OrigaMIT

L’Origami est l’art de plier une feuille de papier pour lui donner une forme en 3 dimensions. Plantes, animaux, objets de la vie quotidienne ou abstraits, visages, rien ne semble impossible pour ceux qui excellent dans ces techniques.

Pour illustrer mon propos, et pour donner quelques exemples concrets à celles et ceux qui ne connaîtraient pas, j’ai trouvé deux vidéos montrant la réalisation de deux poissons, en stop-motion.

Ils sont l’oeuvre de Sipho Mabona, les voici:

Maintenant que j’ai rafraichi la mémoire à tout le monde avec ces exemples simples, voici une nouvelle vidéo. C’est un film institutionnel réalisé pour ASICS, la marque Japonaise de chaussures de sport, les origami ont été réalisés par le même Sipho Mabona, le film par l’agence Nordpol+ Hamburg:

Bon, je vous imagine d’ici, impressionnés par ces pliages, mais tout de même un peu surpris par le fait que je vous parle ici de ce sujet…

Le but de cette introduction était en fait de me permettre de vous parler d’un projet de recherche intitulé « Programmable matter by folding » mené par des chercheurs du MIT et de Harvard (hé hé, non, ce n’était pas une faute de frappe, mon titre saugrenu), consistant à concevoir une feuille de papier capable de se plier de façon autonome, lors de la réception d’un signal électrique, et d’adopter diverses formes selon le signal reçu.

Pour ce faire, ils ont imaginé une feuille, divisées en triangles, dont les arêtes sont constituées d’un alliage à mémoire de forme capables en fonction des signaux électriques reçus de retrouver une forme prédéfinie.

De petits aimants au centre de chaque triangle permettent aux faces qui le doivent de rester collées l’une à l’autre une fois leur position atteinte.

Tout ça peut sembler bien compliqué, alors peut-être qu’une nouvelle vidéo s’impose:

Voilà, c’est tout de suite plus clair.

Là où ça devient intéressant, c’est que ces chercheurs imaginent qu’avec une feuille d’assez grande dimensions, découpées en de nombreux triangles très petits, on pourraît virtuellement obtenir tout type d’objet en 3 dimensions, et par exemple télécharger le programme décrivant le pliage, nous permettant ainsi de télécharger non plus seulement des logiciels mais également des objets matériels, par exemple, « télécharger le nouveau modèle d’iPhone », comme l’indique Erik Demaine, mathématicien au MIT, co-auteur de ce projet.

Je vous laisse méditer les possibilités d’une telle technologie, faut que j’aille louer Transformers de ce pas… 😉

Paolo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s