Le Tablet Mac, mythe ou réalité?

Pour les gens normaux qui traineraient par ici, une petite introduction s’impose, les autres, les geeks, passez au paragraphe suivant directement.

Vous avez peut-être entendu parler de ce qu’on appelle les « Tablet PC ». De quoi s’agit-il précisément? Concrètement, de pas grand chose de nouveau, des ordinateurs portables dont les caractéristiques théoriques principales sont d’être légers, de pouvoir replier leur écran d’une manière ou d’une autre, de façon à ce qu’on puisse s’en servir en les tenant d’une seule main un peu à la façon d’un bloc notes, en utilisant l’autre main pour les faire fonctionner. Sur le papier, rien de révolutionnaire, mais dans la réalité, ce type d’ordinateurs font l’objet de tous les fantasmes depuis une décennie, probablement car ils représentent un pas concret en direction du Futur avec un grand « F », celui de Star Trek, Star Wars et Fondation, celui dont on rêve depuis tout petits, celui où l’ordinateur devient presque invisible, partie intégrante de notre quotidien.

Nous étions en 2001 et au lieu de courir après les monolithes jusqu’à Jupiter, Bill Gates, encore CEO de Microsoft à l’époque, annonçait que les Tablet PC allaient révolutionner l’informatique dans les 5 années suivantes:

« Le PC a fait sortir l’informatique des salles des machines et l’a amenée dans tous les bureaux », dit Gates. « La Tablette prend la meilleure technologie des PC et la rend disponible quand vous voulez, c’est pourquoi j’utilise déjà une Tablette comme ordinateur de tous les jours. C’est un PC virtuellement sans limites — et je prédis que dans 5 ans ce sera la forme de PC la plus populaire vendue en Amerique. »

(Source: Microsoft, Comdex 2001 Keynote press release)

En 2002 on demandait déjà à Steve Jobs ce qu’il pensait des Tablet PC et si un Tablet Mac verrait le jour (on en parle ici même si je n’ai pas réussi à retrouver l’article original), et des rumeurs circulaient déjà via MacBidouille

Depuis, tous les ans, la communauté Mac entre en effervescence en décembre dans l’attente des annonces de janvier, à la keynote de MacWorld, habituellement tenue par Steve Jobs himself.

Cette année toutefois, pas de MacWorld en janvier, le salon aura lieu en février, et pas de présence officielle d’Apple à MacWorld. A la place, un évènement a priori organisé par Apple le 27 janvier, une conférence de presse, pas encore annoncée officiellement mais avec des rumeurs plein la toile, enfin bref, du buzz à la Apple en préparation.

Alors qu’est-ce qui fait que cette année encore, toute la communauté Mac est en émoi, attend la tablette comme le Messie, faisant preuve d’une constance rare au point de produire des centaines de pages de spéculation autour du nom, de l’aspect, des caractéristiques techniques, voire des pubs qu’Apple pourrait réaliser…

Mon analyse est la suivante: pour la première fois depuis toutes ces années, ce ne sont pas seulement les fans traditionnels d’Apple qui espèrent l’arrivée de ce produit, mais l’ensemble des utilisateurs de PC nomades et les fabricants de ces derniers. Car voilà, entre temps, le phénomène iPhone a eu lieu. Apple a prouvé que sa capacité à prendre tout le monde par suprise et à changer de façon radicale et globale l’approche que les utilisateurs ont d’un produit est parfaitement intacte. Il suffit de jeter un oeil à ce qu’étaient les spéculations autour de l’iPhone avant son lancement pour se rendre compte du décalage avec le produit fini. (Regardez ici si vous ne vous en souvenez plus.)

Par conséquent, ce ne sont pas seulement les utilisateurs qui trépignent, mais également tous les concurrents d’Apple, qui savent parfaitement qu’une fois la tablette Mac sortie, ils pourront la copier tranquillement et redonner un coup de jeune à leurs gammes, exactement comme cela s’est produit pour les smartphones depuis 3 ans.

Ce n’est pas un hasard total si Microsoft en collaboration avec HP a annoncé au CES un Tablet PC qui n’est qu’au stade de prototype, n’a même pas un nom et dont tout ce que l’on sait c’est que ça tournera sous Windows 7 et sortira  « plus tard cette année », bref un produit qui a l’air d’attendre le 27 janvier pour figer ses spécifications…

La rumeur a donc cette fois complètement dépassé l’échelle habituelle, elle dépasse la communauté de fans Apple très largement. Du coup, s’il n’y avait pas de tablette Mac (ou iSlate comme elle devrait s’appeler), la déception serait énorme, et l’action Apple pourrait le sentir passser. Or Apple maîtrise le marketing par la rumeur mieux que quiconque. Leur politique de secret et de fuites organisées leur a valu des milliards d’économies en budgets marketing depuis des années, et si la rumeur était fausse, ils auraient su la désamorcer en douceur afin d’éviter une trop grosse déception.

Voilà pourquoi, selon moi, cette fois-ci c’est la bonne…

Analyse objective ou autopersuasion de la part de quelqu’un qui, tous les ans depuis 8 ans, à cette saison, est dans les starting-blocks, prêt à commander la fameuse tablette à la minute même de sa sortie? A vous de juger 😉

Paolo

Une réflexion sur “Le Tablet Mac, mythe ou réalité?

  1. Hello,
    Je ne savais rien des rumeurs geeks puisque je ne les traque nulle part, mais depuis que j’ai lu ton article, je me remets a croire qu’un des petits objets de mes reves va bientot exister. Tiens-nous au courant, please.
    Merci et bonne journee.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s