Rochas: le coup des buzzing-chaussures

Rochas ss14 by Eudoxie 
Hallucinée par la légèreté des silhouettes Rochas entrevues sur instagram (pour exemples: Mini-Vidéo 1 et Mini-Vidéo 2), j’étais très déçue de voir les photos du défilé. Certaines silhouettes meurent une fois figées. Ces robes tellement incroyablement fines, brillantes et aériennes comme des nuages perlés, ne rendent rien en photo ou si peu. Il faut se décaler, se mettre un peu de trois quarts, observer le mouvement de la jupe, le scintillement des manteaux, la brillance des lamés. Je me souviens avoir eu ce genre d’envie pour ma robe de mariée, des tons poudrés, brillants, comme les dragées de baptême métallisées.
Je vous montre donc uniquement des vidéos.

Quant aux mules à plumeau d’autruche, je me pose la question des buzzing-chaussures. En clair, ces chaussures font parler. Elles sont proprement importables, mais le designer semble avoir bien retenu la leçon des chaussures Céline en fourrure.
fourrure-CELINE

photo Flavor magazine

Celles-ci aussi, repérées par Anne.

Et des talons à crinières de Loewe !
horse shoes loewe
Les chaussures folles, fourrées et plumées déclenchent l’hystérie sur les réseaux sociaux. C’est facile et ça rapporte gros!

mules rochas
Rochas à plumes
Tant qu’on s’amuse, j’applaudis des deux mains!

Eudoxie

Le site Rochas
La collection printemps-été 2014 sur Style.com (mais je vous aurai prévenus, c’est décevant en photo!).

6 réflexions sur “Rochas: le coup des buzzing-chaussures

  1. Anne dit :

    Là y’a vraiment de quoi devenir fétichiste !!!
    Tu imagines tendre la pointe du pied pour juste effleurer du bout de la plume d’autruche le corps d’un amoureux les yeux bandés, attaché aux barreaux du lit ??? C’est 50 shades of poudré…
    Et tu as raison, aucun rapport entre les images arrêtées et le mouvement des vidéos. Les vêtements de cette collection sont comme ses chaussures, ils existent dans l’espace, dans l’air qu’ils déplacent.
    D’ailleurs, je me demande quel parfum on pourrait leur associer, car dans ce mouvement forcément il y a plus que la persistance rétinienne des couleurs… un sillage ! de paillettes, de poudre de riz, de plumes, mais aussi, forcément, des effluves !
    Me voilà prête à citer Baudelaire ;) On est dans la fraîcheur des chairs d’enfants, la douceur des hautbois, le vert des prairies… non ?
    MERCI Eudoxie !!!
    Anne

    • Anne,merci de me révéler l’usage de ces chaussures qui m’avait complètement échappé. J’y vois plus clair, et comment dire, il faudra peut-être que j’en trouve une paire. )
      Comme parfum, une impression sucrée, avec exactement cette odeur de poudre de maquillage si chère à nos grands -mères (je suis sûre que c’est le pompon en autruche qui t’a évoqué cette idée-là), et peut-être d’agrumes…… citron, mandarine?

  2. Am dit :

    Les créateurs m’étonneront toujours! Quand on croit que ça y est on a atteint l’apogée de l’excentricité, et ben y’en a encore! (et c’est tant mieux! :) )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s