MAD1531_068
Ce matin, j’ai envie de partager avec vous un petit morceau de soie, de coton, de dentelle, d’intimité… ma culotte.
Accessoirement aussi de fourrure car dans la photo ci-dessus c’est la sublime bague poilue Fendi qu’il fallait remarquer.

Peut-être parce qu’Eudoxie nous a donné à voir tant de belles en lingerie Wacoal gainante, un peu aussi à cause du grand tri avant le déménagement qui m’a amenée à faire le vide dans mon tiroir à dessous chics, probablement parce que je n’ai rien de spécial à dire sur la liaison entre notre Président et Julie Gayet (qui doivent en cet instant partager des croissants et peut-être aussi une culotte…): les raisons sont aussi obscures que l’objet du désir !

J’admire Gisele Bundchen. Elle est belle. Elle est foutue comme une déesse. Elle a l’air vraiment sympa. Mais sur l’image qui suit, elle me fait carrément de la peine !!!
gisele-bundchen-in-underwear-shoot-for-hope-lingerie
C’est quoi ce truc ? Entre le slip et le string: un sling ?

Vous trouverez peut-être ça sexy. Oublions cet aspect qui n’est pas le propos du jour. En tous cas, c’est à l’opposé de l’idée que je me fais du CONFORT !

Ben oui, passées les leçons de séduction d’Aubade, la parade et les petites choses qu’on ne garde que 5 minutes, il y a LA culotte, celle que vous enfilez le matin, toute fraîche, légère, et si possible jolie, mais avant tout qui vous enrobe, qu’on ne sent pas, qui ne va pas vous lacérer l’arrière-train d’une ligne de démarcation… celle qui vous enverra en zone libre pour la journée.

Existe-t-elle ? Souvent je me le demande.

Enfilez un slip à votre taille habituelle, vous vous retrouverez comme Lambert Wilson dans Palais Royal !

La solution shorty a été testée mais il faut du soutien sous la fesse quand on n’a pas la fermeté de Giselle et le bas du shorty est souvent assez lache.

Tentons la culotte à l’ancienne, très haute, coton blanc de rigueur :
olsen-culotte
Sur le papier c’est joli, mais elle scie la taille et n’enveloppe pas vraiment la fesse, je suis désolée.

Alors quoi ?

J’ai une astuce personnelle, concoctée avec le temps, qui consiste à prendre des culottes taille basse dans la plus grande largeur proposée, soit 3 X au-dessus du pantalon que je lui superpose.
Je suis à l’aise, enfin ! Petit inconvénient: je ne compte plus le nombre de fois où baissant mon jean, le sous-vêtement est descendu dans le même mouvement (pour faire pipi on gagne du temps, mais je vous assure que c’est gênant dans d’autres situations).

La morphologie de chacune est différente et je suppose que vous avez toutes votre avis (que je brûle de lire) sur la question, des astuces, des bons plans à partager (vous pouvez commenter en anomyne ;)).
Moi j’ai fini par me résoudre à affronter la dure réalité: étant données toutes les études que doivent faire les marques pour trouver les formes et les lignes les plus confortables pour toutes les femmes, si je n’y trouve pas mon bonheur, c’est que je dois souffrir d’une anomalie du fessier (déjà que j’ai le coccyx cassé par une histoire de balançoire que je vous raconterai un jour de peu d’inspiration, quel manque de chance!).

Et oui papa, j’ai conscience que publier pareil article un dimanche matin va me faire passer pour une folle (de la messe) et inversement, mais finir sur un contrepet étant donné le sujet était quasi inévitable…

A bientôt pour d’autres élucubrations.

Anne (en culotte à l’île de Ré)

12 réflexions sur “De la culotte

  1. Anne, joli papier… Mais tes désordres Sling seraient résolus si tu venais la prochaine fois participer à la tournée Wacoal (http//wacoal.fr) illustrée par Eudoxie. Plus de soucis, il y la culotte et la forme faite pour ton popotin. Jolie et invisible, taille basse ou taille haute, si confortable que tu l’oublies. Et promis elle ne descend pas tant que tu l’as pas décidé.
    Marie Dominique

  2. Chris dit :

    J’ai des culottes tout coton trrrrrès confortables et desquelles mes rondeurs ne s’ échappent pas, quoi de plus désagréable en effet que d’avoir une culotte « violeuse ». Ceci dit pour en avoir discuter avec des collègues masculins certains trouvent beaucoup de charme et d’attrait à la culotte coton basique . Amusant et étonnant.

    • Anne dit :

      Je ne suis pas si étonnée… pour dire vrai, moi aussi je trouve la culotte basique plus sexy et le string carrément pas charmant.

    • Anne dit :

      Elle plutôt jolie hein ? pas vulgaire du tout, subtile, poudrée et douce… une charmeuse.

  3. Ping : 2014, on se réveille ? | Chic & Geek

    • Anne dit :

      Aucune idée :( Seule la bague était créditée…
      Bon bah la première qui la trouve prévient les autres ici ?
      Je crois qu’il y en a de ce style chez Sabbia Rosa vers Saint-Germain… indécentes: prix de la dentelle au m2 supérieur à l’immobilier du quartier ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s