Louis Vuitton FW2011, chic et geek

Louis Vuitton propose une expérience sensorielle unique autour du dernier défilé de la marque, à tous les internautes : sur un site dédié, découvrir, en immersion dans des vidéos interactives, l’atmosphère du show, des coulisses au catwalk.

En bonus pour Facebook, des infos exclusives, répétitions, invités, interviews…

Un contenu chic dans une enveloppe geek ??? Voilà qui méritait un article à 4 mains, menottées, pour mourir d’amour enchainés à du LV, OMG !

Anne :

Le 9 mars dernier, à 10H00, vous pouviez lire sur mon profil Facebook « Que personne ne s’avise de me déranger, je suis devant ça ! », suivi d’un lien vers le défilé Louis Vuitton diffusé en direct sur le site… 15 minutes de bonheur offertes par Marc Jacobs, que je n’allais pas rater ! J’ai même fumé une cigarette à la fin, avec ma copine Kate.

La mise en scène était parfaite, noire, hitchcockienne. Un hall de Palace, 4 ascenseurs sur la scène surélevée (les coulisses étaient dessous), des grooms ouvrant la porte aux mannequins qui, petit à petit, occupaient l’espace et tournaient viraient avant de redescendre par le grand escalier à la rampe dorée… le tout sur une musique haletante. Rien à voir avec un défilé classique, c’était un véritable spectacle et je l’ai savouré, plusieurs fois, bien mieux j’imagine que si j’avais été sur place.

Ensuite seulement, je suis allée chercher des images de la collection…

Qu’en dire ?

Je ne suis pas objective quand il s’agit de Marc Jacobs, vous le savez bien. Il est mon Amour, mon Mozart, mon Rimbaud, mon Einstein… de la mode, un génie prolifique qui plane au dessus de nous autres pauvres mortels, pour nous apprendre, par touches, la Beauté.

Je vous offre un aperçu de son hymne à la soubrette, à son plumeau et à ses menottes (et pourquoi pas ?) pour l’hiver prochain, sexy, coquine et pourtant sage dans sa mise, rétro futuriste comme seul lui pouvait l’imaginer.

Quelques silhouettes parmi mes préférées (cliquez pour agrandir) :

Des détails de matières, d’imprimés, d’accessoires (cette casquette / képi… graouuuu… que n’ai-je pris celle de l’armée russe que j’avais repérée ???)

Les sacs, les sacs, toujours recommencés…

Enfin les chaussures, à tomber au propre comme au figuré

Pour son final, c’est Kate Moss qui est apparue, en culotte et veste de fourrure, belle, épanouie et l’oeil frisant, comme une vraie femme qui redescend du 7è ciel, une cigarette à la main.

Merci Marc pour ces minutes de plaisir

C’est étonnant et touchant cette façon qu’il a de jouer toujours le modeste, timide, une fois le rideau tombé… mais je soutiens que pendant tous les actes de la pièce, il assure !

C’était si fort, c’était si beau. J’ai senti son souffle contre ma peau. J’étais dans la cour carrée, j’ai frissonné, je pouvais voir et toucher les étoffes.

Moi simple utilisatrice de Facebook, j’ai vécu ça, en live.

Merci Internet !!!

Je mets une vidéo du défilé ici, mais vous invite à aller tout découvrir sur le site, très vite.

Car rien n’est fini : entre en jeu le site spécial !

C’est Justin Wu qui m’en a parlé le premier dans un article sur son blog, fier à raison qu’il était d’avoir participé à l’aventure (je vous avais dit qu’il était à suivre de près 😉). Le communiqué de presse a suivi.

Sur ce site événement, on peut se perdre, mais qu’importe : le moindre recoin est intéressant.

J’y ai découvert le before et l’after du défilé, les préliminaires dans le cadre somptueux de la cour carrée, ballons ronds énormes, noirs, flottant autour de la grande tente (laissez un moment la page d’accueil du site, vous verrez la construction de l’édifice) et belles de jour, mannequins ou invitées, évoluant dans ce décor théâtral.

Puis les images de Justin m’ont emmenée backstage (en fait c’était plus below que back… mais ne chipotons pas)

Enfin, j’ai pu assisté au visionnage, à postériori, du défilé, avec les commentaires de Marc Jacobs…

J’y suis retournée plusieurs fois, en vitesse ou plus profondément, profiter de l’expérience sensorielle unique (et cette fois c’en est une, pas un fake !), via mon ordinateur.

