Nature Capitale

Ce matin j’étais ravie à l’idée de me mettre au vert.

Tellement que j’ai enfilé ma tenue de baroudeuse et enfourché Buckbeak, pour une promenade en amoureux sur l’Avenue la plus célèbre de la Capitale, du Pays, du Monde, de l’Olympe même !

Le cœur ouvert à l’inconnu, j’avais envie de dire bonjour à n’importe qui…

Découverte sur le net, l’opération me semblait incroyable et magique, le teaser m’en soit témoin :

Direction les Champs Elysées donc et bacchanales prévues avec Dionysos au milieu des vignes.

Probablement ne sommes-nous pas arrivés au bon endroit…

Côté Rond Point, beaucoup de monde, mais arpentant du bitume.

Les Champs ne sont pas verts, mais une pyramide de fruits et légumes laisse augurer des surprises plus haut

On redémarre (on va pas marcher tout de même…) pour essayer d’atteindre la terre promise, l’Eden de Nature accueillant.

Par l’Avenue Georges V, on accède enfin à ce qui semble un point de ralliement :

On joue des coudes pour rejoindre la mêlée sur la pelouse.

A moins que ce ne soit le marathon de Paris.
On s’est juste trompés de jour ? Même pas.

Ça ??? une pelouse ?

Ce n’est même pas de la terre battue !

En guise de vert, on a du noir de monde…

Mais il ne sera pas dit qu’on a refusé l’obstacle.

Même si le flux est dense et si nous avançons à contresens, on est venus pour voir des arbres et des fleurs, on en verra !

Enfin, d’après les panneaux, on a vu ce qu’il y avait à voir…

Des carrés de plantations diverses, bien réjouissantes, d’un vert irlandais ?

Des tuiles plutôt… sous lesquelles macèrent des trucs dont je ne veux rien savoir de plus que l’odeur pestilentielle qui en émane.

Non mais c’est quoi ce délire ?

Il fait chaud, les gens tirent la gueule et l’Arc de la Louse me nargue depuis la place de l’Etoile.

C’est vrai, nous avons aperçu quelques belles plantes : jeune pousse…

… ou blondeur de blé plus épanouie

Bref.

Je suis plus que dubitative, grimaçante…

Carrément déçue !

Sortons de cet enfer.

Vous verrez probablement de magnifiques images dans les journaux, prises depuis les balcons au dessus du Fouquet’s… mais pas par moi !

Je ne veux surtout pas savoir combien tout cela a coûté.
Je soupçonne que tard dans la soirée ou demain, ce sera plus accueillant, mais j’en doute.
Trois arbres à moitié morts, des tuiles et un sol d’écorces (???).

BRAVO !!!

Le seul véritable morceau de nature ce jour était autour de mon cou, provenant d’une plage tunisienne, ramassé par une amie nomade…

Je le garde précieusement.

Tout de même, j’ai tourné la tête de l’autre côté de l’Avenue, au numéro 101, histoire de regarder la vitrine d’un immeuble…

mais même cette vision plus réjouissante n’a pas eu raison de ma déception.

Enfin un tout petit peu, quand j’ai vu les bagages accrochés aux ballons…

Je vous la montrerai mieux un autre jour, promis.

Pour l’heure, il me semble qu’une sieste à l’ombre, un rêve de vrai jardin, effaceraient cette expérience douloureuse.

Je ne m’embêterai même pas à savoir qui a organisé tout ça… j’aurais préféré qu’ils plantent un seul arbre, dans le deuxième arrondissement par exemple.

J’espère que vous êtes loin, dans la vraie campagne que je connais et que j’aime.

Ne regrettez rien !

Anne

Lien : le site officiel de ce grand n’importe quoi de Nature Capitale

Une réflexion sur “Nature Capitale

  1. je cromprends ta déception !!! rien a voir avec les photos que j’avais vu pour annoncer l’évenement !

    moi je suis au vert dans mon vert et c’est le top !

  2. virg dit :

    Et ben, tu as encore brave tous les dangers avec ton prince pour nous ramener des nouvelles du front ! Moi qui pensais que ce serait super, je pense que je vais meme pas me deplacer ! Merci pour ce super reportage…
    Pour ma part, la terrasse du quartier de Passy a comble mes envies de vacances tant on se croierait en Provence, le reve… J’aime bien quand Paris semble en vacances !

  3. on est d’accord ! J’en dirai sans doute deux mots sur mon blog tout à l’heure, mais j’ai trouvé ça nul ! Et j’ai détesté les pauvres moutons parqués en plein soleil, tremblants de peur et de je ne sais quoi d’autre pour satisfaire quelques parisiens en quête de sensations campagnardes !

