iPad: premières impressions

Je vous ai décrit ici le périple accompli par l’iPad que j’avais précommandé dès la sortie, qui a été livré le 3 avril aux USA. Le paquet est enfin arrivé jeudi 8 avril chez moi et depuis j’ai donc eu quelques jours pour me faire une première impression.

Je tiens à préciser, afin que tout le monde se détende et ne voie aucune malice dans les propos qui vont suivre, que:

 

– J’aime les produits Apple et m’en sers depuis 20 ans au quotidien.

– De ce fait, et comme tous les vieux utilisateurs de la marque, j’ai un sens critique assez développé, il y a eu des périodes où les mauvais produits étaient aussi fréquents que les bons.

– Si je suis partial dans ma vision des produits Apple, c’est avant de les tester. Oui, j’ai un a priori positif et n’hésiterai pas à les essayer, car je suis régulièrement ravi par le résultat, toutefois, il m’arrive d’être déçu, et ça ne me dérange pas de le dire dans ce cas.

Vous allez donc lire le récit de quelqu’un qui, je l’avoue, aborde l’expérience avec optimisme, mais en essayant de rester lucide. Voilà, au moins c’est clair…

1. Déballage:

Comme toujours réduit à sa plus simple expression, l’emballage ne mettra pas longtemps à disparaître. Une boîte aux dimensions à peine supérieures à l’iPad qui est dedans en largeur et longueur et un peu plus épaisse, adaptateur secteur oblige.

Sous l’iPad, le mode d’emploi, réduit à sa plus simple expression. Considérant que de toute façon, presque personne ne les lit, ce n’est pas un mal…

Bon, il y en a un plus complet, mais, sauvegarde des castors oblige, il est accessible ici.

2. Prise en main:

Quelques secondes pour se défaire du film de protection en plastique transparent qui le recouvre, et me voilà avec l’IPad en main. Première impression: une impression de poids, enfin plus exactement, de densité.

Avec ses 680g environ, l’iPad n’est pas vraiment plus lourd que beaucoup d’objets que nous sommes habitués à manipuler, mais ceux de poids équivalents sont généralement plus volumineux.

3. Activation:

Premier allumage, et le désormais classique écran « Please connect to iTunes » apparaît (enfin, classique pour tous les possesseurs d’iPhones quoi).

Je branche l’iPad à mon MacBook Pro, avec le cable USB fourni, iTunes démarre, et me pose la première question saugrenue, en gros ça disait: « Un iPad a été précédemment utilisé avec cet ordinateur, souhaitez-vous restaurer la sauvegarde de iPhone 3GS Paolo sur cet iPad ou configurer cet iPad comme un nouvel appareil? »

Du coup la phrase est ambigüe. Non, aucun iPad n’a jamais été branché sur ce Mac. iPhone 3GS Paolo est évidemment un iPhone, pas un iPad. Peut-on restaurer comme ça le contenu d’un iPhone sur un iPad? Probablement, oui. Toutefois, l’ambigüité de la question, et le fait que je ne comptais de toute façon pas configurer iPad et iPhone à l’identique (je n’en vois pas l’intérêt) m’ont poussé à cliquer sur l’option « New device ».

Quelques étapes de configuration sur iTunes plus tard (pour ceux familiers avec l’iPhone, c’est pareil, pour les autres, il s’agit de choisir quelles informations sont synchronisées entre le Mac et l’iPad, entre comptes Mail, Agendas, Carnets d’adresses, Photos, Films, Vidéos, Podcasts, Musique), me voilà avec un iPad en état de marche.

4. Applications:

Je me rends alors sur l’AppStore pour installer quelques applications. Il existe 3 types d’applications aujourd’hui: celles pour iPhone uniquement, qui tournent sur iPad, mais soit en occupant uniquement une petite portion  au centre de l’écran, soit en voyant leurs pixels grossis. Celles pour iPad uniquement, qui utilisent tout l’écran mais ne tournent pas sur iPhone, et les « Universelles » qui fonctionnent sur les deux machines avec deux modes d’affichage, un par écran.

La sélection est rendue un tout petit peu compliquée par le fait que seul l’AppStore US présente une section iPad, mais que mon compte étant configuré en Suisse, je ne peux utiliser que le Store Suisse, où pour le moment tout est mélangé. C’est un détail, petit inconvénient de « early adopter », évidemment le lancement dans chaque pays sera accompagné des aménagements équivalents dans les AppStores correspondants.

5. Utilisation:

Là je dois me rendre à l’évidence. Il faut utiliser des applications universelles ou pour iPad. Après avoir testé trois ou quatre applis au format iPhone, je décide d’effacer de l’iPad TOUTES les applis de ce type, utiles ou pas, en mode zoomé elles sont horribles, et en mode « riquiqui au milieu de l’écran » elles sont ridicules.

Je comprends que la compatibilité puisse être utile, mais franchement, je ne peux pas, c’est trop laid, et cet appareil n’a pas été conçu pour ce genre d’expériences utilisateur.

D’autant que, à l’opposé, les applications conçues pour iPad profitent d’un écran magnifique. C’est clairement un des points forts de la tablette, toutes les applis qui affichent des photos, vidéos, infographies, bandes dessinées, bref tout ce qui est graphique, sont un bonheur à regarder. C’est simple, depuis des années que j’utilise ordinateurs, fixes ou portables, PDA, smartphones, consoles de jeu portables, etc etc, je n’ai JAMAIS vu une qualité similaire.

