La Légende de Shalimar

« Il était une fois, en Inde, une histoire d’amour entre un empereur moghol et son épouse adorée. Au 17ème siècle, les troubadours immortalisaient sur leurs sitars les amours du Shah Jahan et de Mumtaz Mahal. Une histoire vraie, devenue légende, exaltée et magnifiée. Cet empereur tout puissant, cultivait dans le secret de son cœur, une passion indicible pour sa divine épouse. Afin de protéger leur amour, Mumtaz résidait dans un palais loin du tumulte et du chaos du monde, cerné par des jardins magnifiques, appelés Shalimar.
Pour la rejoindre Shah Jahan devait traverser des steppes arides entourées de montagnes bleues. Quand il fermait les yeux, il l’imaginait se préparer telle une odalisque. Il devinait les tapis de soie précieux, les coussins de brocarts, ses servantes jetant des brassées de fleurs dans son bain. Il voyait ses cheveux d’or, pouvait caresser délicatement le grain de sa peau et sentir son parfum. Des images d’Elle surgissaient. Un sein. Une cheville. La nuque. Plus rien que le lobe de l’oreille, l’épaule, sa bouche toujours. Plus vite, plus vite, la retrouver. Soudain des conques mugirent dans l’air vibrant, réduisant au silence le cri aigu des paons, il atteignait le but de son périple … les Jardins de Shalimar.
C’est alors qu’il l’aperçut déesse parmi les déesses au milieu des flamboyants. Il entendait le cliquetis de ses bracelets. Son sari brodé d’or bruissait sur sa silhouette fine et souple. Enfin, il vit son visage et, comme si tant de beauté et d’émotion le terrassaient, baissa les paupières. Elle se tenait devant lui, sans parler. Il prit tout son temps pour détailler, savourer le collier orné de perles long et loin dans le creux des seins, deviner le secret de son sillage voluptueux. Cet amour qu’ils vivaient comme une fête perpétuelle les plongeait dans un ailleurs où seul comptait l’instant. Cet instant amoureux que Shah Jahan, voulait immortaliser… Il l’entraina vers les rives du lac.
Pas une aigrette en vol, pas un mouvement dans l’eau quand elle monta à bord d’une légère embarcation à fond plat. L’univers entier semblait retenir son souffle, quand devant leurs yeux, l’eau s’écarta et quatre pointes percèrent la surface. Elles montèrent lentement vers le ciel laissant apparaitre quatre coupoles de marbre blanc, juchées sur des minarets ruisselants d’eau cristalline qui encadraient un gigantesque dôme de marbre immaculé. Des façades ajourées comme brodées dans la pierre, des galeries aux arcades élégantes des portes, des balustrades incrustées de pierres semi précieuses … un palais entier jaillit des eaux. Un présent extraordinaire. Le Taj Mahal se moquera du Temps et deviendra une « merveille » admirée par le monde entier. »

Le texte de la Maison Guerlain était trop beau pour ne pas vous être recopié tel quel.

Vous trouverez plus d’informations sur la princesse et l’empereur à l’origine de la légende qui inspira Shalimar à Jacques Guerlain, en cherchant sur Wikipedia comme moi.

L’ombre qui plane sur cette fresque esthétique est bien réelle, puisque c’est son tombeau qui émerge des eaux. Elle est morte en donnant naissance à leur quatorzième enfant (la Sainte !!!).

En visionnant, j’ai senti dans mon salon un effluve, le parfum chaud de ma maman, réminiscence d’une enfance pleine de câlins, enivrée par l’Orient envoûtant de ce jus mythique…

Anne

Crédits:
« La Légende de Shalimar » – Guerlain
Film réalisé par Bruno Aveillan, avec Natalia Vodianova sublime et un bel inconnu à la sensualité troublante… (AH SI ! Moi je suis très très troublée)
Shalimar-empereur
Guerlain – Site Officiel

18 réflexions sur “La Légende de Shalimar

    • Anne dit :

      Hello ! Y’a eu plusieurs teasers de moins d’une minute mais la version intégrale a été mise en ligne ce matin il me semble. J’ai vu la version pub télé hier.

      • Anne dit :

        Je pense que ça repassera très (trop) souvent… Et ton excuse est carrément compréhensible (dvd ce soir!). De mon côté, j’ai découvert « la Couleur des Sentiments » sur Canal et beaucoup aimé 😉

    • Anne dit :

      Si ton chéri a ce regard de braise, ce que je subodore, surveille-le de près 😉 Veinarde !

  1. MissL dit :

    le bel inconnu est en fait Willy Cartier, qui a joué dans famille d’accueil sur france 3

    • Anne dit :

      Ohhhh !!! Merci Miss L 🙂 Voilà qui confirme que je suis une cougar… Mais bon on va dire que c’est le personnage de cette fiction qui éveille mes sens, et non l’acteur (si jeune) qui l’incarne si bien…

  2. Nat dit :

    La légende de Shalimar : merveilleux…
    « La couleur des sentiments  » : fabuleux, mais il faut lire le livre en premier !!!

    • Anne dit :

      Contente que tu aies aimé ce petit film…
      Pour la « Couleur des Sentiments », je suis une inculte notoire et vais m’empresser de réparer en commandant le bouquin. Merci du conseil et honte sur moi 😉

  3. Ping : Miu Miu – l’Italie à Paris | Chic & Geek

  4. Ping : Rob for Dior | Chic & Geek

  5. Murielle dit :

    Merci pour cette découverte, magnifique vidéo, la seule chose qui pour moi ne cadre pas, ni avec la légende et même le parfum, c’est la fille… je n’ai contre les blondes, mais pour moi il aurait fallu une mannequin brune type indienne, qui aurait donné plus de sensualité à ce film. Ce qui n’est pas le cas de Natalia (mais comme mannequin elle est top). Par contre, le mec lui m’a beaucoup séduite.
    J’adore le Shalimar, je l’ai porté des années.

  6. La première fois que j’ai vu cette vidéo j’ai été littéralement transportée. La musique, l’ambiance, les paysages…tout respire la beauté à l’état pur, à l’image de ce parfum !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s