Viktor & Rolf… & Me, fashion crush

Derrière chaque grande marque de mode (je veux dire par là celles qui ont un ou plusieurs créateurs à la source, une âme), on découvre une petite planète avec ses codes, ses uniformes, son histoire, son imagerie…

Certains de ces univers font partie de nous, transmis, d’égéries en héroïnes de films, de personnages hauts en couleurs à pièces iconiques en passant par monogrammes imprimés dans notre inconscient, comme on marque les vaches ou on scelle un pli à la cire.
Chanel, Dior, Lanvin, Givenchy, Yves Saint-Laurent, Nina Ricci, Hermes…
Autant de noms, autant d’images familières, de parfums, de sacs, de robes.

D’autres nous sont proches, immédiatement familiers.
Pour moi c’est Marc Jacobs, cet inconnu et que j’aime et qui m’aime et me comprend, collection après collection.

Puis il y en a qui nous sont plus lointains, dont on a entendu parler, simplement, ou qu’on a croisés sans les voir, qui nous ont parfois troublée et puis qu’on a oubliés, au fond du tiroir « à explorer ».

Je reviens d’un voyage déroutant, une de ces explorations, une immersion de plusieurs heures dans un univers particulier, celui de Viktor & Rolf.

J’ai visionné toutes leurs collections, en apnée, et je me sens riche, fragile, transie et rajeunie.
Je suis amoureuse comme on l’est à 15 ans. Je cristallise.
J’ai l’impression d’avoir embrassé un étranger, un garçon mystérieux qui m’aurait fascinée et dont le goût, l’odeur, le rythme, petit à petit, se seraient imposés à moi.
Réticente au départ, mais curieuse, je me suis laissée faire et j’en suis encore toute étourdie.

Il me reste des images subliminales et sublimes plein la tête,

Revêtues de noir et blanc

De cadeaux noués, emballés précautionneusement, enrubannés, à froufrous

D’étranges créatures, suspendues, en apesanteur

Des invitées d’un bal romantique

Des courbes, des lignes, des angles, nouveaux, des découpages

Encore, toujours, du fantastique fantasque fou, ludique

Du virtuose, dans le somptueux ou la simplicité

C’est cela : je viens de danser langoureusement avec deux professionnels aguerris
« I just had a threesome… », en quelque sorte 😉

Si je m’attendais à ça !

Flashback :

Parmi les projets qui petit à petit, mails après commentaire, avant rencontre, se dessinent autour de Chic & Geek, il en est un qui est lié à ces deux créateurs.
J’ai voulu les connaître un peu mieux, je ne savais rien d’eux ou si peu.

Deux dandies toujours stylés à 4 épingles fabriquant, à 4 mains et une tronçonneuse, une robe dans une vitrine ce jour-là, un pull blanc moelleux avec un gros nœud plat au cou et un petit cœur accroché, shoppé en 2006, par hasard chez H&M, toujours impeccable dans mon dressing, chaud et doux, des photos de blogueuses que j’aime à une soirée… Betty, Elodie, Alix… toutes en rose pâle et en plumes, au Meurice, il y a quelques semaines.

Le souvenir aussi du dernier défilé, quelques bribes vues à la télé ou sur internet, happening surréaliste, performance artistique devant parterre de modeuses :

Les deux artistes, en rois de l’emballage, épluchent consciencieusement une reine aux innombrables couches, pour jouer en direct à la poupée et couvrir les autres de plissés zippés, fourrés.
Des magiciens.

Viktor & Rolf, Fall 2010 (pour vous montrer le principe mais visible beaucoup mieux sur le site officiel dont le lien est bas de l’article pour les plus curieux)

En me penchant un peu donc sur leur cas, j’ai visionné cette vidéo et bien d’autres.

J’ai visité leur joli site, présenté, dans la vidéo qui suit, à sa sortie :

Je n’avais pourtant pas besoin de tout ça pour vous parler d’un événement spécial, celui en l’honneur duquel était donnée la soirée : les 5 ans de leur premier parfum, Flowerbomb.

J’avais de très jolies images, roses et glacées.

La fragrance, je l’imaginais telle une brassée de fleurs trop épanouies, enivrante.

Un piège de séduction, à lancer comme la grenade à laquelle son flacon emprunte la forme, à l’assaut des beaux mecs.

Le Meurice lui a dessiné un gâteau magique comme cadeau.

Sur Chic & Geek, on va fêter ça aussi, toute la semaine, et vous pourrez gagner le flacon collector en édition limitée, gravé, signé, numéroté.

J’ai peine à croire que je suis en train d’écrire ça.
Non ce n’est pas un billet sponsorisé, ni une publicité, c’est simplement une opportunité, une rencontre, une idée, de Mathieu.

Vous pensez si j’ai dit oui tout de suite !
L’objet seul est un trésor…

Avant de lancer le concours, j’avais décidé d’en savoir un peu plus sur messieurs Viktor Horsting et Rolf Snoeren, connus sous le nom Viktor & Rolf, le fameux et fabuleux tandem de couturiers néerlandais.

Si je m’attendais, en explorant leurs archives, à tomber down the rabbit hole, à être renversée.

Je pensais leur serrer poliment et virtuellement la main… pas… ça !

Pourtant je ne regrette pas l’onde sensuelle, je meurs d’en reprendre.
C’était si fort, c’était si bon, si nouveau, si bizarre, avec une pointe d’interdit, une culpabilité qui assaisonne et pique juste ce qu’il faut la langue et le cœur.

Retour dans le présent :

Je suis rouge de confusion, de plaisir et d’ivresse mêlés.

Je vais émerger.

Dans quelques heures, quelques minutes, hier, demain, lundi, feu d’artifice sur Chic & geek, explosion de Flowerbomb.
C’est par là : venez jouer !

Je vous promets… un joyeux bordel.

Anne

Liens à découvrir : le site merveilleux de Viktor & Rolf
l’espace spécial Secret Service Flowerbomb

Une réflexion sur “Viktor & Rolf… & Me, fashion crush

  1. des pièces folles et étonnantes, d’autres chics et intemporelles, une féminité à la fantaisie débridée … vive la mode par Victor et Rolph !!
    je ne manquerai pas de participer au concours,c ‘est super que tu célèbres leur créativité sur ChicandGeek !! grooos bisous et bon week-end Mademoiselle Anne !
    ps : comment vont tes petites oreilles ? (rapport au concert de Blondie B. …)

  2. Dori dit :

    Poursuivons le pixel magique de Lady A au travers d’un nouvel univers fabuleusement étrange ; ) merciiii

  3. Superbes photos. ah la mode – inventer des robes fun mais importables quand même ! celle avec le violon est particulerement marrante

  4. marie-neige dit :

    magique , mon seul regret ne plus avoir 20 ans! défilé = explosion de reve , feerie des sens, le bonheur à l’ état pur… j’ ai 62 ans. BRAVO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s