Je soupire une dernière fois, d’extase, et je laisse la place et la parole à un esprit plus rationnel, technique, moins sensible au contenu peut-être, mais tellement plus à la forme…

Et là va falloir que tu dises ce que toutes ces vidéos t’inspirent, Paolo, et t’as pas intérêt à dire du mal de Marc jacobs sinon je te tords le cou 🙂

Paolo :

Humm, pris au piège je suis…

Je ne vais pas pouvoir dire du mal. D’une part car le poids de la menace se fait sentir ;-), mais surtout, car les images, aussi bien celles choisies par Anne que celles du site dédié à ce spectacle, sont magnifiques. Je m’en tiendrai, toutefois, à souligner cet aspect des choses, car la performance est dans la création artistique, pas dans sa réalisation technique qui n’est pas vraiment nouvelle.

D’abord je ne parlerais pas d’optimisation pour iPhone ou iPad, car vécue sur ces terminaux, l’expérience est pour ainsi dire inexistante, une suite de vidéos, sans immersion. Ensuite je ne parlerais pas de révolution, car rien de nouveau à l’horizon ici que des images filmées à 360°, dans lesquelles le spectateur peut « se promener » mais qui depuis que la technologie existe n’ont jamais vraiment réussi à ajouter quoi que ce soit à la narration. Un peu comme le cinéma 3D quoi…

Je sais, je parais chafouin comme ça, mais je ne pouvais pas apporter une caution Geek à quelque chose qui dans mon appréciation est déjà out.

Par contre, chapeau bas à M Jacobs et ses équipes: le spectacle ainsi que les vidéos l’entourant sont magnifiques, d’ailleurs, n’êtes-vous pas d’accord que la meilleure façon d’en profiter est de laisser sa souris au repos, se laisser aller en arrière sur son siège, et juste savourer les images en plein écran?

Anne

Et il me demande ce matin si je veux laisser son avis : que oui !
Car le pari est gagné haut la main : Paolo a TOUT regardé 🙂 et en plus il a apprécié semble-t-il.

Blague à part, Louis Vuitton n’avait pas pour ambition sur ce coup de révolutionner l’immersion la 3D ou le Rubik’s Cube… Souviens-toi Paolo, la sortie de l’iPad… l’outil parfait pour que ma grand-mère aille sur internet… C’est un peu pareil (enfin si je peux me permettre).

La révolution est bien là et les mots à retenir c’est défilé EN DIRECT SUR INTERNET (pas une première, mais aussi léchée, bien filmée, on s’approche de la perfection), c’est aussi ACCES A DES CONTENUS (autrefois) EXCLUSIFS…

Vuitton, pour avoir ces merveilleuses images, a tout de même embauché les meilleurs, les plus frais, les plus férus de technologie, et d’Art à la fois.
Ce que vous verrez n’est pas révolutionnaire, c’est beau (et sexy aussi).

La marque n’apporte pas grand chose au progrès technologique, je le concède volontiers à Paolo, mais ce n’est pas sa vocation. Disons seulement qu’elle l’utilise à bon escient !

Là où Vuitton est moderne je crois, c’est dans sa rapidité de réaction, dans l’utilisation des réseaux sociaux (Facebook en l’occurrence) et d’internet plutôt que sa crainte et surtout dans le partage, avec tous, d’un contenu habituellement réservé à une poignée d’élus… ça commence avec le défilé (d’autres l’ont fait… moins bien!), depuis plusieurs saisons, et avec déjà la dernière fois une forme rigolote, des mannequins en 3D… MJ s’était prêté à l’expérience, ça continue avec ces coulisses et le montage du chapiteau, comme un bonus, un making-of dans un bon dvd, parce qu’on a envie de faire durer un peu un film aimé.

Je suis d’accord avec toi et pire : le 360° me donne mal au crâne, je préfère regarder passive.

Là où Marc Jacobs est carrément geek, c’est quand son défilé, toujours, décompte digne de la NASA, commence pile à l’heure, que les invités les plus prestigieux se dépêchent, que les retardataires restent à la porte, quels qu’ils soient, et cette année, grâce à Internet, j’en étais (pas à la porte, mais confortablement installée).

Qui plus est, sans acheter Vogue, même Paolo s’est penché sur le sujet…

Alléluia !

(Key)note : A quand les communiqués d’Apple avec changements de tenue ?

Que voici un article objectif et clair 🙂

Anne&Paolo

Liens et crédits :
Site officiel Louis Vuitton
Expérience insider avec toutes les vidéos
J’ai chipé quelques-unes des merveilleuses images de Garance Doré dans ses articles ici et . Les autres viennent de Vogue Italie ou du site Vuitton.
Merci ☺

3 réflexions sur “Louis Vuitton FW2011, chic et geek

  1. MrsB dit :

    Une collection qui ne laisse pas de marbre autant par le jeu des textures et des couleurs que par sa mise en scène.
    Deviendrait-on nostalgique du n****** à force de chercher un sens à notre époque ou est-ce de l’humour : c’est beau à se damner ?

  2. Eudoxie dit :

    Il faut que j’aille regarder cette nouvelle expérience senso-spatio-temporelle.

  3. Ping : Marc Jacobs – Louis Vuitton : Black Swan Song | Chic & Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s