  4. Bonjour,

    Je me battais pour le dire que cet évènement allé être une catastrophe et tu le confirmes !
    Je n’en remettrai pas une couche pour vous dire que ça n’était pas le bon endroit, que d’autres quartiers ont plus besoin de verdure pérene ! La guérilla gardening dont je fais parti replantons la ville de végétaux ci et là ! Nous ne sommes pas encore très connu mais les médias on relayé notre message et nous sommes une centaines en France aujourd’hui ! Rejoignez la « guérilla gardening paris » ! Nous plantons dans la joie, nous plantons du durable, nous plantons nos propres végétaux sans le moindre engrais et ce pour une ville plus belle ! Il y avait une plantation de légumes dans les rues de Montreuil au même moment, vous auriez mieux fait d’y aller… Nous dénonçons ces actions qui veulent donner une image plus verte à ce qui ne l’est pas. Nous organisons une réunion dans une semaine, venez participer !

    guérilleusement,
    gabeu

  5. Non non, je suis aussi à Paris et j’ai aussi vu le sol d’écorce !
    Tout ça mérite bien ta grimace. Vers midi hier, j’y ai passé un quart d’heures et j’ai halluciné devant le monde, l’impossibilité de faire deux pas. Pffff un beau gâchis ! L’idée était pourtant super !
    J’hésitais à y retourner à l’aube ce matin mais bon… pas motivée motivée

  6. manola dit :

    …oui, je reste bien dans ma campagne savoyarde.. à voir vos photos: je comprends tout à fait tes grimaces.. et puis: jamais je ne me rend dans ce genres d’évènements: je préfère mes p’tites fleurs en vrai dans la nature… quel gâchi tout de même!!;-)))( ce n’est que mon avis !!!;-) )
    …mais belle découverte de votre espace!!

  7. Isa dit :

    Ca c’est une déception !! Rien à voir en effet avec les images vues à la télé.
    Tout ce monde….et apparemment si peu de choses à voir…!
    Moi qui suis souvent en manque de Paris, il est vrai qu’aujourd’hui, je ne regrette pas ma chaise longue sous mon palmier… Manque plus que le cricri des cigales…( qui ne devrait plus tarder ).
    Oui, et bien il faut bien un peu de compensations de temps en temps ….! Na !

  8. Bonjour…Pour ma 1ère visite j’ai parcouru avec attention cet article sur « Paris Verdure » !
    Effectivement je pense que ma promenade aurait été décevante…pourtant je me lamentais de ne pouvoir m’y rendre pour cause de « brocante » (j’ai tenu un stand)…résultat un peu bof…
    Une amie devait venir me voir et celle-ci a préféré se rendre à cette manifestation parisienne…je n’ai pas encore son ressenti !
    En tant que francilienne…j’ai cette chance d’avoir de la verdure et vivre dans la ville la plus fleurie de l’Ile de France…Sinon mon échappatoire c’est la…Normandie…
    D’ailleurs de nombreux reportages sur mon petit blog…
    Bonne journée et à bientôt…

    Muriel…

  9. Incroyable!!!
    Ce matin en prenant mon petit dej (depuis l’Allemagne, écoutant Europe1), j’ai entendu un reportage plutôt avantageux sur cet événement…heureusement que toi tu es là pour nous montrer la vérité!!! (en tout cas celle du commun des mortels et non celle des abonnés aux balcons de la grande avenue!!)
    Bon, ben si tu veux du vert, tu es la bienvenue dans mon champ cet été!!
    Gros gros bisous et PDC.

  10. Ben voilà…depuis que j’ai lu ton article j’ai du Jo Dassin dans la tête!! Remarque, ça change de Brassens!!

  11. J’avais entendu parler de l’évènement et ça avait l’air sympas mais je comprend ta déception : c’est de la publicité mensongère !

  12. Tea time dit :

    Comme Manola et d’autres, ton article me fait penser que je suis très heureuse au fond de ma campagne. Souvent j’enrage quand tu nous montres de superbes boutiques auxquelles je n’ai pas accès mais ne n’est pas le cas aujourd’hui. Le week-end de l’Ascension j’étais à Courson où tous les parisiens en manque de verdure pouvaient faire le plein de plantouilles et de fleurettes mieux que sur les Champs.

  13. Alors, si vous êtes déçus, parisiens, venez donc vivre au VRAI contact de Dame Nature…et ne laissez pas une opération publicitaire vous effrayer par son côté dévastateur car menteur! La nature est belle mais elle demande qu’on la respecte dans son intégralité, par par des « petits bouts » portés sur ces Champs que l’on dit Elysées……….. Cela a demandé certainement beaucoup de travail a de jeunes agriculteurs qui y croient, mais pensons au côté « artificiel » qui ne compensera jamais la réalité du terrain!

