Retour vers le futur au Hippy Market

Il y a quelque chose qu’il faut que je vous avoue…

Je suis nulle en shopping !

Ça, c’est du coming out.

Enfin pas toujours et partout hein, mais pour deux sortes de shopping je suis un boulet.

– le shopping grandes enseignes: espagnol ou suédois ou même eshop britannique.

Si je n’ai pas la photo de Punky, ou celle de Coline, avec sa dernière trouvaille, j’erre dans les rayons sans arriver à fixer mon regard de myope… n’attendant qu’une chose: sortir de là. Je n’y achète que mes pyjamas et le reste uniquement sur ordonnance des deux médecins susnommés.

Merci les filles donc, à qui je dois mes meilleurs t-shirts, entre tellement d’autres inspirations à petit prix (pas seulement) !

– le shopping vintage. Ou plus exactement le shopping fripes, parce que repérer un Kelly Hermes chez Gabrielle, tout le monde peut le faire…

Mais s’inventer des looks incroyables pour 3 francs 6 sous, avec un sac déniché dans une brocante, une chemise de grand-père ou une robette qui appartenait à tante Lucette, si c’est à la portée de toutes les bourses, ce n’est pas à celle de toutes les filles.

Il y en a qui sont douées, très très douées ! (des mecs aussi hein, je les vénère plus encore, allez comprendre)

Souvenez-vous de Stéphanie… mais je suis tout aussi admirative de Cécile (l’Armadio del Delitto).

Jusqu’à ce que je découvre Hippy Market, je regardais leurs blogs en me disant que c’était super, mais que si moi aussi j’avais des fripes à portée de main, j’aurais un style génial ! J’avais tort.

Tenez, l’autre jour, j’entre dans la nouvelle boutique de la rue de Turbigo, près des Halles.
200 m2 dédiés à la fripe.
Assez pointu : Années 70, américain mais pas que.
Hommes et femmes, Cow Boys & Show Girls…
Partenaire de Kiliwatch, version 10 ans plus tôt (Killiwatch est plutôt 80’s) et moins cher.

Et vous de me dire : « Quoi ? Seventies, c’est soooo passé de mode ! C’est 2008 au plus tard.  Et puis c’est quoi ces looks d’adolescents à casquettes et Teddies ? On n’est plus au collège, Anne, wake-up… tu es vieille !!!»

Alors d’une je m’en fous de ce qui est à la mode et de ce qui ne l’est pas.
Je ne parle pas de mode, mais de style (Punky, Coline, Stéphanie, Cécile, Eleonore et les autres, chacune à sa manière, inventent la mode et bousculent les diktats).

Et de deux, je vous parie que ce printemps et cet été, on aura encore envie de jeans taille haute, de marinières, d’un trench, puis de robes longues fleuries légères, de chemises à carreaux, d’une salopette même allez savoir…
Le Baba Cool sera toujours d’actualité ! (Au pire, vous n’avez pas une soirée déguisée ce week-end?)

Personnellement, dès aujourd’hui je voudrais un manteau de fourrure, ou le blouson chaud d’un mec plus jeune que moi (le mec aussi), un bonnet en crochet, des écharpes de toutes les couleurs…

Je rêve d’une mode qui ne soit ni 50’s, ni 70’s, ni 80’s etc, d’une mode qui soit un gros bordel de tout ça mélangé.

En parlant de bordel donc je rentre chez Hippy Market et là je me suis dit :
Pourquoi ?
Pourquoi ne suis-je ni Stéphanie, ni Cécile ?
Pourquoi n’ai-je pas avec moi Kim et son œil de lynx ?

J’étais paumée.

J’avais mon appareil photo cependant. Alors je suis restée.

John m’a accueillie dans son gilet de berger du Larzac, à bras ouverts, et la jolie Sarah m’a fait faire le tour du propriétaire en riant !

Il y avait trop de tout !

Du jean sous toutes ses formes, des Teddys, des Bombers, des marinières, des shoes, des sacs, des robes, des gants, des chapeaux et des bonnets, des vestes et des ponchos, de la fourrure, des baskets, des accessoires, des sweats et des jupes, des portants entiers de chemises à fleurs ou à carreaux, de petits manteaux adorables, même du trench Burberry (oui maman).

