Apple & Liquidmetal: alliance hypnotique

La nouvelle Apple de la semaine est l’accord de licence conclu avec Liquidmetal, une société Américaine développant des alliages à base de zirconium dits « verres métalliques ».

Liquidmetal a créé une nouvelle société, lui transférant l’intégralité de ses brevets et sa propriété intellectuelle, et cette nouvelle société a cédé à Apple les droits exclusifs pour l’utilisation de ces matériaux dans le domaine de l’électronique, et à Liquidmetal les droits pour leur utilisation dans tous les autres domaines.

En résumé, ces alliages, déjà utilisés depuis quelques années dans le matériel de sport, le matériel médical, l’armement et l’horlogerie entre autres, ne seront plus utilisables que par Apple pour fabriquer des produits électroniques.

La caractéristique de ces « verres métalliques » est d’être des alliages métalliques amorphes. En quelques mots, lorsque du métal en fusion est refroidi dans un moule, selon les procédés standard, les atomes s’organisent dans une structure cristalline, organisée, alors que, refroidis (trempés) à très haute vitesse, ils n’en ont pas le temps et conservent à l’état solide la structure amorphe (désorganisée) qu’ils avaient à l’état liquide.

Concrètement, et sans rentrer trop dans des détails qui vous ennuieraient (et m’obligeraient à suivre 6 mois de cours avant de terminer mon article), ces alliages présentent des caractéristiques très intéressantes pour la fabrication des boîtiers d’appareils nomades comme iPods, iPads, iPhones et autres MacBooks.

Grande résistance à la corrosion et à l’abrasion, grande élasticité, faible interférence aux champs magnétiques et possibilité de les mettre en forme dans des formes complexes tout en conservant une solidité supérieure et un poids inférieur aux alliages traditionnels.

Bref, si tout ça se confirme, et s’il est possible d’en produire dans des quantités assez grandes, on imagine sans mal pourquoi Apple au lieu de juste s’en servir a préféré obtenir l’exclusivité, ce serait la garantie de prendre une longueur d’avance supplémentaire sur ses concurrents en termes de design. En passant, je vous conseille la lecture de cette interview de Jonathan Ive, patron du design chez Apple sur l’importance des matériaux dans son activité.

En attendant donc de découvrir un iPhone 5 ou un iPad 2 en métal liquide ou en verre métallique, j’ai trouvé amusant que ce type de matériaux inspire des vidéos hypnotiques (meuh oui, vous savez bien que tôt ou tard l’explication de mes titres saugrenus arrive…).

Voici une vidéo dont je vous conseille une première lecture les yeux fermés, juste pour apprécier la bande son:

Pour ceux qui se demanderaient de quoi il s’agit, vu que c’est en anglais, c’est la démonstration que l’alliage de Liquidmetal est beaucoup plus élastique que l’acier ou le titane. En effet, lorsqu’il reçoit l’énergie de la bille qui lui tombe dessus, il en restitue beaucoup plus à cette même bille que les deux autres, la faisant rebondir plus haut et plus longtemps.

Sur la fin de la vidéo, les rebonds sont tellement rapprochés que les 25 images/seconde ne permettent plus de voir la bille bouger, et seul le bruit nous renseigne.

J’ai claqué des doigts, vous pouvez vous réveiller 😉

Paolo

Une réflexion sur “Apple & Liquidmetal: alliance hypnotique

  1. Woah!! c’est trop intéressant! cet article date quand même, je me demande bien s’ils ont commencé a utiliser ce type d’alliage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s