Pixels, monstres en 8 bits

Comme je n’aime pas spécialement la ruée pour être le premier à montrer à ses lecteurs une nouvelle vidéo, j’ai attendu presque trois semaines pour vous parler de celle-ci. Je suis sûr que celles et ceux qui l’ont déjà vue la reverront avec plaisir, mais surtout, je n’imagine pas que les lecteurs de C&G puissent passer à côté de ce petit chef d’oeuvre geek.

Pixels est une réalisation de Patrick Jean, de Onemoreprod. Des monstres en 8 bits directement sortis de jeux vidéos mythiques envahissent New York…

Paolo

Une réflexion sur “Pixels, monstres en 8 bits

  1. Incroyable !!!
    Même moi je suis fascinée…
    Merci !
    Alors pour faire ma débile encore une fois, pourrais-tu expliquer en termes compréhensibles « monstres en 8 bits » ?
    Oui je pourrais faire une recherche google ou acheter un livre « le geek pour les nuls » (je le ferai quand TU l’auras écrit) mais tu expliques tellement bien 🙂

  2. Oui moi aussi je veux savoir ce qu’est un monstre en 8 bits.
    Effectivement cette video a fait un buzz, mais c’est toujours aussi drole/incroyable de la revoir !

    Laurent.

  3. @Laurent : je me suis interdit toute recherche et j’attends les explications du Jedi, mais on peut toujours imaginer.
    Ma théorie est que comme ce sont les premiers jeux, ça doit être codé de façon très simple, basique.
    En binaire forcément.
    Or 8, c’est 2 puissance 3, 2 au cube donc, et ils sont tous faits à partir de cubes justement… et ‘ailleurs ils transforment le monde en un gros cube, les vilains monstres en 8 bits.
    hum hum ça ne peut pas être un hasard ou si ?
    Je suis juste en train de me ridiculiser là 🙂
    Mais ça vous donnera un aperçu de ce qu’affronte Paolo quotidiennement.

  4. Effectivement Anne tu es calé en ce qui concerne l’informatique… Tout ces termes, ce vocabulaire, ces chiffres…
    PS:  » En binaire forcement  » ! 🙂

    Ridicule ? Non, pas vraiment… ! Shame !

    Au final on attends toujours la réponse de P. Pour un vrai geek, c’est décevant que je n’ai pas eu de réponse dans la minute… 😉 Je le plainds tout de même de devoir te supporter dans ce genre de discutions…

    Laurent. 😉

  5. Hummm, 8 c’est bien 2 au cube, jusque là on est d’accord.

    Les jeux-vidéos, comme tous les programmes informatiques sont codés en binaire, on est d’accord.

    Mais ensuite je ne suis plus d’accord… déjà, les « vilains monstres » des premiers jeux-vidéo n’étaient pas faits de cubes mais de carrés. Oui, un pixel c’est plat, en 2 dimensions.

    Ensuite ça poserait le problème de savoir de quoi seraient composés les monstres des consoles 16, 32, 64 ou 128 bits…

  6. En fait, parmi les différentes caractéristiques permettant de différencier les processeurs qui animent consoles et ordinateurs il y a la quantité de données auxquelles ils peuvent accéder en une seule opération, appelée la largeur du bus de données.

    Les processeurs 8 bits, pouvant donc accéder à 8 bits (octets) de données en une seule opération, étaient d’actualité lorsque la micro informatique et les consoles de jeu ont envahi le monde.

    Depuis, on est passé à 16, puis 32, 64 et même 128 bits, et on a un peu abandonné ce critère pour différencier les processeurs, au profit de la fréquence, puis du nombre de coeurs.

    Les consoles 8 bits, donc, NES, Sega Master System, et les ordinateurs 8 bits (ZX Spectrum, C64 entre autres) sont celles et ceux par qui la plupart des adultes d’aujourd’hui ont découvert les jeux-vidéos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s