Opération Talons Academy

Cary Grant jouait dans « opération jupon », non ?
De mémoire, pas le meilleur film de la terre, mais une intrigue en temps de guerre, avec des froufrous.
Tout comme notre mission !

Vous l’avez probablement déjà compris, bravant le danger, Constance et moi nous sommes rendues dimanche en terrain miné, à la Talons Academy !

« Apprendre à marcher sur des talons »…

Pour être franches et honnêtes, nous ne sommes pas novices, mais par flemme ou lucidité, voilà quelques années que les ballerines nous collent aux pieds. Il était temps de ré-apprivoiser mes chaussures de Dorothy (oui celles-là même avec lesquelles on marche sur la route de briques jaunes !) et pour Constance d’affronter ses 10 cm instables de YSL.

01-TA_zoom_talons

Le cours aux éléphants est donné dans un magasin de porcelaine… ça commence bien !

Les deux fondatrices du concept, Marine et Eugénie, nous accueillent pourtant chaleureusement.

Puis, un mannequin au doux prénom d’Emilie prend le relais.
Elle sera notre coach pendant une heure.

02-TA_Emilie_1

Une heure qui passe un peu trop vite…

Résumons :
Un parcours est délimité sur la moquette.
A la queue leu leu, la chenille en talons aiguilles défile.
C’est presque Domino Day… si l’une tombe, celles devant sont fichues.

Grâce aux conseils d’Emilie, la démarche hésitante se fait chaloupée, puis carrément fluide (si si SI).

J’en veux pour preuve ma complice dans cette histoire et accessoirement mon cobaye témoin :

Au départ un peu voûtée, elle avance précautionneusement à petits pas.

03-TA_Constance_1

Après l’intervention du coach, les épaules en arrière, le regard haut et de plus grandes enjambées : altière !

04-TA_Constance_2

Comment ça vous ne voyez pas la différence ???

Je n’ai pas la vidéo, mais je vous assure qu’on a fait tout comme elle a dit !

06-TA_anne_1

Oups pardon là c’est moi qui ai traversé votre champ de vision, avec mon caddie…

Pour revenir à la reine de l’altitude, plus n’est besoin de regarder les pieds.
Tout est dans l’allure, le port de tête, le roulement des hanches.
Il faut se sentir sexy (Emilie n’a pas dit ça mais on a compris ce qu’on voulait, vu qu’on pouffait dans notre coin, comme deux écolières dissipées.)

« la poitrine en avant… »

A cet instant précis, j’ai pensé que si le coach citait Baudelaire, on allait finir en albatros, exilées sur le sol au milieu des huées…
J’avoue c’est le moment où j’ai un peu décroché.

On y retourne !

Allez Coco, lâche-toi ! Laisse-toi habiter par l’esprit de tes chaussures…

05-TA_Constance_3

Emilie n’est pas en reste pour faire le pitre, professionnelle ET super sympa.
Mais pas sûre que vous tombiez sur elle. Les autres sont très strictes et vous manipulent les chevilles sans ménagement, c’est pour ça qu’on a signé la décharge.
En fait, bien évidemment, je n’ai aucune idée du profil des autres profs mais imaginez Grace Jones dans James Bond et ça devient plus pimenté, moins bisounours, non ?

J’ai assez peu de photos de moi (je vous mets un aperçu ci-dessous) : le corps semble déformé par un effet d’optique étrange…

07-TA_Fofolles

On se calme les filles, c’est très sérieux.

Les recommandations pour choisir les chaussures et marcher avec élégance m’ont donné envie de faire du shopping (c’est l’effet secondaire possible) et de m’entraîner à la maison, avant d’aller affronter le bitume avec plus d’assurance.

Pour 10 euros la séance, les conseils, le badge, les bonbons, voila une opération périlleuse mais à recommander !

Ne vous attendez pas à un miracle : « accrochez-vous à la rambarde » reste le meilleur conseil pour descendre les escaliers.
Mais vous pourriez sortir de là plus audacieuse et chic que vous n’êtes arrivée, ce qui n’est pas le cas de toutes les activités dominicales (un exemple au hasard ? euh… une fondue bourguignonne organisée par Belle-Maman ? Didier Barbelivien chez Michel Drucker ? un kilo de chocolat à déguster ?  ou du VRAI sport ? Quelle horreur !)

Le top à mon avis est de réserver toutes les places d’un même cours (10 environ).
Nos comparses étaient très gentilles, mais ce cadre ferait un rendez-vous rigolo et utile pour enterrement de vie de jeune fille, histoire de répéter l’avancée du cortège, puis la folle nuit à danser sous les boules à facettes… semelles Scholl et pansements dans les toilettes des dames.
Note : si vous organisez votre mariage, pensez à mettre des pansements à disposition de vos invités. ça peut changer une ambiance et on oublie trop souvent.

Pardon pour cette digression.

Donc oui, ça se tente ce cours ! Prévoyez même un abonnement si vous voulez participer à la course de l’année… prochaine !
Ne me dites pas que vous n’êtes pas au courant ?
Le 20 novembre, la course en escarpins 2009, personne ne vous en a parlé ?
Trop tard pour concourir cette année, mais pas pour parier sur votre équipe, ou pour aller les applaudir…
Petit avant-goût en vidéo mexicaine :

Anne

Lien : le site de Talons Academy

Merci à ma coéquipière super lookée ! Elle et moi, on est à fond : une mission ? un challenge à relever ? Une expédition chez H&M en Jimmy Choo ?

Pour celles qui voudraient voir de plus près les chaussures de Judy Garland dans le Magicien d’Oz, revisitées par Marc Jacobs, une petite image supplémentaire :

00-TA-featured

Edit du 12 novembre : le compte à rebours est lancé pour la course en escarpins du 20 et une des équipes sélectionnées (la GdS Team) s’entraîne intensément :

Les autres n’ont qu’à bien se tenir !

Une réflexion sur “Opération Talons Academy

  1. toujours un plaisir de lire tes reportages! Je dois dire que sur les photos de ta coéquipière « avant – après  » l’effet est saisissant!
    Je garde cette adresse, ça a l’air rigolo!
    Et Jimmy Choo chez H&M, tu vas vraiment tenter ?

  2. marta dit :

    dis donc Anne ,tu chausses du 28?
    quelle classe cependant sur tes talons barbie-girl !
    Constance est toujours aussi jolie ,et quelles jambes !

  3. Dori dit :

    Les épaules, le port de tête, oui, mais surtout je crois qu’il faut faire démarrer le mouvement depuis les cuisses, pour bien tenir sur ses talons. Le pire serait de marcher en se concentrant sur ses pieds, car la vrille sur cheville sera inévitable à cette hauteur. : )

  4. Dans mon cas, piétonne sur pavés irréguliers, hélas pas de miracle… Démarche de canard, et « shopping and dancing » obligatoires, et encore, bonheur de retrouver ses petites ballerines à talon de 1,5 cm… snif

  5. audrey dit :

    Ce cours à l’air très drôle en effet !
    Mais c’est marrant, je galope sur talons hauts (entre 8 et 12 cm) depuis mes 15 ans, et je fais n’importe quoi avec .. les escaliers, les magasins, les randonnées .. Non quand même pas les randonnées ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s