Avoir du chien (part 3), même quand on est un vilain petit canard

Tout le monde ne naît pas avec les fées penchées au dessus de son berceau. C'est injuste, mais c'est comme ça. Et parmi les vilains petits canards, il y en a qui savent très bien tirer parti de la situation et se transformer en cygne.

Il y a beaucoup d'exemples, parmi les plus célèbres, je pense à Wallis Simpson (duchesse de Windsor), qui de fille archi-archi-banale, a su se devenir la coqueluche des couturiers et du futur roi d'Angleterre. 

  MiniWindsor-duchess

 

Avouez que ça n'était pas gagné d'avance (eheh). 

 

Bessie_Warfield

Mais ce canard là a dû sortir toutes ses cartes pour obtenir un résultat visuel, auditif, intellectuel des plus agréables. Je pense que ce doit être un vrai boulot, intensif, un entraînement quotidien devant le miroir… doublé d'une ambition redoutable. A tel point qu'elle reste une référence en matière de distinction, d'allure… 

 

Duchess-of-windsor-in-platinum-dress

 

Il y a aussi eu la Callas, qui de jeune fille obèse et disgracieuse est devenue du jour au lendemain un grand cygne noir doté d'une voix incroyable.

MiniCallas

J'imagine qu'autant qu'une décision personnelle, cet envol visuel a été exigé par le métier. On ne peut pas faire de la scène sans travailler cet aspect. En tout cas, ce qui revient systématiquement à son propos, c'est qu'elle était hypnotique, qu'on ne voyait qu'elle…

 

19061a-la_vente_aux_encheres_des_objets_de_maria_callas_totalise_1_76_millions_d_euros

 

Et plus près de nous, il y a Rossy de Palma, et son incroyable visage au nez surdimensionné. Un Cyrano féminin, qui déchire tout sur son passage.

MiniRossy

Elle au moins n'a peur de rien. Rien ne l'arrête. Même pas on nez. Il y en a d'autres qui, pour moins que ça,  resteraient cachées dans leur petite chambrette pour le restant de leurs jours en disant "toute façon je suis moche", les yeux pleins de larmes, le coeur gros et soupirant. Ici rien de tout ça, du panache et du panache, et c'est ce qui compte.

Du coup, pour finir en beauté, je vous la montre dans une petite pub vidéo pour Vuitton, juste géniale.

 

Voilààààà. Je vous souhaite un weekend plein de panache!

Et à toutes celles qui n'ont pas eu de fées sur leur berceau: il n'est pas trop tard pour les inviter à se pencher au-dessus de votre lit ! En fait les fées, c'est votre génie personnel.

P.s et pour le Défi du Lundi spécial boucle d'oreilles, you can send me your photo/vidéo, tout ça, tout ça sur  eudoxie.nevsky@gmail.com  avant lundi midi pasqu'après je poste.

13 réflexions sur “Avoir du chien (part 3), même quand on est un vilain petit canard

  1. Il me plait beaucoup ce billet, beau-coup! Je suis complètement d’accord avec toi, avec des physiques plus qu’imparfaits certaines femmes irradient d’intelligence et de talent…. Inversement certaines filles très jolies dés l’enfance et qui du coup se sont reposées sur leurs lauriers ne sont pas toujours attirantes une fois devenues adultes, parce qu’elles ne sont plus QUE jolies, rien d’autre…
    Alors prenons-en de la graine, soyons belles ET fascinantes!
    Voilà, c’était mon petit roman du jour 🙂

  2. super billet ! est-ce bien la duchesse de Windsor l’auteur du célèbre  » never too thin, never too rich  » ? la Callas a du en baver pour se métamorphoser à ce point … il est certain que  » l’esprit « , l’intelligence, la classe, l’allure, le talent transcendent bien des physiques que l’on aurait estimés quelconques à la base … comme dirait mon psy  » c’est dans la tête que ça se passe  » … hi hi, à lundi !!

  3. Voilà une question sur laquelle je me suis moi-même interrogée. A quel moment le déclic se fait-il? Qu’est ce qui leur donne ce « chien »? Emanation intérieure, sens du style? J’espère que vous poursuivrez le débat. A bientôt.

  4. elles sont encore nombreuses comme ça…
    il est 23h30, mais d’emblée, je pense à aux filles de jane birkin, charlotte et lou…
    Ou même Vanessa Paradis lorsqu’on y pense! voyez cet immense front, ces traits anguleux…

  5. C’est touchant tout cela. Je me dis souvent, que la beauté est un choix. Qu’il appartient à chacun de travailler sur l’image qu’il souhaite renvoyer à autrui. Mais bon, comme tu dis, Eudoxie, y en a qui partent de plus loin que d’autres !

  6. LIZA P. c’est drôle j’ai failli parler de ça, les filles super belles du lycée qui devenait assez communes ensuite.. un drôle de phénomène
    DAHOÉ, oui c’est elle! et je pense aussi que ça dépend d’une alchimie intérieure.
    MME DE THIL, je poursuis je poursuis!
    QUEENIE, c’est vrai que charlotte Gainsbourg en fait partie, c’est difficile de saisir cet infime élément qui fait la beauté.
    FLORENT, )
    SMOKETHORN, tous les coups sont permis!

  7. Que cela est vrai ! Le style, c’est ce qui est le plus important. Et trouver son style, le construire, l’imposer, c’est un travail de longue haleine.
    Je pense aussi à Dita Von Teese. Je ne suis pas persuadée que lorsqu’elle était jeune, c’était la fille sublime devant laquelle tout le monde se pâmait. On sent qu’il y a eu beaucoup de travail pour qu’elle arrive là où elle est, mais mamma mia, quelle déesse !
    Tu as un coup de crayon extraordinaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s