant ce qu’écrit Régis, un doute m’habite (nul, mais je sors enfin du boulot et j’ai un grand besoin de dire des trucs couillons) Bref… j’espère avoir été claire : oui, Régis, tout comme toi et la grand mère de mon ami, j’achète moins et mieux. Je trouve votre gamme de prix très honnête. D’où mon enthousiasme pour l’Exception!
    bon et puis si, en fait, mon premier commentaire était déjà très clair… et que là, tout de suite, je me ridiculise parce que je radote, ben…
    on n’aura qu’à dire que c’est tout la faute au méchant boulot qui me fout des choux fleurs dans la tête…
    donc. quitte à radoter, je re-radote : la démarche de l’Exception me plaît énormément et je suis convaincue que ce projet a un bel avenir devant lui, notamment pour des raisons d’évolution de la société (et là, c’est mon boulot qui vous talke!).
    bon… au stade d’emberlificotement où j’en suis, je crois que je vais me lancer et terminer par je vous embrasse tous très fort.

  10. modebea dit :

    Je viens ici après avoir lu le post d’Eudoxie (un vrai régal !) et après avoir parcouru le site de l’Exception (un autre régal…). Et je suis comme Régis, je préfère acheter moins et acheter mieux, et le sac Gigi en rouge est une vraie tentation !
    Et si les produits sont fabriqués dans de bonnes conditions et avec de beaux produits et bien c’est mérité.
    Merci à toi et Eudoxie pour cette découverte toute fraîche.

  11. clara dit :

    Cet article est super, comme d’habitude !
    ( il ne fait pas « exception » à la règle chic&geek 🙂

    moi aussi, j’adore le petit manteau !

  12. Excellent comme d’hab’ ta promenade!! Le sac Yvone Yvonne me fait les yeux doux depuis ma découverte de l’Exception. En revanche, je découvre grâce à toi le collier « poids »!! J’adore! Incroyable que je ne l’avais pas vu et pourtant… Comme toi, 5 heures après, j’y étais encore!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s