Ah et aussi des affaires de sport, les vestes de ski des Bronzés, des moufles…

Prix raisonnables : tous les jeans sont à 35€, les robes entre 39 et 50, les chapeaux à 20, les shoes à 30, les sacs pareil.
A part quelques fourrures qui atteignent les 3 chiffres, on est dans du prix suédois, mais pour des vêtements tous uniques !

Je sais que certains n’aiment pas le vintage… moi j’adore (pas seulement pour les bijoux).

Je trouve que ça sent bon, que ça a une dégaine particulière, une usure respectable, une patine incroyable.

Souvent je vois un vêtement improbable dans un magazine, et à la place de la marque, dans la légende, il y a « Vintage ».
C’est pire que de lire « Chloe » : même si vous aviez les moyens, c’est sold out, inaccessible, jamais vous ne l’auriez… désirable donc.

Voilà une boutique où assouvir vos désirs !

Pour une soirée Country, un été à Woodstock ou un hiver à faire frémir de nouveau sur vos doigts les gants de la vie d’une autre… une inconnue familière.
Pour avoir un je-ne-sais-quoi de démodé et follement in du coup (bon sur moi ça fait démodé, mais sur les filles que je vous dis, ça fait juste incroyablement chic)
Soyons pragmatiques et disons aussi qu’on peut y trouver son jean, si on a la patience d’essayer.

J’ai discuté longtemps, reluqué plein de choses, et comme d’habitude, je suis repartie sans rien, mais le cœur lourd.

Alors si l’une d’entre vous a LE don pour trouver les trésors enfouis sous des montagnes de fringues bigarrées, qu’elle me le dise, qu’elle accepte de revenir avec moi dans cette boutique, pour faire une sélection et des looks qu’on montrera ici…

Je me chargerai de trouver les poupées à habiller, de porter les cintres, et on s’amusera comme des folles !

Des volontaires ?

Il faisait nuit lorsque je suis sortie et les vitrines m’ont explosé à la figure…

Allez je prends mon courage à deux mains demain et j’y retourne pour la chemise à carreaux que je cherche depuis 3 ans au moins.

Anne

Adresse de la boutique :
Hippy Market
Angle rue de Turbigo, rue Française
75001 Paris

Liens vers des filles qui ont du style (pas forcément celui de cette boutique, mais plein de styles différents que j’aime… des filles qui ont L’oeil et souvent les jambes aussi!)

En avance : Punky, Coline, Betty, Laure et les autres

Reines du vintage : Stéphanie, Cécile et les autres

Intemporelles : Eléonore Bridge, Pandora, Alix et les autres

Une réflexion sur “Retour vers le futur au Hippy Market

  1. Merci pour ces belles photos. ^^
    Ce genre de magasins, c’est pile le genre dans lequel il te faut rester loooongtemps pour pouvoir essayer des tonnes de choses. ^^

  2. Bonjour Anne, Mon problème est inverse : je trouve… trop ! A chaque fois, devant la pièce (devenue pièce de mes rêves depuis une demi-seconde) une petite voix me raisonne pour freiner la fringue addict que je suis : « tu as dix fois la même à la maison » ou « tu n’as plus de place dans ta penderie ». Puis une autre – la coquine – prend le relais : « vas-y donc, la mode, c’est ton métier ». Argh !

  3. Tea time dit :

    Comme toi je ne trouve rien chez l’espagnol ou le suédois. Je n’aime que les boutiques claires nettes où l’on voit du premier coup d’œil les belles pièces et surtout celles qu’on ne croisera pas 30 fois en faisant 10 pas dans la rue.

    OK, chez Hippy Market c’est de la pièce unique mais pour quelqu’un comme moi qui a eu 20 ans dans les 70’ça fait « Mémée n’a pas changé de vêtements depuis le siècle dernier. »

  4. Anne, avant tout de chose laisse moi te dire que tu es un vrai un amour !
    Et que moi je te trouve très douée !
    Je suis hyper jalouse (en vrac ): de tes petites robes Marc Jacobs, de tes cuissardes orange, de tes bijoux, de ton élégance, de la douceur qui se dégage de toi, de ton écriture et DE TON BLOG où tout est simplement merveilleux !
    Anne, je t’adore !

