Mac App Store

Je sais j’ai été un peu absent ces derniers temps, pas vraiment absent, hein, je suis bien là, chez moi, mais absent de Chic & Geek.

Plein de nouveautés dans ma vie professionnelle, que je ne vous raconter pas pour le moment, ce serait prématuré.

Toutefois, j’ai la conscience tranquille, je vous ai laissés en bonne compagnie, et apparemment personne ne s’en plaint par ici 😉

Aujourd’hui toutefois un petit évènement a eu lieu, qui m’oblige à sortir de ma torpeur.

Je veux bien sûr parler du lancement de l’App Store sur Mac

J’avais prévu, il y a longtemps déjà, que ce serait un journée marquante, un de ces moments dont on se souvient, le jour où on a changé la façon d’acheter des applications sur nos ordinateurs.

En fait non.

Je me suis tellement habitué à l’App Store sur iPhone puis iPad depuis quatre ans, que ce soir, j’ai juste l’impression d’avoir un iPhone 27″…

Non, et en même temps oui.

Je sais, ça paraît hésitant, tout ça, mais laissez-moi vous expliquer mon point de vue.

En fait, rien n’a changé aujourd’hui, car la révolution avait déjà eu lieu, justement, sur iPhone, iPad puis dans tous les autres AppStore disponibles.

La révolution en question, est que le cahier des charges de la conception d’une application est en train de changer totalement. Dans le passé, lorsque la distribution se faisait sur des supports physiques, à travers des réseaux de revendeurs, via des importateurs, et qu’internet n’existait pas, pour être rentable une application devait être vendue au dessus d’un certain prix.

Pour être vendue cher, elle se devait d’offrir pléthore de fonctions, confondant souvent quantité avec qualité et finissant par devenir des usines à gaz inutilisables.

Bien sûr, vous objecterez qu’Internet rendait possible la distribution d’applications dématérialisées depuis longtemps, mais ça ne suffisait pas, l’achat et l’installation d’application via le net n’étant pas un réflexe courant au delà de la sphère des utilisateurs experts… Demandez un peu à votre boucher, vos grands-parents ou demandez-vous vous même, si l’informatique n’est pas vote métier, combien d’applis vous avez acheté sur le net dans les dernières années?

Aujourd’hui tout a changé.

Les développeurs de la planète entière ont à présent un canal de distribution beaucoup moins coûteux, les seuls frais de distribution étant représentés par les 30% de commission versés à Apple, sans problème de gestion et rappel d’invendus, avec un processus d’installation tellement simplifié qu’il en est devenu invisible, et un point d’achat centralisé, mettant en confiance l’utilisateur (plus besoin de donner son numéro de carte de crédit à tout le monde, c’est fait une fois pour toutes chez Apple) et lui permettant à tout moment de récupérer une application précédemment achetée et perdue, ou de les ré-installer en cas de changement de machine, ou d’en recevoir les mises à jour.

La contrainte représentée par le prix du logiciel voit son effet totalement inversé: le but étant de rendre l’achat le plus facile possible, le prix doit être le plus bas possible.

La qualité? Comme l’iPhone l’a très bien montré, réduire le prix en développant des applications de mauvaise qualité n’est pas une solution, elles se retrouvent rapidement dans les tréfonds des classements et disparaissent du radar, voyant leurs ventes chuter.

La solution? Développer des applications de très bonne qualité, mais plus simples. Effectuant une tache précise, l’effectuant bien, sans encombrer le client avec des centaines de fonctions inutiles.

C’est ça le changement qu’apporte l’App Store sur Mac à mon avis: en finir enfin avec les applications qui font tout aux interfaces incompréhensibles et aux 90% d’outils inutiles, pour entrer dans l’ère des outils simples, optimisés pour effectuer une seule tâche.

C’est un peu comme s’acheter une boîte de clés Facom après avoir bricolé des années avec une clé à mollette…

Paolo

Une réflexion sur “Mac App Store

  1. Bonjour !
    Je suis ravie de te retrouver ici, même si je t’avais toujours dispo dans ta petite fenêtre sur mon écran^^ Y’a pas personne.. je ne me suis pas plainte, mais tu me manquais vachement et je suis sûre que je n’étais pas la seule !!!
    Evidemment j’ai une question face à ton article…
    Alors ma question se décompose en 27 parties très complexes et techniques, mais je vais tenter de la condenser pour qu’elle soit claire :

    – C’est quoi exactement une appli ???

