Le Come Back de Terry Costwater

Terry Costwater a plus d’une corde à son arc, d’un tour dans son sac et d’un panier pour ses œufs…

Vous vous souvenez forcément de sa première apparition sur Chic & Geek, inspirée et inspirante, conclusion en apothéose d’un article d’anthologie sur les hommes au cœur brisé.

Nous sommes fiers de vous avoir présenté cet artiste balbutiant, humé le parfum prometteur du talent dans son clip « Je regrette ».

C’était l’œuvre parfois maladroite, mais tendre et touchante des débuts, le cri désespéré d’un homme blessé, à terre (et même sous terre).

Quelle métamorphose depuis ça :

Terry Costwater sort son deuxième clip, et comme le printemps succède à l’hiver, la joie de vivre suit la dépression, ou du moins est-ce ce qu’il veut nous faire croire avec cette reprise du mythique « Come Back Baby » de The Equals.

Ne nous y trompons pas !

Si l’hystérie du hippy a remplacé la rage du rappeur tendre, si Terry Costwater a changé comme il l’avait promis (au moins de look), il est toujours sur la brèche.

Une fêlure est palpable derrière la gaîté de façade… (et peut-être aussi un début de Parkinson dans la façon de tenir son instrument ?)

Le reportage backstage sur le tournage est témoin des difficultés rencontrées et surmontées par l’incommensurable courage de Terry.

Nos meilleurs enquêteurs sont sur cette affaire et moi-même en pourparlers avec l’attachée de presse surprotectrice de Monsieur Costwater pour obtenir sa première interview en exclusivité…

On peut déjà vous dire que si la muse de l’artiste a cédé face à ses tentatives de reconquête comme Voici l’annonçait la semaine dernière, leur histoire est chaotique, leur amour en péril (la sur-médiatisation étant très difficile à gérer pour ce couple encore fragile).

En tous cas, on leur souhaite d’être heureux, enfin.

Car la carrière pourtant fulgurante de Terry Costwater passe après sa sublime égérie, et « son équilibre psychologique est encore (et toujours) précaire » nous confiait le Docteur Will Swallow, naturopathe de son état, spécialisé dans le traitement post-traumatique de la starisation.

Comme tout génie cependant, on lui reconnaîtra une indéniable qualité : Terry Costwater sait s’entourer des meilleurs !
Pour preuve la bucolique couverture de son single merveilleux.

On se demande donc : qui est le mystérieux producteur, le Cyrano geek, le Colosse qui tient à bout de bras l’édifice, le réalisateur de génie, l’homme orchestre derrière ce qu’on appelle aujourd’hui « le phénomène Terry Costwater » ?

Un chanteur polymorphe, un deus ex machina dans l’ombre, des fans par milliers, une personnalité complexe qui déchaîne les passions, fait la une des magazines et suscite les rumeurs les plus folles… il FALLAIT qu’on vous en parle !

Anne

Lien : Le site officiel de Terry Costwater

Une réflexion sur “Le Come Back de Terry Costwater

  1. marta dit :

    trop drôle !
    un grand bravo à omelette production : a star is born !
    on attend le 3ème volet …

  2. MrsB dit :

    C’est très ….enfin MERCI Anne pour le fou-rire. Mon chien me regarde bizarrement maintenant . xD

    • Désolée 😉 Je demande pardon à ton gentil chien…
      Veinarde : la campagne, une maison et un chien !
      Note que la présence du chien peut aussi jouer dans le choix du vêtement (ou des chaussures au moins ;)) mais j’imagine que le tien est très bien élevé…
      comme celui-ci
      http://t.co/1LxfN3f

    • C’est vrai que cette scène est particulièrement bien vue.
      Une métaphore de l’enfermement dans cette cage d’acier comme la peur masculine des intentions de dominatrices qu’ils prêtent aux femmes… je suppose 😉

  3. Eudoxie dit :

    ça a l’air trop drôle. Je ne peux pas cliquer tout de suite ma petite soeur dort à côté. (Pour être geek jusqu’au bout des ongles, je devrais avoir un super beau casque), donc j’écoute ça demain. Vivement, vivement!

  4. MrsB dit :

    @ Anne, deux chiens et une jeune chatte souricide qui ne rechigne pas à la tâche. Mais hier, alors que je m’esclaffais sur le tournage de la vidéo, seul, le teckel à poil dur était présent. Crampon canidé vieillissant qui se plait à dormir la tête sur mon pied des fois que je m’envole pendant sa sieste, donc pour les chaussures tu ne crois pas si bien supputer que le choix est délicat. Que porter ? Oui comment se chausser avec un chien ?
    Et il est fort mal éduqué comme les enfants d’ailleurs.
    My life.com terminé. 😉

    • Oh non s’il te plaît, j’adore talife.com !
      Tu ne veux pas en faire un billet ? Avec tous les animaux en illustration… Allez, s’te plait !

    • cool ! je ne suis pas la seule à rire de leurs bêtises… j’espère que la belle a apprécié autant que nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s