La dure vie du voyageur cinéphile

C’est étrange, nous vivons une époque formidable du point de vue technologique, les innovations ne cessent de se succéder depuis 40 ans, les publicitaires font tout pour nous convaincre de notre besoin impératif de toute nouvelle technologie, et pourtant, il reste des domaines où personne ne propose de solution convenable.

Je veux parler de la possibilité de regarder des films en voyage.

Je sais, je sais, c’est possible, il existe sur le marché une quantité incroyable de produits permettant de tenter l’expérience, mais alors ceux la rendant agréable ou pratique manquent singulièrement à l’appel.

Je précise que je ne considère pas les voyageurs en camping-car, voilier ou jet privé, qui pourraient rétorquer qu’installer un lecteur Bluray et un plasma 42″ dans leur moyen de transport est tout à fait convenable comme solution.

Considérations identiques pour tous ceux qui ne fréquentent que first ou business en avion, pour qui utiliser un laptop 17″ n’est pas un souci, espace et courant électrique à l’appui.

Non, je m’adresse ici à tous les autres, les plus nombreux, voyageant en TGV, en avion, avec de moins en moins de place à disposition au fur et à mesure que les prix des billets baissent, et sans garantie aucune d’avoir à disposition une prise de courant pendant les parcours.

Tour d’horizon des solutions existantes:

    1. Les lecteurs vidéo ultra-portables de type Archos, iPhone, iPod, PSP etc…

    mps

    Ils ont pour eux leur faible poids et leur forte autonomie (encore que…) mais ce sont bien là leurs seuls avantages.
    Ils sont complexes d’utilisation, n’acceptant pas les DVD comme supports, en obligeant l’utilisateur (vous) à convertir les films depuis un ordinateur dans le format ad hoc, ou à acheter des supports marginaux comme les mini disques UMD de la PSP, ne fonctionnant que sur celle-ci.
    Cette situation est amenée à changer dans un futur proche, les services de téléchargements de séries TV et films via le net se multipliant, mais en Europe au moins, ce n’est pas aujourd’hui encore réellement crédible.
    De plus, quelle que soit la facilité avec laquelle vous pourrez télécharger vos films préférés, ces appareils disposent d’écrans définitivement trop petits pour une utilisation régulière (essayez donc de regarder 2 films sur une PSP sans attrapper une migraine)

    2. Les lunettes spéciales projetant un écran géant virtuel à une distance de 3 mêtres de l’utilisateur.

    glasses

    Il s’agît en résumé de lunettes qui ont à la place des verres deux mini écrans LCD, un par oeil. Un système optique agrandit ces écrans et les place du point de vue de l’utilisateur à une distance de 3 à 4m. En théorie donc, avec une simple paire de lunettes sur le nez, vous regardez les films stockés dans votre iPod sur un écran de 50″ placé à 3m…
    Oui je sais, on est en pleine science-fiction, et pourtant ces lunettes existent maintenant depuis un long moment, j’ai testé ma première paire en 2000, un modèle Sony. Elles ne coûtent même pas une fortune, alors pourquoi n’en voit-on jamais nulle part?
    Pour des raisons simples.
    En premier lieu elles ne sont pas discrètes, et pas assez répandues pour que l’on ose s’en affubler en public. C’est le même phénomène qui a ralenti il y a quelques années la diffusion des oreillettes bluetooth pour téléphone portable, bien sur, c’est passager et dans quelques années ça semblera normal, mais pas tout de suite.
    Ensuite, elles vous  coupent totalement de l’environnement extérieur, vous avez les yeux couverts par les écrans, le casque sur les oreilles, pour peu que le film soit captivant, on pourraît vous piquer vos chaussettes sans que vous ne vous en rendiez compte.
    Pour finir, techniquement elles laissent encore à désirer. A mon dernier tour d’horizon, tous les modèles sauf un se baladent encore avec des écrans entre 320000 et 900000 pixels. C’est la qualité standard des écrans LCD des appareils compacts numériques actuels, nous sommes très loin des 2M de pixels d’un écran HD, et avec une diagonale de 50 pouces, une résolution de 320×240 est un peu faible.
    Un seul modèle se targue d’une résolution de 1.44 M de pixels, mais attention, l’arnaque marketing est au tournant, en lisant attentivement les spécifications, on constate une résolution réelle de 640×480, soit 480 000 pixels, mais comme pour chaque pixel il y en a un rouge, un vert et un bleu, nous voilà rendus à 1.44M.

