NYCFW* – Analyse d’un défilé

*New-York City Fashion Week
C’est la Semaine de la Mode, à New-York… avant Londres, Milan, Paris, le grand marathon. Quand on s’appelle avec Eudoxie, de fil en aiguille, on en parle, un petit peu.

Par exemple hier, on a finement débriefé le défilé Victoria Beckham qu’elle n’avait pas encore vu et dont j’avais juste aperçu des clichés sur Instagram. Autant dire qu’on est vraiment des expertes !
Je ne pensais donc pas vous faire part de cet échange sauf que… curiosité piquée, Eudoxie est allée décortiquer ledit défilé et elle vient de m’envoyer un mail avec son analyse, illustrée d’un croquis charmant:
Victoria-Beckham-by-Eudoxie
"Victoria ou l’Esprit des Sciences" by Eudoxie
Légende:
"En fait, elle est pointilleuse comme une japonaise, Victoria, avec ses petits chaussons nude, ou comme un joueur de Ping-pong (remarque ça va ensemble) avec ses ensembles sport. C’est un peu des tenues de normalienne, nan? Cérébrales."

"Hum hum…", ai-je envie de répondre, sciée par son génie, histoire de donner le change en attendant d’avoir moi aussi vu les images et trouvé quelque chose d’intelligent (ou au moins intelligible) à ajouter.

Hop hop hop ! Séance de rattrapage, on visionne le défilé:


J’ai perdu un peu de temps car au départ, j’avais enregistré toutes les silhouettes de la ligne bis de la marque, me demandant vaguement quel rapport avec le dessin d’Eudoxie, mais pas déstabilisée non plus… cruchaude que je suis.

Donc oui, ce défilé Victoria Beckham est très… intéressant ! Il ne s’adresse pas à sa clientèle habituelle de working girl en jupe crayon et elle prend un risque là, Victoria, en tentant des volumes, en allant vers des silhouettes de garçon manqué (photo 4: on dirait un montage le visage… c’est un mec, nan ?), ou de collégienne audacieuse longueur mini… et elle salue en bermuda / jupe-culotte que même Marc Jacobs n’a pas encore tenté!

Non mais que dire de plus fin qu’Eudoxie ?

J’ai bien aimé la rondeur, le fluide, l’idée de confort des vestes amples…

Allez tant pis, je le dis. Ce que j’ai préféré, qui m’a filé la larme à l’œil, c’est l’accessoire ultime de Victoria Beckham à son défilé qui a fait le buzz:
David et Harper Beckham, Anna Wintour - Défilé Victoria Beckham
Un premier rang idéal: David Beckham mari sportif tatoué et enthousiaste, avec sur les genoux petite fille adorable, Harper Seven Beckham, en robe plissée… couvée du regard par une Anna Wintour SOURIANTE !!!

Décidément, heureusement qu’on a adjoint à l’équipe une spécialiste de la Mode. Je fais pâle figure.

Notez que je n’ai pas regardé l’autre défilé en pure perte puisque j’y avais repéré la robe portée en ville cette semaine par Victoria Beckham: bleu pâle, cloquée, volume qui se tient… une robe de Harper qu’elle a déclinée version grande fille qui s’en fout qu’on voie qu’elle est mince (car elle l’est)… graou !
Victoria Beckham - Vogue - 10Sept13
Décidément Victoria nous surprend agréablement.

En direct live sur internet de la NYFW, c’était vos deux modeuses. A vous les Studios !

Anne et Eudoxie

9 réflexions sur “NYCFW* – Analyse d’un défilé

  1. Chris dit :

    Il y a un petit moment que je n’étais pas venue (accès bloqué par le pare-feu au boulot). En regardant la collection de VB un seul mot me vient à l’esprit : subtilité.

    • Anne dit :

      Bah voilà ! Avoue que c’est pas forcément le mot qu’on lui aurait associé spontanément il y a 10 ans ! Elle se bonifie, je suis d’accord :)

  2. Elle se libère, elle invente ses propres envies et n’est plus simplement la bonne élève qui copie/colle la silhouette classique. C’est chouette pour elle :)

    • Anne dit :

      Tu as raison, elle ose s’éloigner un peu du cadre et c’est d’autant plus réussi qu’elle a fait ses gammes avec application !

  3. très jolie analyse! Ce défilé de VB fait beaucoup parler il me semble, je trouve ses collections de plus en plus "intéressantes" comme tu dis, une belle progression et une belle aventure pour elle finalement!

  4. MrsB dit :

    J’aime bien le sourire de la Wintour, on dirait bien un vrai sourire pas un de ces rictus crispés qu’on fait quand un "charmant bambin" vient essuyer ses mains pleines de chocolat noir sur votre robe.

  5. Du coup je découvre la face cachée de Victoria avec cette robe grossissante qui dit "je m’en fous d’être mince". Ça lui donne un côté très cool. Quant à cette collection, tu as raison, elle doit être annonciatrice de sa volonté de se hisser au sommet.

    • MrsB dit :

      Pas de votre avis pour la robe floquée-cloquée, elle accentue au contraire le côté bras et mollets filiformes, cou mince et étiré; la robe dit : je peux me permettre cette énorme cup cake sur mes hanches, je n’en ai pas hahaha. ;)
      Ou alors elle est adepte des robes dragées de Kate.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s