Un grand jour sous les Alpes

Décidément, une semaine exceptionnelle pour les mineurs, non, pas vous qui avez moins de 18 ans, je parle de ceux dont le travail consiste à creuser la roche, soit pour en extraire des ressources, soit pour y introduire du vide.

33 mineurs Chiliens libérés après 69 jours bloqués à plus de 600m de profondeur, les mineurs de Forgefer ont reçu la mise à jour 4.0.1 tant attendue, et, enfin, ceux qui depuis 12 ans creusent sous les Alpes le nouveau tunnel de base pour la ligne du Gotthard, et ont terminé aujourd’hui même son percement!

La première étape  importante dans la construction du plus long tunnel ferroviaire du monde est donc franchie, et les 57 km du tunnel de base sont désormais accessibles, permettant la traversée des Alpes.

Bien sûr, ce n’est pas la fin des travaux, loin de là, il reste approximativement 6 années afin de préparer et équiper tout ça à recevoir des trains marchandises et passagers à 250km/h dans les deux sens.

Je ne vais pas m’étendre sur les détails techniques, comme à mon habitude, je vous renvoie volontiers vers le site officiel ou vers wikipedia si vous voulez un complément d’information.

Par contre, en ce jour où tout le monde parle de ce nouveau tunnel, j’ai une pensée et je voudrais rappeler à votre souvenir l’ancien, dont la construction a terminé en 1881, qui, s’il ne mesure « que » 15km de long contre les 57km de son jeune frère n’en a pas moins été un chantier titanesque, je vous laisse imaginer la différence dans les moyens disponibles.

Comme ce tunnel là, au lieu de se trouver à faible altitude (le nouveau tunnel de base est à environ 500m au dessus du niveau de la mer) avait ses entrées à 1106m d’un côté et 1151m de l’autre, encore plus impressionnante que le tunnel est la ligne qui permet aux trains de l’atteindre, une ligne qui n’a rien à envier aux réseaux des modélistes chevronnés, avec ses montées en spirale hallucinantes:

et ses magnifiques locomotives, qui par deux, parfois par trois, tiraient les trains de marchandises le long de ces rails:

Le premier tunnel avait rendu la traversée des Alpes dans l’axe nord-sud et retour possible, le deuxième la rend plus rapide, l’exploit de 1881 peut sembler plus important encore, mais la vraie avancée, puisque nous pouvons comparer deux chantiers similaires, aura définitivement été dans les conditions de sécurité et de travail des mineurs.

Le tunnel de 1881 avait couté la vie à 307 personnes officiellement, sans compter les maladies dues aux conditions de travail, le nouveau, sans avoir un bilan totalement nul, c’est pratiquement impossible sur ce type de chantiers, n’aura été fatal qu’à 8 personnes.

En ce jour exceptionnel, j’ai une pensée pour eux, qui auront donné leur vie afin que le nord et le sud de l’Europe soient un peu plus proches et un peu moins pollués…

Paolo

Une réflexion sur “Un grand jour sous les Alpes

  1. Merci Paolo, de redonner fierté et honneur à ces travailleurs de l’ombre (si j’ose m’exprimer ainsi) qui tomberont dans l’oubli lorsque beaucoup d’usagers utiliseront ce tunnel sans prendre conscience du travail titanesque effectué !

  2. On peut rajouter aussi pour cette journée et ton post sur les mines, l’explosion mortelle dans une mine au Henan (chine), et en Équateur: 4 mineurs bloqués sous terre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s