    Dernier hic, et pas des moindres, je n’ai pas encore réussi en testant ce type de lunettes, à dépasser les 10 minutes sans qu’une migraine pointe le bout de son nez.

    3. Les ordinateurs portables

    mbpro

    Solution adoptée par un nombre important d’utilisateurs, elle est néanmoins selon moi un compromis. Pour commencer, tout le monde ne voyage pas avec un ordinateur portable dans son sac, et la généralisation de terminaux de type Blackberry, iPhone, ou autres smartphones sous Android risquent de convaincre un nombre croissant de voyageurs de laisser le portable à la maison. Par ailleurs, selon les dimensions de votre ordinateur portable, vous risquez d’aller au devant de soucis pour l’installer sur la tablette à disposition en train ou en avion, les modèles au dela de 13.3″ ne s’installent pas facilement sur ces espaces réduits, et les modèles en dessous de 13″ sont souvent dépourvus de lecteur DVD interne.
    Pour terminer, l’autonomie des ordinateurs portables, spécialement en utilisation « lecteur DVD » est généralement limitée, et son augmentation est accompagnée d’une augmentation importante du poids, donc s’il n’y pas de prise électrique, passez votre chemin, peu de laptops vous permettront de visionner plus d’un film en entier sans recharge.
    Le laptop est donc au mieux une solution pour voyages courts et pour les personnes se déplaçant de toute façon avec.

    4. Les lecteurs de DVD portables

    dvds

    En théorie la solution idéale, il en existe des centaines de modèles, les prix ont chuté de façon vertigineuse (je me souviens des premiers Sony et Panasonic en 2000, dans les 10000 francs à l’époque), mais là où le bât blesse c’est qu’il semble que les constructeurs se soient accordés pour ne pas fabriquer un seul modèle disposant de toutes les qualités requises.

    Quelles sont ces qualités? C’est une sélection subjective bien sûr, mais à mon sens, le lecteur de DVD portable idéal devrait avoir un écran d’environ 10″, une résolution de 800×600 pixels minimum, une durée de batterie de 8h et un poids maximal de 1kg.

    Ces critères sont les miens, bien sûr, mais ils ne sont pas si subjectifs que ça en réalité, voici donc l’explication:

    Ecran de 10″ (25cm) de diagonale car en dessous on se fatigue trop à visionner les films, en particulier à lire des sous-titres.

    Résolution de 800×600 car les films sont stockés sur les DVD en 720×576 et il est donc dommage de les afficher sur des écrans de résolution inférieure

    Durée de batterie de 8h pour pouvoir au moins traverser l’Atlantique, voire pousser jusqu’à Los Angeles en considérant un repas, un en cas et une petite sieste…

    Poids maximal de 1kg, car au delà, autant songer à se promener avec un ordinateur portable.

    Or, j’ai trouvé en fouillant, des tonnes de modèles remplissant 1 ou 2 de ces critères, quelques uns en remplissant 3, mais aucun modèle satisfaisant les 4.

    En particulier, il n’existe à ce jour sur le marché aucun lecteur DVD portable affichant une résolution au delà de 800×480, choix probablement dicté par le fait que les DVD NTSC (standard américain) offrent une résolution de 720×480 contrairement au standard PAL (européen) qui est de 720×576.

    On pourraît argumenter que quelques pixels de plus ou de moins ne feront pas une grande différence, mais il suffit de visionner un film avec sous-titres sur ce type d’écrans, pour se rendre compte que le texte qui « bave » est très désagréable  à lire.

