Carrie Diaries – Journal de Carrie

« Le livre est tellement mieux que le film ! »

Combien de fois avons-nous entendu ça ?

Bien souvent c’est vrai et j’envie celles qui ont vu Harry Potter au cinéma AVANT de découvrir la saga littéraire, tellement plus fourmillante de détails, de finesse.

Partir de quelque chose d’intéressant pour découvrir un chef d’œuvre (Je maintiens qu’Harry Potter est une œuvre majeure, si, si si !).

Parfois, l’adaptation s’approche de l’œuvre, la tutoie et les séries de la BBC inspirées de Jane Austen dont je vous parlais en sont. A découvrir absolument.

Gatsby le Magnifique ! Voir le film, puis penser à Robert Redford en lisant le merveilleux roman : un délice.

Une fois de temps en temps, c’est tout le contraire !

Comme nombre d’entre vous, j’ai adoré Sex And The City, la série télé.

Forte de cette impression positive, j’avais lu le bouquin de Candace Bushnell, à l’origine des personnages tant aimés.

Grosse déception : le livre n’est qu’un amuse-gueule, la série va beaucoup plus loin.
En fait, si Candace a imaginé quelques personnages et trouvé le titre, ce sont les scénaristes de la série qui en ont fait un succès mérité, pendant que Madame Bushnell encaissait les royalties…

Le bon plan !

Si seulement, en 1992, j’avais publié ce petit livre que j’ai écrit (mais oui !), décrivant une bande d’amis : M., ses deux copines R. et P., son frère R., le pote d’enfance C. et le colocataire J., acteur en herbe, qui se retrouvaient souvent au CentreVille, le Café du coin… ce serait le jackpot !

Retour à SATC et Candace Bushnell : je me suis entêtée dans ma faim de chicklit et j’ai aimé Lipstick Jungle par exemple, du même auteur.

J’ai lu les autres, sans jamais trouver rien qui s’approche de ma Carrie Bradshaw, mon personnage favori, incarnée par Sarah Jessica Parker sur petit écran pendant 6 années de bonheur.

Elle avait un style incroyable, du charme, de la force, de l’humour, et du chien !

J’ai même vu les films qui ont suivi, œuvres commerciales plutôt ratées de l’avis général. Mais, heureuse de retrouver mon personnage, je me repaissais du moindre de ses looks. (En réalité je n’ai pas encore vu SATC 2 car je suis allergique aux salles obscures mais je me base sur ce que j’ai entendu de plus positif pour postuler que c’est un navet).

Fan sur Facebook, je vous ai parlé du Café SATC et j’y suis même allée depuis, avec Lancelot, pour qu’il m’écrive une carte suprise qui arrivera de New-York un jour (ou pas)

Si tout ceci ne vous prouve pas que je suis une fan…

Alors quand j’ai découvert que Candace Bushnell avait sorti « The Carrie Diaries », avec en accroche une promesse : « Meet Carrie before Sex And The City », je l’ai commandé immédiatement.

Oui il est sorti en français également : « Le Journal de Carrie »

Et je l’ai lu.

Péniblement.

Voici une preview :

Derrière la jeune fille inintéressante, le scénario d’une platitude absolue, les descriptions ratées, l’absence de style, à tous les niveaux, l’inconsistance des personnages, j’ai cherché celle qui deviendrait la Carrie que j’aime.

A travers les histoires débiles, de lycéenne lambda américaine, dans la romance avec un bad boy couard local, j’ai creusé pour un indice de ce que serait la future passion de Big et Carrie.

RIEN RIEN RIEN !!!

En page 385 enfin (je n’en pouvais plus), elle arrive à la gare de NYC, se fait piquer son sac customisé et tout son argent.
Elle téléphone alors a une cousine d’une copine dont elle a noté le numéro dans son journal justement, en désespoir de cause…
Et le roman se termine sur ces mots, page 389 (ne regardez pas si vous voulez lire le bouquin).

J’ai toujours un regret en fermant un livre, une tristesse de quitter des gens qui ont fait partie de ma vie quelques mois ou quelques heures. Pas cette fois !

La preuve, s’il en fallait une, que parfois le livre n’est que l’esquisse.

Pour le coup le personnage existait déjà, développé, beau, riche. Lui inventer une adolescence aurait pu être un amusement, une fantaisie agréable, un exercice de style… même pas.

