Street style au Palais Royal

Ou comment j’ai déchiré mon jean préféré…*

Depuis quelques jours, partout dans le quartier, des affiches invitaient les parisiens à venir défiler dans les jardins du Palais Royal. Pourquoi ? Parce qu’il fait beau, parce que la street fashion est l’expression à la mode, parce qu’un happening était de rigueur pour fêter la sortie du nouveau magazine du groupe Mondadori, version française de l’italien « Grazia ». Sur les affiches, y’avait marqué « Chic ! ». Il n’en fallait pas plus pour me convaincre d’aller jeter un œil.

Problème, je ne sais pas prendre de photos, et en plus d’être nulle, je suis petite… Bilan, un défilé de chaussures branchées détruites par le fin gravier poussiéreux, une flopée d’images de nuques diverses et variées, mal cadrées, floues. Quand par chance je choppais une tenue, les feuilles d’automne du premier plan obstruaient la vue.

Reporter-Photographe, c’est un vrai métier. Je n’ai aucune prédisposition…

Qu’à cela ne tienne ! Les photos officielles seront sur la toile un peu partout.

De mon côté, je me contenterai de vous narrer l’événement.

Premier constat : le groupe de presse a de l’argent. Long podium, champagne, écran géant et famous DJette…


Mais si ! Vous reconnaissez cette belle créature aux interminables gambettes, en combi-mini épaulée et low boots à talons, aussi pointus que son look : elle est sur Canal+. Estampillé donc « vu à la télé ».

Deuxième constat : n’allez à un défilé que lorsque vous êtes officiellement invité, ou que vous mesurez 2m12. La pourtant pas très impressionnante foule de badauds était massée autour du podium. Après avoir récupéré le premier numéro du magazine et un bon pour une coupe, je me suis donc nonchalamment baladée au son de la musique électro, l’air de rien. Je passais par hasard, j’ai entendu du bruit…

Évidemment j’ai pris des photos sur mon ridicule minuscule appareil dont la batterie est morte assez rapidement. Un suicide je présume. Et je la comprends, la pauvre, avec ce que je venais de lui faire subir.

Oui c’est naze.

Et en coulisses c’est pas mieux…

Troisième constat : Le street style n’est pas fait pour défiler sur un podium. Ou alors ce n’est plus du Street Style. Sur un podium, on a envie de voir des choses nouvelles, qui nous plaisent ou pas, mais qu’on ne pourra pas se procurer avant quelques mois.

Alors OK, les filles avaient été castées et elles étaient mimis et stylées, mais tellement moins que les spectateurs !!! Peut-être je dis ça car je n’ai rien vu du défilé remarquez 😉 Mais la timidité des applaudissements et la rapidité à laquelle tout a été plié me laissent penser qu’effectivement, ce n’était pas le show de l’année.

A côté de l’attroupement donc, des looks intéressants, des petites filles rêveuses, mais toujours le handicap photo…

Oui y’avait aussi quelques beaux gosses.

Dernier constat : Si vous voulez voir du street style, allez vous poser quelques heures en terrasse vers Etienne Marcel pour du chic parisien, à Saint Germain des prés pour de l’élégance lourde, place des Vosges le dimanche pour de la branchitude cool… C’est confortable. On voit mieux. On est assis.

Quant au Palais Royal, je le préfère vide, avec un carnet ou un livre de poche, un ipod et des lunettes de soleil, à m’asseoir sur un banc dans une des alcôves de verdure.

Ah si que je vous dise aussi… j’ai feuilleté le magazine en rentrant tout de même !

Venant du groupe de Nous Deux, Télé Star, Pleine Vie, Closer… j’étais sceptique.

Mais en règle générale, j’aime bien les premiers numéros, on y sent le doute sous une apparente nonchalance, la recherche d’originalité et les balbutiements encore inégaux pour trouver LE ton… et puis en tournant les pages, on entend presque battre la chamade en chœur les cœurs de la rédaction, scrutant derrière votre épaule les rubriques qui vont faire mouche, redoutant le soupir blasé.

Je me retourne vers eux et je leur souris : j’ai aimé. Classique et attendu pour les thèmes mais des plumes affûtées, quelques surprises et une maquette agréable.

Un bémol, mais qui s’applique à tous les féminins : pourquoi avoir cédé à l’appel de la page horoscope ??? Comment voulez-vous qu’on prenne au sérieux les informations scientifiques, médicales, politiques des pages qui précèdent si vous m’annoncez ensuite que « mes amis me soutiendront inconditionnellement » cette semaine ? Mes amis font TOUJOURS ça ! Sans rire, parce qu’on est des filles, on ne saurait pas résoudre un sudoku, on n’aime pas le poker et un petit test d’enchères de bridge nous ferait fuir ?

Je ne vous dévoile pas le contenu… vous pourrez en voir une bonne partie sur le site du magazine.

Mais pour 1 euro de prix de lancement, offrez-vous donc le premier exemplaire cette semaine et jugez par vous-mêmes !

Anne

* j’ai honte, c’est en me mettant à genoux pour prendre une photo minable sans trop déranger les gens derrière moi que j’ai entendu le crac fatidique au niveau du genou gauche. Je suis inconsolable.

Une réflexion sur “Street style au Palais Royal

  1. cathie dit :

    Eh bien moi aussi je l’ai apprécié ce nouveau féminin. Un peu ‘on va détrôner Elle’ mais les textes sont agréables à lire et les sujets variés. On attend la suite (à 4,95 euros ce sera juste les chapôs des articles dans l’allée de la librairie…).

    nb : condoléances pour le jean, j’ai moi-même tué le mien en l’enfilant (mon gros orteil s’est pris dans la fine coupure qui le rendait un peu grunge. Maintenant ça fait comme un bourrelet de cuisse quand je m’assois, c’est immonde !)

  2. edsupered dit :

    pffff… evidemment moi aussi j’ai acheté ce premier numéro. mais déception. déjà une vilaine prise en main avec cette couv cheap, et un papier moche a l’intérieur. et puis en le lisant je me suis dit que « Elle » n’avait pas de soucis à se faire, c’est vraiment bas de gamme à côté. très peu de culture, trop de pipeuleries, j’ai eu l’impression de lire un « avantages » pour filles de 20 ans. bref moi j’ai pas vraiment aimé. mais je jetterai un oeil sur le numéro 2.

    nb. puisqu’il faut parler jeans, je signale que moi j’ai pas craqué les miens pour la bête raison que depuis mon accouchement je ne rentre toujours pas dedans. ou alors que jusqu’aux genoux. snif.

  3. Je viens d’acheter le deuxième numéro que j’ai dévoré tout comme le premier. Par contre, si l’auteure du premier com’ a raison et que le prix va passer à 4,95€, pas sûre que je sois longtemps fan..

  4. Coucou! Je les trouve pas mal du tout tes photos, moi. Je n’avais pas pu assister à l’événement parce que c’était le jour de Rock en Seine, et ton reportage me permet de sentir l’ambiance. J’ai aussi bien aimé ton point de vue. Quant à Grazia, disons que j’attends d’avoir vu quelques numéros pour me faire une opinion, mais j’aime j’aime bien leurs pages shopping.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s