    J’ai cru qu’enfin la solution était arrivée lorsque Panasonic a annoncé le premier lecteur Bluray portable, mais bien que vendu la coquette somme de 800€, il dispose d’un écran au dessus de la moyenne, toutefois insuffisant pour reproduire la qualité d’un film en haute définition, il annonce vaillamment 2h d’autonomie (sic) et quand on considère que l’autonomie annoncée par les fabricants est généralement optimiste, il y a de quoi être effrayé.

    En résumé, nous voici devant le choix entre acheter un lecteur DVD portable, en sachant qu’il n’en existe à ce jour aucun capable d’afficher un DVD dans sa résolution originale (720×576) ou acheter lecteur Bluray portable, capable lui d’afficher les DVD parfaitement, mais pas les films en haute définition, coûtant la modique somme de 800€ et disposant de seulement 2h d’autonomie…

Je n’ai pas la prétention de connaître absolument TOUS les produits de ce marché, donc si l’un de vous, lecteurs, connaît un modèle qui correspondrait à ces critères de qualité minimaux, n’hésitez pas à me le faire savoir ci-dessous, je suis diablement intéressé!

Paolo

Une réflexion sur “La dure vie du voyageur cinéphile

  1. alexo dit :

    j’ai aussi testé les lunettes spéciales dont tu parles et ai été très déçu (en gros, ca n’est pas immédiatement compatible avec tous les modéles de iPhones – iPod et lorsque par un miracle non reproductible on obtient un signal, l’image est super dure à régler, même pour les non myopes de mon genre).

    En revanche, je trouve l’option lecteur portatif séduisante mais me demande si tu pourrais préciser le nom des modèles qui remplissent 3 critères sur les 4 que tu as sélectionnés?
    merci

  2. Paolo dit :

    Oui, je peux préciser… c’est vrai que je ne l’avais pas fait initialement car j’ai du mal à conseiller des produits satisfaisants à 75% seulement, mais voici quand même les deux modèles qui me semblent mieux, chez

    Toshiba: http://www.toshiba.fr/egp/produit_indiv.asp?code_categorie=21&code_famille=89&code_produit=5657&onglet=caracteristiques

    Sony: http://www.sony.fr/product/portable-dvd/dvp-fx930#pageType=TechnicalSpecs

    9″ de diagonale dansles deux cas, résolution de 800×480 et autonomie de 5h chez Toshiba et 6h chez Sony

  3. Dori dit :

    bah il suffit de se connecter à un bon bouquin, Terry Pratchett notamment X-D Ok, ok, je sors…en courant !

  4. orlando dit :

    Franchement mon Mac 15′ ça le fait sans trop de soucis, et je peux pas dire que j’en demande bcp plus … au pire, petites tablettes en avion (ou pas de tablette merci Easyjet ou Ryanair, je ne sais plus), je le met sur les genoux, avec entre les 2 ma sacoche pour le réhausser et c’est assez confort.

    Y a pire comme vide technologique je trouve !

    • Hé hé, je te vois bien venir… je sais bien qu’on peut regarder des films en avion, et aussi qu’il y a pire comme vide technologique (toujours pas de téléporteur à l’horizon qui règlerait du coup le problème des fims) mais je suis étonné qu’un produit aussi simple sur le papier à réaliser n’existe pas. Par contre je suis preneur de tes avis sur les autres « vides », ça pourraît faire une jolie série 😉

  5. Dexter dit :

    Eh bien cher Paolo, il existe une solution, pas encore à son terme définitive du fait de l’arrivée incessante de l’OLED mais néanmoins déja facile à trouver pour qui souhaite une grande image et de la légèreté : le tablette PC !Un geek à la pointe tel que toi doit surveiller le japon avec l’avidité du chercheur d’or écossais en plein Klondike, mais je te donne un exemple parmi tant d’autres
    http://www.akihabaranews.com/fr/news-19000-C-motech+Mangrove+7%27%27%3A+La+derni%C3%A8re+Merveille+Snapdragon+WinMo.html
    A moyen terme, et avec l’arrivée du tactile,des batteries à haute capacité, de l’OLED ces petits outils risquent de passer de l’age de pierre au reve .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s