Ollivier Pourriol : ciné-philo

Au lycée, il y a des garçons qui fascinent, hors ligue…

J’en ai épousé un (des années plus tard : j’étais moins complexée et aussi un brin plus experte en techniques de drague féminine), le genre qui chantait au concert, mais sur la scène, et qui fumait des Craven A sans filtre.

Mais trêve de confidences sur ma vie privée, ce n’est pas de mon mari dont je veux vous parler aujourd’hui.

Si vous êtes en Terminale, cet article est pour vous.

Si vous avez dépassé ce stade, rêvez quand même avec moi 😉

cinephilo_american_beauty1

On est elle.

Maintenant, imaginez : un garçon de 17 ans qui, non content d’être beau, drôle, dragueur, ténébreux, glandeur mais pas snob, s’avère le meilleur élève, en tout, avec une facilité non feinte. Désinvolte et déconcertant, il excelle en maths comme en physique, mais est aussi un brillant orateur…

Le clin d’œil quasi de Mirelle Darc dans Pouic-Pouic au détour des phrases, il disserte avec nonchalance, récolte les lauriers du concours général, laisse tomber math sup pour faire de la philo, intégre Normale Sup comme une évidence…

Tout ceci en explosant les scores du flipper ou buvant des coups avec ses copains au bar du coin, esquissant des croquis pour des affiches de soirées, de ses longs doigts tachés d’encre et de tabac, entre deux cours, mèches brunes et regard de chacal du tombeur…

On ne l’oublie pas ce mec-là !

Alors quand des années plus tard on le découvre en librairie, ou sur un site internet, ça fait bizarre.

cinephilo_livre

Ollivier Pourriol est écrivain et prof de philo. Un prof comme on a tous rêvé d’en avoir un. Il donne des cours qui sont des séances de cinéma.
Quoi ? Ben oui !

Ça s’appelle Ciné-philo et le principe est de vous expliquer Descartes ou Spinoza en illustrant le propos de scènes de films.

Je vous vois rigoler : merci les films intello incompréhensibles et chiants ! Si en plus on doit en discuter après avec un philosophe, autant aller voir un spectacle de danse contemporaine en écoutant une musique expérimentale à base de coups de barre à mine sur des tuyaux de poêle… et se pendre en rentrant !

Vous me connaissez mal…

Les films, c’est Matrix, XMen ou Forrest Gump, les Monty Python, Blade Runner, Fight Club, l’Enfer…
Je ne désespère pas qu’il passe un jour une séquence de Pride and Prejudice !

On voyage d’une scène à l’autre, on explore le cinéma sous le prisme de la philosophie et d’un seul coup, on comprend Spinoza, Hegel ou Bergson, comme ça, sans l’avoir prémédité.

cinephilo_image

Pour ceux comme moi qui sont claustro dans les salles de cinéma, il reste le livre ci-dessus et surtout internet : sur son site refait à neuf, sa voix sexy, quelques vidéos en libre accès.

Pour tous les autres et surtout pour qui commence la philo (Eléonore, ma chérie, tu m’entends ?), qui passera le Bac et trouve tout ceci bien peu excitant, il y a le live, au MK2 du 13è.

Les séances / conférences reprennent fin novembre, le samedi, et il y aura des sessions spéciales Bac à la fin de l’année scolaire.

Mais franchement, pas besoin d’une excuse pour aller se cultiver dans une salle obscure avec un beau ténébreux si ?

Allez-y les filles et tentez le coup du I love You sur les paupières comme dans Indiana Jones, on ne sait jamais…

J’ai trouvé une vidéo portugaise en français sur Youtube (???). Il a un peu vieilli, un grain de sel dans ses cheveux, et ça ne lui va pas si mal… je ne comprends pas tout ce qu’il raconte mais je l’écoute plus volontiers que ma prof de philo de l’époque :
Pas d’affolement, les 25 premières secondes sont du texte mais après il parle, en français.

C’est vrai ça, où est la vie, Ollivier ?

On ne se sent pas un chouya plus intelligent, avant d’aller à un dîner chic, après avoir vu ça ?

Anne

Lien : le site de Ciné-Philo

Une réflexion sur “Ollivier Pourriol : ciné-philo

  1. OOoooh Bon après sans vouloir jouer au « sinistre cynique de service » il peut aussi (à l’instar d’un Raphael Enthoven) faire figure de « tête à claques en puissance, trop facile et trop brillant pour être Honnête » !!!
    ps: Mmmh une « Modernissime » démarche de Vulgarisation philosophique, qui a l’immense de chercher à donner un sens pratique à des concepts souvent Bien trop insaisissables/fuyants « à l’état brut » . . .

    à Bientôt, Antoine

  2. Aaaah, c’est hallucinant ça didonc! Tu sais que je l’ai vu y a deux ans! Il donnait des conférences au MK2 François Mitterand et d’ailleurs il m’a un peu donné indirectement pour le bac 🙂 On étudiait Matrix, Titanic, etc! Alalala.. nostalgie du Bac Philo.. 🙂

  3. Pff.. je répète ce que t’as dit mais.. j’étais tellement contente que j’ai pas fini de lire ton article avant de poster mon comm’.. –‘ Je serais privée de shokobons!

  4. caillon morales dit :

    AHHHHHHHHHHH! Ollivier!!!!!!
    Quelqu’un sait-il si ce beau ténébreux est célibataire?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s