Tights’ Blues

Promis, je profite du moindre rayon de soleil pour faire le plein de photos de looks et/ou grand reportage dans le champ de mines fashion qu’est la capitale !

Promis bientôt, ici, le coiffeur le plus demandé par les stars montantes (et descendantes aussi) viendra nous faire coucou et sortira ses ciseaux pour une surprise du chef !

Promis, je travaille dur à mon éducation en lisant l’Histoire du Luxe en France… en me tapant l’intégrale des défilés, en regardant Lagerfeld Confidentiel et autres DVD.

Mais aujourd’hui, je déprime !
Pardon de m’épancher.
Vous allez comprendre lorsque je vous aurai raconté ma folle journée sans Figaro.

La Fashion Week est terminée (pour ceux qui ne suivent pas) et après avoir vu les looks du printemps prochain, on s’attaque à se forger les nôtres de cet hiver.
Dans l’idée, ce n’est pas compliqué me disais-je : faire un état des lieux du dressing, décider ce qui est in, ce qui est out, faire la liste des introuvables dont j’ai envie puis repérages, quête, achats et hop à Créteil !

J’avais compté sans les étapes préliminaires…

Journée classique de desperate housewife :
Après quelques heures de ménage, j’aperçois, au fond en bas à droite de mon dressing, des boites fleuries en carton… première sur la pile : boîte à collants !
LA bonne idée : je commencerai l’état des lieux par les collants.
Après tout, c’est la base du look d’hiver.

Diagnostic après 120 minutes titanesques : je suis déprimée du collant.

Expérience sensorielle en image :

J’apporte le carton avec tout ce qui déborde et je le vide, pièce par pièce tout autour de moi.
Minuscule aperçu de l’étendue des dégâts ?

01_collants_boite_bordel..02_collants_boite_vide

Je passe en revue les différentes paires.
Vais-je mettre un jour cet imprimé champêtre, ces petits nœuds bleus ?
D’où sortent ces fleurs kaki sur fond bleu qui en plus d’être moches font des jambes de 4/3 regardé en 16/9 ?
Ce chevron Jeanne Mas n’a-t-il pas sa place chez Emmaüs ?
Et c’est quoi ces collants sans pieds (mais pas des leggings, non non), ceux du schtroumpf farceur ?

03_collants_improbables

Après passage en revue de la partie émergée de l’iceberg, je déclare forfait devant le monceau de lycra noir et de deniers chair et je fais de chaque couleur un tas informe en me disant que le jour venu, je tirerai une jambe et, avec un peu de pot, j’arriverai en moins de trois essais à sortir une paire mettable.

Franchement, j’aurais dû tout mettre dans un sac direction la benne et me racheter 2 paires d’opaques noirs et 2 de fins nude.

Je dis ça maintenant mais dans le feu de l’action, j’allais pas m’arrêter en chemin sur un échec total !

Alors j’ai décidé de ranger tout, en appliquant la méthode du diplomate (pas le Bernard Kouchner, hein, le gâteau ! Celui que fait Rachel dans Friends… organisé en couches successives).

Première couche avec les noirs, seconde avec les chair, troisième en couleurs etc. dans ma boîte ronde.
Entre chaque couche, je tasse.
Il va être estouffadour mon diplomate.

05_collants_rangement_boite_couches

Tadaaaa !

Vu de côté c’est moins évident, mais ça va dégonfler un peu, forcément.

06_collants_boite_fin

Je reviens vers mon placard, super fière de mon œuvre et je fais tout dégringoler en reposant la boîte, mais je me rattrape habilement, en poussant vers l’intérieur les pieds récalcitrants.

07_collants_fin_placard

NON ! Ne me demandez surtout pas dans quel état ça sera quand j’aurai plongé le bras pour attraper une pièce de la couche inférieure ! Qui porte des collants noirs ?
Moi.

Mais je m’en fiche, car comme l’hiver dernier, je vais tourner avec 5 paires habilement mises sur le dessus de mon cake. Ma conclusion est la suivante : il faut savoir investir dans les collants au moment des soldes de préférence…

04_collants_chantal_thomass

Yes, j’ai des collants by Chantal Thomass, avec SEX sur une cheville et CHIC sur l’autre ! Je les ai même en double au cas où une paire me lâche.

Pourquoi je déprime alors ?

Parce que je tombe ensuite, grâce à ma copine l’Armadio Del Delitto dont j’adore le blog, sur un autre site… et en particulier sur ces images :

09_collantsWIW-2

Site : What I Wore

10_collantsWIW-1

Site : What I Wore

Alors ? Y’a pas de quoi nouer deux paires de colants pour en faire une corde et un nœud coulant ???

Et la fille, Jessica Schroeder, sublime, non contente de réussir à ranger ses collants par couleur sur des cintres, elle sait aussi les porter, oui, même ceux en dentelle…

11_collantsWIW_dentelle

Site de Jessica

ça y est ? Vous avez compris pourquoi je suis déprimée du collant et molle du genou aujourd’hui ?

Alors il faut transcender la phase de l’agacement pour arriver à s’inspirer de tout ça et définir mes looks mi-rock mi-vintage, mi-élégante mi-extravagante, mi-biche mi-quiche, mais chic, de l’hiver qui arrive…

Je peux le faire !

A bientôt les zamis.

Anne

Une réflexion sur “Tights’ Blues

  1. J’adore la dernière photo des collants en dentelle. C’est pourtant pas la pièce la plus facile à porter sans tomber dans le poupouffe, mais la, c’est réussi !

    Moi aussi je dois faire un état des lieux, et ca va être la crise du collant je sens !

    Bon week-end

  2. cloe dit :

    « tights’blues » ou comment amuser les lecteurs avec une boite carton fleurie ,immonde, qui date des annèes collège et quelques collants collès ,en bouchons !

  3. Dori dit :

    Vive les collants ! Moi j’affectionne les rayures larges (noir et jaune, ou violet, ou rouge, ou blanc….): Et, une fois abîmés, vive la paire de ciseaux créative et zou des élastiques parfaitement adaptés aux cheveux ou des bandeaux ! : )

  4. Hi! Its Jessica from What I Wore! Just a request that you link back my original photography to my site (including the last three photos)

    Thanks!

  5. claudine GAINANT dit :

    Coucou Anne,

    Je suis ta cousine de Limoges. Je suis ravie de te retrouver sur ce site et de voir que ce que tu fais est absolument génial!!!! Quelle imagination!!!!

    Cet article « top féminin », je l’ai trouvé sublime. J’aime l’évolution des boîtes et de leur contenu!!!!

    Je t’embrasse très fort et attend de tes nouvelles.

    Claudine (DESSET/GAINANT)

  6. Wahou !
    Une adorable cousine perdue de vue qui passe sur C&G, c’est super !
    Merci Claudine pour tes compliments. Tu es trop mignonne.
    J’espère que tout va bien pour vous tous.
    Et si tu veux de mes nouvelles, je pense que le meilleur moyen est de venir régulièrement par ici : depuis quelques mois, j’y raconte et j’y passe ma vie 🙂
    On s’est retrouvées en direct ici, mais on peut continuer la conversation en privé… je t’envoie un mail tout de suite.
    Bisous
    Anne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s