Attention, animal !

A Paris, on croise de drôles de choses…

Lors de ma dernière promenade, je vous ai montré des papiers froissés en métal, géants, et un œuf de dinosaure, sous mon parapluie.

Et bien ce jour là, dans les jardins déserts du Palais Royal, planait une odeur étrange…

En provenance directe de cet attelage d’un autre âge :

La carriole abandonnée m’a intriguée.
J’ai repensé aux décors de films déjà vus par là

Je me suis approchée par la gauche (je sais j’ai l’air plus loin mais j’avais zoomé sur la photo précédente.)

Rien. Pas un projecteur, personne autour.

Méfiante, j’ai donc décidé de me déplacer en cercles concentriques, me rapprochant doucement mais gardant une distance de sécurité et restant dans l’ombre du feuillage touffu.

Là j’ai commencé à imaginer que c’était simplement un abri, un petit coin de paradis pour que deux amants puissent se rouler dans le foin, protégés des regards et de la pluie.
Un peu comme le baldaquin magique qui flottait sur le bassin des Tuileries

Aiguillonnée par cette pensée, j’ai retenu ma respiration et me suis approchée sans bruit dans l’espoir de surprendre les tourtereaux.

NON, je ne suis pas perverse, je suis simplement d’une nature curieuse, ce qui est un atout pour une journaliste d’investigation en herbe folle.

Bref j’avançais d’un pas sûr mais feutré, lorsque soudain…

Meuuuuuhhhhh

Oh mon Dieu, un animal…

Pour une parisienne, un animal est toujours dangereux.

Mais la petite fille de la campagne qui sommeille en moi s’est réveillée.
J’ai pris mon courage à une main, l’autre tenant le parapluie, et je me suis approchée de la bête.
Je ne vous décris pas la manœuvre pour sortir une troisième main de mon trench, histoire de prendre la photo…
Ma crédibilité en prend un coup, là.


Je l’ai regardée de face, même pas peur, lalalère…

Et j’ai agité les cerises rouges devant la vachette, Intervilles dans mon Jardin à moi.

Elle a pas bougé.

Une vache, évidemment, mais avec de longues cornes… et une bosse (si si elle avait une bosse de dromadaire qui tirait vers l’avant).

Peut-être donc un bison ? Un buffle ? Un zébu ?
Le fruit d’une partouse un soir d’été entre une antilope, un chameau, et un taureau ailé ?
Une super jolie fille, transformée, telle Io, par un Dieu grec en rut ?

Je soumets cette énigme à votre sagacité.
J’ai déjà beaucoup de mal à distinguer une charolaise d’une limousine.

La revoilà de près :

En tous cas, je l’ai caressée (du regard).
On est devenue copines, Marguerite et moi.

On a parlé… de la pluie essentiellement et du fait que la paille c’est dégueulasse comparée au foin, des mérites du purin en masque de beauté, du manège enchanté et des steppes de Hongrie d’où elle est originaire (j’ai pas tout compris et elle a surtout écouté… cette capacité d’écoute qu’ont les vaches, ça me sidère).

Tout de même il faisait froid, et je n’étais pas non plus tellement rassurée, alors j’ai pris congé.

Ni chic, ni geek, juste une improbable rencontre.
Un signe du destin ?
Mais pour me dire quoi ?

Le mystère reste entier.

Anne

Une réflexion sur “Attention, animal !

  1. modessentielle dit :

    peut être qu’il faut que tu renoues avec tes racines de provinciale!!!!!!!!!
    quelle aventure, mais je comprends mieux que ton post sur les i-pods and so on…
    M

  2. soyons pragmatiques … je suis à peu près certaine que ce n’est pas une vache … bon après, de là à savoir ce que c’est, mystère … un genre de buffle, non ? en tout cas, elle ne porte pas de Victor et Rolph, ça c’est sûr ! bisous !

  3. edsupered dit :

    ni bison ni buffle, on dirait plutot un zebu rapport a la bosse, mais les cornes c’est pas tt a fait ca… ou alors un yak a poils ras… on peut en tt cas eliminer la piste du boeuf musque. c’est deja ca…

  4. Il a l’air empaillé ce buffle, Yack, Zébu, bête à cornes. Il parle de voyages, de yourtes, de motifs imprimés, et de chevauchées dans les plaines. T’a t’il lu l’avenir dans le marc de café?

  5. Isa dit :

    Ca alors….!!! Drôle de bête ! Mais c’est pas un gnou, c’est sûr, elle a pas de poils dans le cou et pas de barbe !

  6. Ce serait pas une vache sacrée des Indes que des admirateurs auraient spécialement envoyé à Fonelle pour la consoler de pas être venue ?
    Et la Fonelle, elle aurait pas sur qu’en faire, et elle l’aurait laissée au vert dans son palais royal …

  7. MrsB dit :

    C’est l’année du Buffle dans le calendrier chinois ?
    Cet animal est naturalisé non, cette fixité moirée du regard est assez dérangeante, je préfèrais nettement l’idée d’un abri de jardin pour arrosoir à radis de dix-huit jours ou amants de passage

  8. Jolie photo, plutôt amusante ! A ce sujet n’hésite pas à venir faire un tour si tu veux piocher des illustrations, je suis toujours d’accord ;o)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s