    – Quelles sont les différences entre une application et un logiciel ou un jeu ?
    – XL par exemple, ça deviendrait une application ? Non…
    Et je saute le reste pour arriver à ma question finale :
    – ça ne te rend pas fou d’avoir laissé les clés de la maison à une cruchaude de mon acabit ? 😉

    Bisous
    Anne

  2. Je réfléchis toujours à ma question… A ce point, j’en suis arrivée à la conclusion qu’une application EST un logiciel, développé spécialement pour fonctionner avec l’Apstore, qui serait lui-même un logiciel développé pour fonctionner sous le système d’exploitation (quelle différence entre système d’exploitation et interface ?) Mac OS…
    Alors ma réponse à ta question est « zéro » puisqu’avant hier soir, ce que tu appelles application s’appelait pour moi logiciel, les applications n’existant que pour iPhone et iPad, mais là tu parles d' »applications » pour les ordinateurs n’est-ce pas ? donc de logiciels ?
    Ces geeks et leur terminologie vont me rendre folle.
    Parce qu’il me semblait moi avoir appris dans ma jeunesse sans ordinateur, qu’une application était la concentration qu’on mettait à un travail bien fait, OU une donnée de 2 ensembles dans laquelle tout antécédent avait une et une seule image…
    Oh là là je suis en train de raconter des grosses conneries si ça se trouve^^ risque maximal de ridicule. Je devrais googliser.
    Mais je préfère poser les questions à Paolo qu’à Google, car ses explications sont meilleures !
    Alors ? Professeur es geekerie ?

  3. Humm, disons qu’après un aller/retour entre le français et l’anglais, « application » est ici synonyme de « logiciel »

    L’App Store est lui même un logiciel, qu’installe la dernière mise à jour de Mac OS X, qui nous permet de consulter un catalogue et acheter des logiciels (Apps) directement depuis notre Mac avec un compte iTunes.

  4. Rima dit :

    Je comprends pas la révolution.
    Si une appli est nulle on la vire, et pis c’est tout non?
    Je ne suis pas encore allée voir sur mon ordi mais je comprends pas, vraiment, ça existe depuis un moment le store dans Itunes non?
    Ou alors je me rends pas compte, si ça se trouve je suis hyper geek sans le savoir ! AAAHHH, vite une nouvelle paire de chaussures roses ;))

  5. Rima dit :

    Bon; mon mari vient de m’expliquer que c’est des applis pour l’ordi et pas pour le tel !!!
    Aaaaaahhh je suis donc une buse, quelque part ça me rassure, je vais faire les boutiques tranquille .

  6. Davidikus dit :

    Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse d’une révolution : beaucoup d’entre nous ont acheté des logiciels ou téléchargé des logiciels sur telecharger.com, download.com etc. ces dernières années. Je n’ai en tous les cas pas acheté un seul logiciel physique depuis 2000 ! J’ai tout acheté directement sur Internet (mes parents aussi, moyenne d’âge : 70 ans)

    Là où les gars d’Apple sont forts, c’est qu’ils ont réussi, comme toujours, un coup marketing sur quelque chose qui existait déjà, et ce faisant, à rendre payant des logiciels ou des services qui étaient surtout gratuits ! Génial. Pour eux, pas pour l’utilisateur. (Evidemment, en rendant ces logiciels & services payants, l’offre devrait se multiplier).

    Je pense que l’avenir sera plutôt des applications qui composent des systèmes. En d’autres termes, chaque application fera une tâche et la fera bien, mais pourra interagir comme dans une suite avec une application soit créée par la même entreprise, soit créée par un concurrent, pour créer un logiciel plus complet. On y est presque, d’ailleurs. (NB : tout est dans le « presque »)

    Ceci dit, avec le développement d’Android et des applications trans-plateformes, cela devrait aller assez vite.
    http://davidikus.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s