Vitrines Saint-Honoré – Victoires

Prêts à embarquer avec moi pour une petite balade ?

On ne fera que regarder, promis, on restera en terrain connu, mais j’ai quelques petites choses à vous montrer… des vitrines qui sentent l’été !

Alors partons de la rue d’Alger, d’une boutique qu’on connaît bien, celle de Diane Von Furstenberg.

En plus de ses accessoires et silhouettes de rêves, sac à malice qu’on adopterait dans l’instant, il semble que Diane a réussi la robe parfaite : blanche, fendue, habillée, pas trop, chic, sexy… version plage de celle d’Uma Thurman le premier soir du Festival de Cannes…


Si vous êtes déçus (vous l’êtes ?), attendez, je compte bien vous emmener quelques mètres plus loin, angle de la rue Saint-Honoré : boutique Miu Miu… Ah je vous l’aurais faite et refaite, mais quand on a un spot pareil, on a envie de le prendre en photo tous les jours…

Quelques chaussures et une robe en soie nude bordée de très fine dentelle écru, rétro et qui doit peser 20 grammes…



Alors pourquoi regarder de l’autre côté, la poubelle, les voitures ? On continue de lorgner les fenêtres et hop miracle de Manoush : des bottes d’indienne, si souples qu’elles dégoulinent, j’adore ça !

Allez je traverse !
Au coin de Saint-Honoré et rue du Marché éponyme, il y a ? (Je devrais faire un quizz, vous connaissez par coeur mon itinéraire…)

Baby Tuileries (Bien dans le fond y’en a deux qui suivent)

Là ça vaut le coup de regarder des deux côtés !

La vitrine principale est une plage de sable blanc, couverte de trésors


Quant aux deux sur les côtés, on y trouve, dans un champ de coquelicots, la plus adorable des robes Baby Dior orange (avoir 8 ans de nouveau !)

Et un ensemble de layette tartan Burberry, robe, polo, body, chaussons, perdus dans une forêt enchantée peuplée de lapinous.


Au revoir PanPan !

Un peu plus haut dans la rue, vitrine Ash, chaussures léopard (toujours pas mort, il résiste le bougre depuis plusieurs saisons…) et cabas de paille un peu plus rock que celui de ma mamie…


Laissez-moi quelques minutes pour traverser la place, NE PAS m’arrêter chez Marc by Marc, trop tentateur, et hop nous voilà au croisement de la rue Daniel Casanova, boutique The Kooples, que je devrais snober, parce que c’est chic de snober, mais où j’ai tout de même trouvé mon perfecto parfait en solde cet hiver (m’en fous je vais découdre l’étiquette, personne ne saura, je dirai que je l’ai payé 3 francs 6 sous dans une brocante…).


Rhaaa le léopard rugit encore par ici, décidément.

Dans la petite rue qui jouxte, une pause sucrée bien méritée au milieu de cet article fade (??!!!?!!), vous prenez ? On va avoir besoin de forces…

Vous avez le plan en tête ? Vous imaginez les circonvolutions que je dois faire pour rejoindre la rue des Petits Champs, en face… Mais que nenni ! Parisienne jusqu’au bout, je range mon appareil, j’allume une cigarette et je traverse la large Avenue de l’Opéra droit vers ma destination, d’un pas sûr, me jouant des passages piétons. J’arrête les voitures par la force de ma volonté et de mes bras écartés, articulant des mercis inaudibles en souriant aux klaxons énervés. Pfff j’y suis !

Allez je fais l’impasse photos quelques centaines de mètres et je trace, écouteurs dans les oreilles, chantonnant Rockcollection avec Laurent Voulzy.

Sympa cette vidéo, super longue… je la regarderai tout à l’heure 😉 mais je vous la mets.
Ayé, je l’ai regardée : réalisée par des fans en lipdub, elle aurait mérité un post à elle toute seule, mais allez jeter un oeil entre 7’30 et 8’20 pour le pont musical avec Guest.

Mine de rien, nous voilà arrivés Place des Victoires, qu’on prend par la droite.

Enfer et damnation : dans la nouvelle boutique Zadig & Voltaire que je boycotte (à peu près autant que The Kooples…), j’aperçois un truc :

Le chapeau exactement que je veux cet été !!!

