Miu Miu le soir

J’ai un système de classement d’images qui rendrait fou Paolo, c’est certain…

Je fais de la résistance à la geekerie : iPhoto, le taggage… bien beau, mais moi j’avais mon rangement dans ma tête, mon bordel organisé.

Pourtant imbécile (heureuse), j’ai changé d’avis !

Oui ! En constatant que j’avais une centaine de dossiers par noms de boutiques pour les vitrines, et en ouvrant celui de Miu Miu, j’y ai trouvé pas moins de 560 photos à vous montrer… Rhaaaa

En 2011, je deviens une vraie geek et plus jamais ça !

En attendant l’organisation optimale, malgré l’impasse sur les vitrines de septembre, chaussettes hautes et costume féminin Prince de Galles (sublime), je vous ai préparé des images de fête. Je n’en avais que 170, facile…

Accessoires, chaussures, bijoux, sacs, manteaux, cols et robettes…

En réalité, pas si simple. Du tout.

Alors j’ai décidé de me laisser aller à un délire d’artiste, un fantasme de femme, devant sa coiffeuse, celle, merveilleuse, qui trônait dans la vitrine principale de la fabuleuse boutique, avec son tabouret de poils roses :

Assise sur ces mêmes coussins que j’imagine chauds, doux et moelleux, le mannequin (moi !) prenait des poses, pour la plus grande gloire de MiuMiu

Elle était telle la momie de Raskar Kapak, couverte d’un feu d’artifice de strass, qui a duré tout le mois de décembre et que vous pouvez encore admirer, natures mortes mises en scène.

Esprit boudoir

Des sacs plein les tiroirs

Des bijoux qui s’observent dans les miroirs

Minaudières scintillantes et chaussures vernies à n’en plus pouvoir (je ne vais pas tenir longtemps la rime en oir… à moins que…)

SOS Baudelaire ! Devant pareil spectacle, mes mots sont dérisoires…

Charles !!! Que t’inspire cette vitrine ! Je suis au désespoir.

Aucun problème (mais ne cherchez pas le rapport entre les mots et les images : les génies sont toujours incompris).

Ce sera : Harmonie du soir

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir;

Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir;
Valse mélancolique et langoureux vertige!

Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir;
Le violon frémit comme un coeur qu’on afflige;

Valse mélancolique et langoureux vertige!
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un coeur qu’on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir!

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;
Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige!

Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige…
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir!

Les Fleurs du mal – Spleen et Idéal – Charles Baudelaire

Ça c’est fait.

Maintenant, on termine tranquillement la série des chaussures

On passe aux sacs, pochettes et autres minaudières

Aux détails des accessoires (encore ??!!!)

A la silhouette que j’aime, position parfaite… pompon rouge en collier de chien

Ou derbies micro-cloutées

Zoom sur la jambe, et changements de tenue…

J’ai fait ma paresseuse sur le texte, mais avez-vous vraiment besoin d’un argumentaire pour vous ventouser à la vitrine et descendre doucement, par le pouvoir de la gravité, collée par la joue et l’œil humide, telle une limace, de la coiffe aux souliers ?

Je vous le déconseille : vous finiriez face à votre reflet (le bas étant miroir), dépenaillée, déformée, ayant perdu toute fierté, baignée dans la contemplation (rassurez-vous je n’enchaîne pas. Mais j’y ai songé ;)) de verroteries hypnotiques, les doigts crochus de concupiscence.

Allez reprenez-vous ! Un peu de dignité que Diable !

Au revoir, Madame (Que vous avez de jolies boucles… et votre caraco duveteux, il est en soldes bientôt ?)

Je me calme et j’évite le secteur. Pensons dossiers, rangement, ordre alphabétique, comptons en nombres premiers… tout, pour résister à ces tentations matérielles, futiles, frivoles, qui brillent (J’envoie Lancelot ? hein oui je l’envoie… ou alors… Miu Miu pour H&M, on y croit ?)

Anne

Une réflexion sur “Miu Miu le soir

  1. yas dit :

    Bonjour Anne

    Ha !!!! Miu Miu …. j’ai toujours adorée cette marque , le coté frais , girly mais cool , les mélanges des matières ….
    A chaque fois que je passe rue st Honoré je m’arrête toujours sur les vitrines en me demandant se que je pourrai m’offrir .
    La sa serai les petites ballerines a talon strassée rose ….

    Biz

  2. cleopat dit :

    texte magnifique et pourtant impossible d avoir le spleen devant tant de beautés 😉
    sauf de ne pouvoir les admirer de plus près !

  3. Très poétique…Et puis tous ces strass…me font tourner la tête comme un manège enchanté…

    Très bonne Année à toi, Chère Anne !!

  4. Après ces folies magnifiques, je vais dormir comme un … loir (je l’ai la rime woooooooo!)
    Merci Anne pour ce merveilleux abreuvoir
    à rêves et accessoires, comme un grand plongeoir
    de euh…. prémonitoire.
    Oui c’est ça, prémonitoire, exactement, prémonitoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s