6. Conclusions:

Après quelques jours d’utilisation, je ne trouve pas que l’iPad soit « un gros iPhone qui ne peut pas passer d’appels ». La taille de l’écran et sa qualité ouvrent des portes qui étaient totalement fermées à l’iPhone, et l’interface multitouch est profondément différente, non pas dans ses règles de fonctionnement, mais dans ses possibilités d’ utilisation. Finie l’utilisation avec un seul doigt ou deux. Pour tirer profit pleinement de cet appareil, libérez vos mains, utilisez tous vos doigts, laissez les danser sur l’écran, et rapidement vous vous ferez à une interface vraiment révolutionnaire.

Ce premier article ne se veut pas exhaustif, je rentrerai dans le détails avec plus d’exemples très prochainement, mais je tenais à vous livrer mes premières impressions, positives et négatives, alors les voilà de manière synthétique:

J’ai aimé:

La qualité de l’affichage. Photos et vidéos sont magnifiques, l’iPad vaut son prix d’achat rien que pour la fonction « cadre photo ».

La sensation de solidité. Dos métallique, poids conséquent, finesse, on n’a pas l’impression que ce soit fragile.

La réactivité de l’interface, tout est presque immédiat, notamment le lancement des applications.

La simplicité, je retrouve celle de l’iPhone.

Les possiblités de l’interface multitouch sur un grand écran.

Je suis hésitant:

Sur la position à adopter. Géniale dans un canapé ou un fauteuil, moins pratique à mon bureau. Pas mal du tout debout. Je n’ai pas encore le dock, je vous en dirai plus sur les accessoires prochainement.

Sur la sensation de poids, selon les positions elle peut devenir gênante, en particulier lorsque l’iPad repose sur ma main gauche et que je m’en sers avec la droite. Peut-être j’ai-je pas encore trouvé la position idéale.

Je n’ai pas aimé:

Les traces de doigt sur l’écran… je suis peut être maniaque, mais je le nettoye 4 fois par jour. iPad allumé ça va, mais quand l’appareil est en veille et l’écran noir, c’est vraiment trop visible (je précise que je me lave les mains très souvent, histoire qu’on ne sous entende pas que c’est un problème personnel 😉 )

L’absence de caméra frontale: après avoir utilisé l’iPad un peu pour discuter sur MSN, je me rends compte que pouvoir faire de la visioconférence dans son canapé serait vraiment génial.

Le haut parleur est un peu juste, et uniquement sur un côté de l’iPad. Un autre HP identique de l’autre côté et on aurait atteint un volume sonore suffisant pour regarder un film sans casque, accessoirement en stéréo.

Paolo

Une réflexion sur “iPad: premières impressions

  1. Merci pour ces premières impressions Paolo. Ca donne envie d’essayer la bête en situation « réelle ».

    Je pense que je prendrai la version Wifi pour une utilisation purement casanière ^^

  2. virg dit :

    Merci Paolo ! C’est comme d’habitude tres interessant… J’avoue que je ne percoit pas encore tout a fait l’aspect revolutionnaire du truc, moi j’ai un petit macbook que je traine partout, qu’est ce que ca me donnerait d’autre ? Mais je ne doute pas que tu vas alimenter l’info sur la bete et tu vas tous nous convaincre ! biz

  3. Dori dit :

    Toucher : pour le problème de traces de doigts, essaies le Boogie Board !!! 😄 Il y a moins d’applications, cependant aucun nettoyage n’est requis ; ) Concrètement un petit carré de chiffon doux fera l’affaire, sinon à quand les GeekGloves ? Le mal, c’est l’utilisateur.

    Agilité : le poids, même s’il sera sans doute diminué au fil des nouveautés, permettra de ne pas oublier qu’il ne faudrait peut-être pas le balancer tel un livre sur une chaise.

    Expertise : et surtout le visionnage de photos ne doit pas faire oublier toutes les horreurs que l’on peut tenter : écrire, lire, jouer du piano !

    Puissance d’attaque : et que je te tourne les pages virtuelles, et que je te mail direct n’importe où en taille lisible et non rikikiphone (ou alors je propose l’invention de splendides lunettes-loupes dotn une ébauche du modèle loupe d’écran est disponible dans Brazil ;D ), et la magie à fleur de paume laisse rêveur, les holo-pad arrivent-ils bientôt ?

    Merci : )

  4. J’ai eu la chance de tester par moi même hier.
    Je ne suis pas un geek comme Paolo, ni un applemaniaque.
    Je ne regarde pas les keynotes de Steve Jobs et j’ai un pc et un mac à la maison.
    Cependant mon téléphone est un iphone. Je n’ai pas envie d’en changer mais je trouve ça top… sauf pour la fonction téléphone… Bref.

    Alors :
    – l’objet est bien dense et je trouve le poids adapté
    – la rapidité de la bête et la qualité de l’écran sont vraiment bluffantes
    – ça ne me donne toujours pas envie d’en acheter un car on a déjà 2 portables à la maison et c’est bien suffisant
    – rhhhhaaaaa les traces de doigts…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s