  14. Je comptais y aller cet aprés midi mais ton « reportage » 😉 m’a coupé toute envie. Grace à toi je n’irai pas perdre mon temps dans une foule insatisfaite. Bon lundi.

  15. je voulais m’y rendre mais je suis à l’ombre d’un arbre, au jardin à la campagne dans mon transat…

  16. VGD75 dit :

    Je me disais que j’avais peut-être raté un truc mais apparemment non si j’en crois ton article ainsi que celui de Nath the Parisienne. Je crois que j’ai bien fait de rester de l’autre côté de la capitale.

  17. J’ai pas eue envie d’y allée
    et pourtant j’habite paris
    mais la foule avec la chaleur c’est pas top
    le métro parisiens non merci
    je préfère allée voir la vrai campagne
    Mais bon les champs Élysée fermés à la circulation ça devais être sympa quand même
    les bar et restau on du faire leur beurre lol
    et les automobiliste on dut ronchonner de devoir faire des détours.
    C’est une idée sympa au départ mais bon boff
    merci de la visite guidée

  18. ça a l’air horrible ce truc. Dans le Figaro, ils montrent les photos du tandem Sarkozy tout sourire, presque émerveillé…

  19. totalement d’accord, j’étais à Paris ce weekend donc je me suis dite « chouette, quelle bonne idée, on va y aller » et puis il m’a suffi d’allumer la télé pour voir la foule partout.. Ahh non merci, tout ça pour voir une pauvre truie qui allaitait ses petits au milieu de la foule, je la plains, elle, on lui a pas laissé le choix, surtout avec la chaleur et le bruit! Comme tu dis, ils auraient mieux fait de planter un arbre, ça aurait eu plus de sens!

  20. Chris dit :

    Entièrement d’accord. Nous y sommes allés en famille et avons vite fait de quitter les lieux ! Trop de monde et des plantes bien souffreteuses !
    La seule touche amusante et totalement surréaliste était les feux de circulation qui continuaient de fonctionner !

  21. Marie dit :

    J’ai passé deux jours sur les Champs et je n’ai pas tout à fait le même ressenti que toi. J’aime beaucoup tes articles que je trouve toujours fins et bien écrits mais là je trouve ton propos un peu manichéen, et pas représentatif de ce qu’a été l’événement.

    Je m’attendais moi aussi à quelque chose de plus spectaculaire, de plus coloré, à des « vrais » arbres de haute taille, à plus de vert. Mais il faut savoir que l’événement a été décidé il y a trois ans seulement. Pas le temps pour les pépiniéristes de fournir autre chose que des jeunes arbres et 150 000 jeunes plants. On est effectivement loin du chêne séculaire de nos forêts. Mais dans le temps imparti, ce n’est finalement pas si mal.

    Effectivement, beaucoup (trop) de monde. Il aurait peut être fallu étaler l’événement dans le temps pour mieux réguler les flux car ce n’était pas pratique (parfois même un peu dangereux pour les jeunes enfants ou les personnes âgées) de circuler dans l’oeuvre. J’avais la chance d’avoir une accréditation presse, et donc eu la possibilité de me déplacer dans l’oeuvre tôt le matin. J’étais très sceptique au départ, mais le spectacle était magnifique, particulièrement en haut des champs, après les tuiles que tu as photographiées. Beaucoup moins certes, j’en conviens, quand il s’agissait dans la journée de sillonner le plateau caméra à la main et micro dans l’autre.

    Pour avoir interrogé des dizaines de gens, puisque j’étais là pour ça, je peux témoigner que l’immense majorité était ravie d’être là en dépit des conditions matérielles, de la chaleur, du monde, du métro bloqué. Certains enfants n’avaient jamais la forêt, ni de vaches en vrai. Chose que l’on a parfois tendance à oublier, nous qui avons la chance de connaître la « vraie » campagne. Pour tous ces gens, je pense que Nature Capitale valait la peine. Sans parler du dynamisme des JA et des professionnels de la filière forêt bois qui faisait plaisir à voir (si, si)

    Concernant le financement de l’opération, il repose sur les sponsors de l’opération (lu, heineken, crédit agricole, jacques vabre, monoprix, etc… Ainsi que les JA et France Bois Forêt bien sûr) et sur la vente des plants. Les arbres et les végétaux ont vocation à être replantés après l’événement.

    Pas d’inquiétude donc pour celles qui trouvaient que tout cela manquait de sens et qui auraient préféré à cette débauche de plantes « souffreteuses » la plantation d’un arbre dans le 2e arrondissement ou ailleurs.

    Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s