La rue du Mail fait son cinéma

Quand le ruban devient pellicule…

Comme vous le savez si vous me suivez sur Pinterest par exemple (il FAUT que je vous parle vite de Pinterest… je suis devenue totalement accro en quelques jours…), ou simplement si vous avez lu cet article, puis celui-ci, Paolo n’est pas le seul à déménager, et mes rêves fashion le disputent à de douces images d’intérieurs cosy ces derniers temps. I’m nesting.

Mais rassurez-vous, cela ne m’empêchera pas de continuer à vous faire découvrir les vitrines parisiennes et je vous propose une petite balade aujourd’hui, de la Place des Petits Pères à la rue Montmartre.

Les accros de la déco auront déjà compris : nous allons rue du Mail, LA rue des showrooms de tissus chics.

Inévitablement c’est par là que vous atterrirez si vous cherchez de nouveaux rideaux, de quoi redonner vie à un vieux canapé pas beau, un tapis moelleux ou juste des décorations de Noël* recyclées ensuite pour fabriquer de jolies barrettes…



Sanderson, JAB, Sahco, Chelsea, Vaughan, Christian Fischbach, Aldeco, Limited Edition, GP&J Baker… autant de noms qui m’étaient inconnus mais représentent le luxe des tissus d’ameublement.

Nous sommes un peu dans l’Avenue Montaigne de la tapisserie… Ici, on admire des fauteuils, des coussins, le reflet chatoyant d’une assise… quand là-bas on se pâmait devant une robe ou un sac à main.




Moi j’ai toujours l’impression d’y être en Angleterre (probablement car je ne suis jamais allée en Angleterre). Ce raffinement des étoffes et des enseignes, le souci du détail, les imprimés fleuris qui durent des siècles ou le moiré d’une soierie précieuse… je ne sais pas… Ça me donne envie d’entrer prendre le thé avec scones ou sandwiches au concombre !




Le plus chic et français c’est probablement Pierre Frey, qui joue sur des vitrines classiques et efficaces.




Un sans faute.

D’autres tentent des trucs, habillent des mannequins de tentures ou vrais costumes, aménagent des décors harmonieux, détournant leur matériau de base, lui ajoutant ci un oiseau en cage, là un bijou, des plumes, pour mieux attirer l’oeil du chaland.




Tenez, regardez ces fauteuils :

Et bien ils sont la preuve de la virtuosité de l’artisan tapissier….

Oui : si on s’en éloigne un peu, on réalise qu’ils ont la taille de chaises de poupées !!! (on se souvient alors d’autres décors, suisses)

Impressionnant… et adorable !

Cependant le thème qui semblait de rigueur cette semaine était celui du cinéma, d’abord illustré par des rubans devenant pellicules, rouleaux et bobines entassés d’images en négatif ou de satin lacéré…


Quand on se souvient de la multitude de choix et des utilisations possibles des rubans et cocardes, à quelques mètres seulement, il y a là de quoi recouvrir de la girafe ou de l’éléphant.

Côté spectateurs, les fauteuils d’orchestres sont à l’honneur, entourés de projecteurs et de popcorn, on ne demande qu’à s’y installer et attendre que le rideau se lève sur un vieux film muet ou une leçon de Ciné-Philo par le bel Ollivier Pourriol.



Pour le choix du film, je vous propose Breakfast at Tiffany’s, de Blake Edward avec l’iconique Audrey Hepburn…

On se regarde la bande-annonce ? Allez oui :

Ou alors, dans un style différent mais avec un décor hallucinant, Marie-Antoinette de Sofia Coppola, dirigeant au milieu des perruques / pièces montées, la délicieuse Kirsten Dunst :

Petit zoom sur les macarons en velours et autres gourmandises


La bande-annonce s’impose aussi

C’est sur cette note révolutionnaire que nous terminerons la visite.

Souvenez-vous : une tenture, une tapisserie, une bergère défraîchie, un coussin hors de prix pour la panière du chien… la bonne adresse, c’est là !

Anne

*Une année, je suis allée de showroom en showroom, prenant chaque fois des échantillons de brocards rouges ou verts, reconvertis ensuite en rubans, noeuds, et autres boules enrobées. Déco chic de sapin pour pas un sou 😉 (ils en donnent jusqu’à 5 selon les endroits ou même vous en envoient dans des enveloppes dorées… suffit de demander avec aplomb et un sourire)

NB : Les showrooms étant réservés aux professionnels, vous pourrez y entrer pour faire votre choix ou juste flâner, mais c’est un tapissier ou un décorateur qui devra passer la commande, le plus souvent.
Et attention, nous sommes encore dans le sentier : toutes les portes sont fermées le samedi !

7 réflexions sur “La rue du Mail fait son cinéma

  1. Si tu vois une folle collée au vitrine en hululant, c’est moi. Cetterue me rend folle, chaque fois que j’y passe, je suis en transe. Tous ces tissus, hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

  2. RueDuMail dit :

    Bonjour,

    En vous lisant je ne peux que faire un constat : j’ai vraiment épousé la bonne !

    Elle déteste les magasins, achète en quelques secondes chrono, et pourtant qu’elle classe quand elle en a envie.
    Les avantages sans les inconvénients.

    Merci pour cette « piqure de rappel ».

  3. Il manque la vitrine de Créations Métaphores ? (j’étais DG de cet éditeur, filiale du groupe Hermès)

    Si ces tissus vous plaisent tant, venez nous rendre visite (nous exposons sous forme de Showrooms éphémères chez le particulier), car nous sommes éditeurs et vendons en direct au particulier, avec 50% de remises… Y-a-t-il des intéressées ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s