Juste une façon de se faire encore un peu plus de fric, d’exploiter le filon jusqu’aux tréfonds de la nullité littéraire.

C’est chose faite. Ne l’achetez pas.

Franchement, si vous voulez de la passion adolescente, faites-vous la saga Twilight, dans laquelle l’interdit du sexe est sublimé par un héros aux yeux d’or, vampire de son état.

C’est encore plus crédible que de me faire avaler que la minette héroïne de « The Carrie Diaries » a quelque chose à voir avec le personnage de SJP.

Mais je serais ravie d’en discuter avec vous : je l’ai lu en VO donc n’ai peut-être pas saisi les subtilités…

Non. Décidément, lisez Jane Eyre gratuit sur l’iPad ou Jane Austen, mais de grâce, oubliez celui-ci.

Anne

12 réflexions sur “Carrie Diaries – Journal de Carrie

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi ma bien chère jolie Anne…
    En fait ce livre est destiné aux ados !
    Mais bien loin de la réalité de la série.
    Moi je suis fan, fan, fan mais je dois dire que les livres : bofffff !!!
    Et le film opus 2… bof bof, NY manque à l’appel!
    bises

  2. @ Isis : On est sur la même longueur d’ondes… ce sont les scénaristes de la série, la styliste, les acteurs qui nous ont conquises. Mais dans ce cas précis, les bouquins ne sont vraiment pas à la hauteur de ce qu’ils ont engendré. Et oui tu as raison, c’est un bouquin pour ados. Mais moi j’aime les livres pour ados… et celui-là, il est juste inconsistant.
    BisIsis
    Anne
    PS : merci pour ton avis sur le film 2… ça m’aide à patienter jusqu’au dvd sans regrets 😉

  3. VGD75 dit :

    J’étais super fan de la série, j’ai vu tous les épisodes mais j’ai été très suspicieuse sur la qualité du livre que je n’ai donc pas lu (je déteste la chicklit, même Bridget Jones j’ai trouvé ça limite et je préfère cent fois relire Jane Austen). J’ai également trouvé le film numéro 1 assez mauvais et je pense faire l’impasse sur le second. Il me semble qu’il faut savoir accepter le mot fin, comme chez nos « Amis » new-yorkais qui nous ont fait grâce d’une suite cinématographique et c’est tant mieux. Je vais faire ma chieuse mais je pense que ces films et autres livres ne sont qu’un moyen pour combler les problèmes de retraite d’une poignée de personnes (OK je suis jalouse, je n’en fais pas partie). J’arrête de raconter n’importe quoi pour aujourd’hui. Il faut dire que mes neurones ont complètement fondus ces derniers jours…

  4. MrsB dit :

    Hmm Anne dans le même billet parler de Jane Austen et Charlotte Brontë et de l’opus tout confondu de Sex in the city, je reconnais que tu as un humour so british. J’adore ! 😉

  5. @ VGD75 : Salut la championne des pâtes, toutes catégories 😉 Bridget Jones, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour le bouquin… mais au moins le livre précédait le film (même si plagiat intégral de notre chère Jane !)
    Pour SATC et Friends (hypothétiquement), tu as raison, il faut savoir accepter que ce soit fini, ce qui ne veut pas dire qu’on ne se repasse pas régulièrement avec plaisir quelques épisodes, voire un occasionnel marathon…
    Jane Austen, ce n’est évidemment pas la même catégorie… j’espère presque que tu n’as pas encore vu l’adaptation de la BBC avec Colin Firth parce que la chance de la découvrir quand on a lu le roman, c’est jubilatoire.

    @ Mrs B : T’es trop mimi… je ne suis pas sortable. Et tu vois encore dans mes commentaires, je mélange allègrement les torchons et les serviettes. Cela ne veut pas dire que je ne fasse pas de différence… mais je ne boude pas le plaisir, d’où qu’il vienne. Il me semble qu’on peut à la fois rire devant Kaamelott et écouter 50 fois, avec une fascination toujours renouvelée, Dussolier lire Marcel Proust (énorme !).
    J’aime bien le mode mix de lecture de l’iPod qui m’en met un chapitre pour ensuite me sortir au débotté et à fond la caisse un vieux tube d’Abba.
    Et puis j’adore que tu trouves mon humour british, c’est le meilleur… MERCI !!!

