Orage supercellulaire en formation

En voilà un métier passionnant: Storm Chaser… Chasseur de Tornades. Helen Hunt et Bill Paxton dans « Twister ».

J’en connais d’autres qui suivent de très près ouragans, tornades, cyclones, pour leur métier. Des pompiers, secouristes d’urgence ? Ce serait sexy. Des climatologues alors peut-être ? Dennis Quaid dans « Le Jour d’Après », prédicateur de la fin d’un monde. Ou bien plus humblement un météorologiste ? Bill Murray in « Groundhog Day » (le jour sans fin de la marmotte, un film magique).

Non.

Sur les miens on ne fait pas de films. On lit sur leurs cartes de visite « Monsieur Sinistre » ou « Responsable Catastrophes ». Leur métier n’est pas de prévoir où va se développer le prochain tremblement de terre (quoique…) mais plutôt de répondre à la cruciale question que se posent les politiques, nos élus, les hommes d’affaires et d’influence, celle que leur envoie leur Big Boss avant que CNN ne dévoile les images exclusives des dégâts, LA question à laquelle ils devront faire face au petit matin après une nuit blanche de calculs savants et top secrets : « COMBIEN ??? » …de victimes ? …de temps pour réparer ?

Non.

COMBIEN ça va nous coûter ???

Ces hommes, qui travaillent dans l’ombre pour la noble cause de mutualiser les risques, qui suent sang et eau en tentant d’extrapoler à partir de données plus ou moins fiables amalgamées, qui se présenteront en costume-anthracite-cravate-bordeaux-chemise-bleue-froissée-chaussures-pas-cirées sur les marches de l’Elysée ou de la Maison Blanche, on pourrait les appeler des « Experts », ça sonnerait bien.

Mais regardons la réalité en face. Ce ne sont que des Assureurs ! (Il en faut.)

Héros méconnus des temps modernes, ils consolent les familles ayant tout perdu dans la tempête, l’incendie, l’inondation… comme ce terrible jour de stormy weather.

Ah, et aussi, plus tard, ils calculent la prime supplémentaire qu’on devra leur verser l’année suivante pour éponger l’ardoise ;)

Pour leur rappeler qu’il y a dans leur beau métier de la poésie (quelque part loin derrière les tableaux de chiffres en milliards de $), j’ai décidé de poster ces quelques images aujourd’hui.

Storm-Chasing-by-Mike-Oblinski

duststorm-by-Mike-Olbinski

A trifecta

Anne

Crédits Vidéo: La scène a été capturée le 3 juin près de Booker, au Texas, par le photographe Mike Olbinski. Un time-lapse (vidéo accélérée) composé de 870 photos, prises sur une durée de 24 minutes.
Autres images par le photographe Mike Olbinski

3 réflexions sur “Orage supercellulaire en formation

  1. Chris dit :

    Et bien dans ma banlieue nous avons eu droit ce matin à un super orage ! Et la foudre s’est même abattue sur la grande antenne qui surplombe le site ! Moins impressionnant qu’au Texas mais quand même.

  2. Chris dit :

    Hélas pas vu les étincelles : je suis dos à la fenêtre. Mais j’adore regarder les éclairs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s