Mes Demoiselles… je vous aime.

Promenade romantique sur les dunes, cheveux au vent… et bon plan.

Un jour que je me baladais rue Saint-Honoré (comme c’est original !), une jupe a changé ma vie.

Cela peut vous paraître un peu exagéré, voire carrément idiot. C’est pourtant vrai.

C’est que, voyez-vous, cette jupe était l’antithèse de ce qui avait constitué mes références depuis une enfance à lire Cendrillon, à l’opposé des robes de Peau d’Âne aux couleurs météo, le contraire des habiles plissés, des brocards de velours ajustés, des richesses scintillantes saupoudrées, de la soie damassée, des fleurs brodées…

Cette jupe, ou plutôt ce jupon, était en gaze de coton froissé, volanté bords francs. Il n’était pas très blanc et demandait même à être sali, à trainer dans la poussière…

Par dessus tout, il appelait le vent.

D’un coup j’ai regretté ma robe de mariée Barbie Fée des Fleurs, j’ai senti s’éveiller en moi comme une vague puissante un urgent besoin de liberté.

Rien que d’y repenser, j’ai arrêté d’écrire 5 minutes pour ouvrir la fenêtre en grand et fumer une cigarette.

Alors ma garde-robe m’a semblé bien étriquée, colorée, étouffante et pesante… J’étais trop habillée. J’aspirais à sentir l’air s’engouffrer, me transpercer… j’avais envie de sea, sex and fun…

De pureté, de cheveux lâchés, messy, de courir dans les dunes, sans entrave…

Pas non plus d’enfiler un vieux tshirt de Lancelot, hein ! Etre belle et raffinée, mais à la fois impudique et couverte de plis fous et légers, délicatement cousus…

Vous les connaissiez peut-être déjà… moi j’ai découvert Mes Demoiselles et j’ai eu un coup de foudre.

Depuis, je passe des heures sur leur site… la collection de cet été est exactement ce que j’aime : des vêtements qui, même en photo, bougent, virevoltent

Des matières simples mais brodées, des franges, des ponchos, des robes dont on ne veut pas savoir si elles sont trop grandes ou longues… elles vont à toutes et elles m’iraient si bien à moi.

Voilà les silhouettes de la dernière collection Mes Demoiselles donc, et chaque image me souffle du désir, me file des frissons.

Être une reine du Désert, offrir son visage à la lumière, j’en souris dans mon sommeil.

Et si le vent se fait mauvais, si la pluie s’en mêle, se lover dans un pull trop grand si doux…

Enfiler un gilet crocheté, esprit bohème

Ne faire qu’une avec la nature…

Ah ce pantalon baggy, ce coton transparent plumeté du top, qui sous la pluie colle à la peau comme dans un épisode des Feux de l’Amour !

Ces images fascinantes ont été prises dans des conditions extrêmes et le petit film ci-dessous en raconte l’histoire, les montre encore, animées.

Maintenant vous savez. Pourquoi n’ai-je encore aucune de ces créations ? Parce que c’est un changement radical et que le seul achat d’une jupe supposerait nouvelles chaussures, top en dentelle, poncho, etc etc. C’est l’ensemble que j’aime, l’âme.

Voilà une collection pour laquelle je donnerais tout Chanel, tout Dior, tout Vuitton… (enfin peut-être pas tout ;))

Troquer des escarpins pour des Dr Martens usées par les ans, puis embrasser l’esprit bohème et romantique, rebelle et poétique de ces Demoiselles !

Je vous mets plein de liens, en bas… et puis une adresse. celle de la boutique à Paris que je n’ose aller visiter encore mais où je vous emmènerai, si vous voulez (ça vous dit ?).

J’étais donc dans cet état de désespérante fébrilité depuis des mois, quand soudain, une image a sauté dans ma boîte, une invite, de celles qu’on ne peut refuser, qu’on voudrait être la seule à recevoir et que pourtant je partage avec vous car je vous aime.

Mercredi… peut-être* (allez jusqu’en bas de l’article pour le bonus). Attraper au lasso comme d’autres la lune, un morceau d’onde sensuelle, une étoffe en parachute, un panache… Repartir par la fenêtre, en flottant dans l’air pur et l’habit blanc d’une apparition.

Anne

Liens et informations :

Le site de Mes Demoiselles…

Leur Blog, avec des sources d’inspiration

Mes Demoiselles sur Facebook

La boutique à Paris

Mes Demoiselles

45, rue Charlot

75003 Paris

*Invitation à la Vente Privée (je ne pourrai pas y aller, mais s’il se trouve parmi vous un ou une volontaire pour m’y représenter, j’écrirai une ode à sa gloire, je serai son éternelle obligée, son esclave dévouée ! Quelqu’un ? Personne ? Aidez-moi…)

Une réflexion sur “Mes Demoiselles… je vous aime.

  1. MrsB dit :

    « Ah ce pantalon baggy, ce coton transparent plumeté du top, qui sous la pluie colle à la peau comme dans un épisode des Feux de l’Amour  »

    Excellent ! Excellent !

    Je ne savais qu’une impie hippie dormait en toi chère Anne, voilà qui est attendrissant.

    Pour ma part je laisse ces voiles impudiques aux jeunes filles en fleur, je me prendrais les pieds dans le bas de la jupe.

    Amicalement

    • Anne dit :

      Tu ne crois pas si bien dire ! Je suis allée essayer la magnifique robe et oui on marche dessus, mais c’est ça qui est génial ! Impression de liberté, d’être une petite fille en train de se déguiser avec la chemise de nuit de grand-mère 😉

      Les tops sont tout de même plus envisageables pour le côté pratique…

  2. C’est vrai, on sent un nouveau souffle t’emporter ;-). Et je te rejoins : une pièce peut parfois obliger à changer toute sa garde-robe ;-). Alors, vas-tu sauter le pas ? Ou est-ce juste un rêve ?

    • Anne dit :

      Pour l’instant ça reste un rêve, mais je l’ai touché du doigt en essayant et malgré les restrictions du moment, pas sûre de ne pas y retourner au moment des soldes…

  3. En effet, ce serait un changement radical. Je n’étais pas allée sur leur site récemment. drôlement bien. Ils ont gardé la jolie killing moon comme muse. Je comprends et j’approuve. Dieu que cette fille déménage et est inspirante! je comprends ton émotion.

    P.S: tu as eu une robe de mariée Barbie Fée des fleurs? Je suis jalouse.

    • Anne dit :

      Je savais que ce vent ferait chavirer ton coeur à toi aussi… au moins un petit souffle d’inspiration 😉

      Quant à la robe rose, on en reparlera… ou pas !

  4. Chris dit :

    Je regarde ces images et voilà je veux être cheveux et robe, blouse ou poncho au vent !

  5. Delphine dit :

    Ces images font naître un de ces fantasmes où l’on se voudrait grande, blonde et éthérée !

    Allez, si on essayait avec une petite brunette toute pétillante ?

    mais j’adore, j’adore, j’adore !

    • Anne dit :

      Je confirme : je suis petite et je marche sur la robe… mais rien à faire, je la désire toujours autant !

    • Anne dit :

      Tu peux ! j’attendais la déception face à la réalité… mais pas du tout ! On rêve juste encore plus en touchant du doigt le tissu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s