  5. Isa dit :

    Oh la la, ce style de boutique n’est pas pour moi. Trop de choses et ça je ne sais pas !
    Et puis je ne suis pas trop vintage, j’ai dû passer l’âge….
    Non, il me faut la boutique claire, bien rangée, ou l’on peut bien voir les vêtements et toucher les matières.
    Mais un petit sac vintage….tiens un Birkin par exemple…là, je ne serais pas contre !

  6. K. dit :

    Oui? Oui, pourquoi pas? Jusqu’ici, je n’ai parcouru que Kiliwatch où je suis retournée récemment après une virée-découverte chez Room Service ( bien mais un peu cher). Ado, je voulais faire « rhabilleuse »; en tous cas, perdue parfois pour ma pomme dans ce type d’endroit. J’y vois plus clair quand il s’agit de quelqu’un d’autre. Tu connais mon mail.Au pire, j’ai de la conversation rayon SErge Lutens ( fan depuis longtemps).

  7. Cool pour cette adresse, je manquerais pas d’y faire un tour un de ces quatre ^^ !
    il y’en a des choses en tout cas ! Thanks pour l’adresse 😉

  8. Ah c’est marrant, je passe devant cet endroit tous les jours avant d’aller au boulot. C’est un bel espace pour les fans de vintage !!
    J’aime bien que tout soit trié par couleur, c’est très visuel.

  9. Anne, mais quel bonheur! Tu es adorable!
    Je vais te dire une chose, mais que ça reste entre nous: je cherche plus que je ne trouve dans les boutiques de vintage. Par exemple, j’ai cherché 6 mois le sac rouge de mes reves, j’ai embeté tout le monde avec ça, et je ne l’ai jamais trouvé… mais l’une de mes meilleures amies m’a offert celui de sa mère (!), pile comme je le cherchais!
    En revanche, quand je ne cherche pas, je trouve! Bref, mon rapport au vintage est sous le signe du hasard, et je trouve que ça a son charme!

    Cette boutique a l’air géniale: je garde l’adresse pour mon prochain voyage à Paris!

  10. J’ai découvert aujourd’hui ! J’adore ! Moi qui cherchais quelques petites choses depuis longtemps, c’est là-bas que je les ai enfin trouvées mais j’ai mis du temps, il y a trop de choses à regarder ! Super article 🙂

  11. michel dit :

    toute la famille et fan de cette boutique et dommage celle la plus proche de chez nous « avignon » doit fermer !!!! sniff !!! clementine (la fille) emma (la mere) steve (le fils) vincent (le pere) irwina (la belle fille) et les copines luce, adele, ……

  12. J’ai découvert cette boutique hier et j’y ai déniché une robe fleurie tout simplement ravissante, qui en plus était à ma taille, donc je suis aussitôt repartie avec! Et je reviendrai très certainement!

  13. Lucie dit :

    Bonjour,

    est ce que ce magasin est considéré comme un dépôt vente ?
    Pouvons nous y vendre des vêtements ?
    Merci

  14. Yéta dit :

    Bonjour,

    C’est vrai que je trouve ce magasin très beau, bien travaillé, un merch qui ferait oublier qu’il s’agit de fripes , en revanche, j’ai beaucoup de mal à comprendre qu’un magasin qui se nomme « hippy-market » vende de la VRAIE FOURRURE!!!!
    Pour moi un hippy ne mange pas de viande, mais porte encore moins de la fourrure, surtout à notre époque, avec les technologies textiles modernes!!!!!
    Il s’agit là à mes yeux d’un cautionnement de meurtres inutiles d’animaux( même s’il s’agit de « vieilles fourrures »)!
    Il me semble que c’est à méditer, il y a trop de trafic d’animaux (chiens et chats y compris) à cause de ce genre de commerce!

    Merci pour eux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s