    Des bisous
    Anne

  6. Isa dit :

    Déjà, le premier film de SATC, j’ai trouvé que c’était un vrai navet, donc le deuxième film….je ne risque pas de le voir. Je préfère garder le souvenir de l’impertinence des épisodes.
    C’est vrai qu’il y a des adaptations de livre au cinéma top, ahhhh…., orgueil et préjugé par la BBC….
    Mais je dois reconnaitre que malgré tout, rien ne remplace un bon livre, donner libre cours à l’imagination des personnages, des lieux…
    ( ça c’est top d’avoir écrit un livre…..!)

  7. SATC encore & encore…

    Lipstick Jungle ? Je pensais etre le seul a connaitre, mais si je me rappelle bien il n’y avait que 8 episodes, non ?
    C’etait avec Lucy lui ?

    J’avais entendu dire que le « journal de Carrie » etait nul, ca ne m’etonne pas. Et puis Carrie elle se vit, elle ne se lit pas. Contrairement a Harry, que j’adore !

    Laurent.

    Ps: deviendrais tu critique ?

  8. @ Isa : J’ai de gros doutes moi aussi sur la qualité de SATC 2 le film !!! Mais je le regarderai tout de même… en dvd.
    Et oui je suis évidemment d’accord avec toi sur la lecture mais si séries, films, téléfilms ou n’importe quelle prescription peut déclencher une envie de livre chez ceux pour qui ce n’est pas si fréquent, je suis pour !

    @ Laurent At : Typiquement, Lipstick Jungle, je n’ai pas vu la série, juste lu et bien aimé le bouquin… c’était bien ce début de série ?
    Oui, Carrie se regarde vivre et SJP lui donne une consistance exceptionnelle ! Mais je reste persuadée qu’il y avait moyen d’en faire une héroïne de roman.
    Ah… Harry Potter… je ne sais pas si tu as vu mais l’affiche et la bande annonce du dernier film sont sortis. Maigre consolation maintenant que la saga littéraire est terminée… je me jette sur n’importe quelle petite miette.
    Ravie de constater que je ne suis pas la seule fan par ici et non je ne deviens pas critique, j’avais juste envie de partager ma frustration et mettre en garde les autres fans : faites plutôt les soldes !
    Et puis si j’ai parlé de foot et d’ipad, je crois que j’ai dépassé depuis belle lurette mes domaines de compétence.

    A bientôt
    Bisous
    Anne

  9. Debut de serie plutot drole, un peu « remix de SATC », mais quand on a fait les 6 saisons, deja 2 fois, faut bien trouver autre chose a se mettre sous la dent.

    SJP, cette femme, est mienne !

    non je n’ai meme pas vu. Mais je suis comme toi, depuis la derniere page du dernier livre, j’attends avec impatience la sortie !

    Foot, Ipad & Critique litteraire, anne n’est plus seulement chic, elle devient Sportive, Geek, & Culturelle [meme si je ne doute pas que tu l’etais bien avant] !

    Laurent 😉

  10. SATC et moi c’est une grande histoire d’amour … je pourrais revoir les épisodes, sans m’en lasser. Et même, je dois être une des rares à avoir aimer le film … oui et je me le repasse de temps à autres.
    J’aime voir New York et ses quatre filles que j’ai appris à apprécier, car en 1999 quand j’ai découvert ma série j’ai tout d’abord détesté … avant de (rapidement) succomber !

    Je suis d’accord avec toi la série doit son succès aux talents des scénaristes, et hélas pas à son auteure (dont je trouve les livres insipides).
    😉

  11. Le problème avec des films à succès, c’est que la plupart du temps des écrivains ou chroniqueurs profite de l’engouement sur ce film pour faire des livres et de l’argent et c’est souvent le cas, navet assuré à la sortie !! mais merci de nous le signaler, je reste sur SATC série qui de mon avis reste irremplaçable !

  12. Bonsoir
    je suivrai donc ton conseil et ne lirai pas le dernier livre
    il est vrai que bien souvent il vaut mieux lire un livre avant de voir un film pourtant parfois on peut être agréablement surpris.
    Tu nous feras part du prochain très bon livre que tu liras
    bonne soirée
    DAME SKARLETTE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s