Paille, plumes, forme cowboy, c’est celui que j’avais dans la tête sans savoir qu’il existait.
Il est là, à portée de main, de CB…

Le ciel menace de me tomber sur la tête, alors je passe mon chemin l’âme en peine.

On a le temps encore ?

Parce que Kenzo, ses 2 buis dans de jolis pots en pierre aux angelots, son arbre rose entraperçu, ses vitrines…



Oui oui je me dépêche, je sais que les nuages s’amoncellent…

Etienne Marcel, me voilà !

Juste une pause, une seule malgré tout ce que je vois, devant la minuscule boutique de Gas By Marie, pour vous montrer cette robe de dentelle blanche, un idéal estival…

La première goutte sur le verre de mes lunettes de soleil, l’été est terminé pour aujourd’hui. Je file… et vous épargne ma boulangerie d’où je rapporte du pain chaud pour le goûter.

Ayé, chuis là, devant mon ordinateur. Je peux vous raconter ma vie 🙂

Fin.

Anne

Une réflexion sur “Vitrines Saint-Honoré – Victoires

  1. Eh oui, tu as raison, je ne pouvais vraiment te suivre, connaissant peu Paris… Mais quelles belles découvertes de ses rues et de ses vitrines tu nous fais vivre! Ces courts voyages sont comme si on y était. Merci!

    • Merci JJP 🙂
      Je découvre ton blog avec plaisir… cette robe grise Lanvin, quel ravissement !
      A vite,
      Anne

  2. Lara dit :

    Bravo pour cette belle visite, un peu comme si tu nous prenais par la main pour nous montrer ce que la mode nous apprte cet été !
    Merci ..

    • De rien !
      Depuis que je vous emmène avec moi, mes promenades prennent un aspect bien différent, je suis plus attentive et j’imagine en marchant ce que je pourrais bien inventer pour vous embarquer 😉

  3. Alala, si çà ne donne pas envie de vider son compte en banque tout çà !!! Très belles photo ! Merci de nous faire partager toute ces belles choses !

  4. maisquelbeautemps dit :

    …. raaaaah… la robe Miu-Miu…. je te trouve courageuse d’avoir continué la ballade après avoir vu une telle merveille!!!

    • Hein qu’elle est belle ? J’en suis amoureuse.
      Mais plus de 1000 euros… cherchons la même en vintage… on ne sait jamais.

  5. Dori dit :

    I I
    Lady A, que non, faut pas montrer les macaroooooOOOOOOOOOooooooons
    Oo
    X
    ni
    les
    petits
    lapins O

    /merci

    • Les macarons sont une spéciale dédicace pour toi Dori, la prochaine fois que j’en vois, je les shoote rien que pour tes yeux 😉

  6. Bonjour
    J’adore votre blog……super….
    Belle journée,!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bisous
    Je m’appelle Robson, J’ai 25 ans, je suis styliste, j’habite au Brésil, je suis né à Cianorte, Paraná- Brésil, je ne me souviens pas depuis quand j’ai commencé à aimer la mode. J’ai toujours adoré la mode cella a commencé avec mon premier dessins de mode, à l’âge de 6 ans, et a continué jusqu’a maintenant. Je suis le plus vieux des mes trois freres. Quand j’ètais petit, je coupais les tenues de poupées de ma soeur pendant nos plaisanteries. J’aime ma famille, ils sont ma vie, le début de mon histoire.

    Je voudrais montrer ma vision personnelle de la mode à Paris. J’ai créé le blog: http://WWW.ZOEDEGAIA.BLOGSPOT.COM
    J’ espère que vous apprécierez la visite.

    • Les lapins incontestablement… toute une nombreuse famille, je te jure tu avais envie de passer la main à travers la vitrine pour les caresser…

    • Elles sont démentes ! Et existent dans d’autres coloris (aux pieds de la robe nude, ce sont les mêmes en argenté)… Mais rouge, une tuerie !

  7. Oh thank you so much for taking me on that window shopping trip! I love how the clouds began to overtake your shots!! And imagine wearing Dior as a child? I still dream of Dior and I am no where near a child’s age!

    Greetings from Los Angeles et merci pour montrez les macarons – Ils so mes favorits!!

    http://inherentstylela.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s