Rupert Sanderson – Bags Bags Bags!

C’est l’histoire du sac de musique d’un petit garçon de 6 ans. Un sac à partitions, en simili cuir, retrouvé au grenier, fripé, rapé, d’où s’échappent poussière et nostalgique chanson douce.

Le petit garçon a écrit en lettres malhabiles indélébiles son nom sur le sac. C’est un cartable étroit et étrange, qui se ferme avec un contrepoids, fine baguette de métal à boules. Rupert a mis du temps à comprendre son mécanisme et il se le rappelle avec émotion en caressant ce souvenir d’enfance.
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-08
Il rêvait alors d’être musicien. Il ne se doutait pas qu’un jour il ferait danser les filles d’une autre façon, en créant des chaussures !

Alors qu’il habille les plus célèbres pieds de la planète, qu’il a fêté 10 ans de créations magiques l’année dernière, que la fortune et la gloire lui sourient, le « Music Bag » de ses 6 ans a soudain ouvert la voie de la diversification à Rupert Sanderson, lui a donné envie de nous faire des sacs à main, classiques avec une touche jazzy, fabuleux objets de désir…
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-09
C’est accompagnée d’Eudoxie que j’ai franchi la porte de la boutique transformée en showroom pour la présentation de la collection hiver 2013-2014, et on peut dire qu’on en a pris toutes les deux plein les yeux.

En suivant la sylphide Clarisse dans le Passage des 2 Pavillons, nous nous attendions à découvrir des chaussures, des chaussures, encore des chaussures…
Rupert-Sanderson-showroom-Clarisse-night
Quelle surprise de tomber nez à nez avec une collection de sacs, de it-bags, tous plus beaux les uns que les autres !
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-01
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-02
Je ne vais pas vous mentir: j’ai une saison de retard.

Mais c’est une bonne nouvelle car ça signifie que la collection été 2013, la première, est déjà en ligne sur le site de Rupert Sanderson et que vous allez pouvoir la découvrir au fur et à mesure des arrivages de nouveaux modèles, frais, colorés, printaniers.

En revanche, ceux que je vous montre là, vous ne les y verrez pas avant quelques mois, et probablement pas tous car comme pour les shoes, certains modèles restent à l’état de prototypes, exemplaires uniques.

Ce ne sera certainement pas le cas de ce fourre-tout en cuir souple et mat, black, devant lequel mon souffle s’est coupé :
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-12
Le truc, c’est que même les plus grands sont tout légers à l’épaule… et ça c’est plus précieux que n’importe quelle autre qualité esthétique (qu’ils possèdent aussi): c’est ce qui fait que de la penderie ce sac va sortir souvent, devenir notre chouchou, se patiner joliment, qu’on va l’aimer de tout près.

Comment je le sais ? Parce que j’ai touché :) et je ne suis pas la seule…
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-Clarisse-XXL-01
Tadaaa ! Clarisse sort de derrière le comptoir comme un gentil petit diable de sa boîte: « Le cabas existe aussi dans cette version… » mordoré mon amour.

A peine ai-je le temps de me remettre et de shooter quelques natures mortes sur bois…
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-4
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-10
qu’elles prennent chaleur et vie au bras d’une Eudoxie dont la vision suprastylée n’est plus à prouver:
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-Eudoxie-mini
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-Eudoxie-cabas
Cartable de sa fille et sac de dame, en parfaite harmonie, comme un clin d’oeil à l’esprit même de la collection.
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-03
Ahhh cette pochette… Penchons-nous plus particulièrement sur son cas, voulez-vous ?

Clarisse l’attrape pour nous la présenter, professionnelle.
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-Clarisse-pochette-02
Mais soudain, effet magique de Rupert Sanderson, de la pochette, du cuir… l’objet inanimé s’empare de l’âme de Clarisse qui ne semble plus vouloir la lâcher et adopte malgré elle la rock n’roll attitude. Yeah !
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-Clarisse-pochette-01
Mmmm… Réitérons l’expérience pour plus de crédibilité scientifique à ce phénomène étrange.

- « Eudoxie ? Regarde cette pochette, là. »

- « Ah oui… Tu crois que mon iPad rentrerait dedans? »
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-Eudoxie-pochette-03
Laissons agir quelques instants. Elle la tourne et retourne, la met sous son bras, la caresse de ses longs doigts d’artiste.
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-Eudoxie-pochette-02
Et paf! Rebelote. Eudoxie prend l’air attendri d’une gamine devant un bébé labrador… ses yeux embués, c’est adorable, fascinant… un peu effrayant aussi, cette sorcellerie.
Rupert-Sanderson-Winter-2013-bags-Eudoxie-pochette-01
CQFD.

Alors oui, ces sacs sont aussi chers qu’ils sont beaux et résistants. Ce sont des cabas, pochettes, satchels, tote, baguettes ou portés main de plus d’une saison.

Parfois, un seul sac, fantasmé, choisi, désiré, espéré, vaut mieux que 10 ersatz. Vaut 10 fois plus aussi, je sais, mais qui nous interdit de rêver ?
Certainement pas Vittoria ou Clarisse, qui vous accueilleront dans la boutique parisienne et vous laisseront jouer devant le miroir en attendant la super cagnotte du loto.

Et quoi de neuf côté chaussures ? C’était dans la boutique d’à côté, envahie pour l’occasion. On y est allées (preview là). On a crû mourir en voyant Monsieur Sanderson en personne nous accueillir avec son air timide et tendre et doux, ses yeux pétillants, son charme so british… grrraou.

Je reviens vous en parler… J’ai juste 250 images à trier pour vous montrer prototypes et classiques revisités, boots ou sandales, et même des baskets, si si si !

A très vite,

Anne

Liens et informations :

Rupert Sanderson sur Chic & Geek

Le site de Rupert Sanderson

La boutique parisienne :

Rupert Sanderson
Palais Royal
Passage des 2 Pavillons
5 rue des petits-champs
75 001 Paris
01 42 60 88 55

Et bien sûr le Diary d’Eudoxie !

13 réflexions sur “Rupert Sanderson – Bags Bags Bags!

  1. Trop belles les pochettes partitions!! Ce système de fermeture est tellement bien! J’adore l’écriture au stylo bic de Rupert Sanderson enfant!!! Quand à Eudoxie, elle est toujours aussi délicieusement photogénique! Bises

    • Anne dit :

      Oh merci Isabelle ! Y’a pas à dire, marketing ou pas, une jolie histoire et un sac devient it… Souhaitons lui l’avenir du Birkin ;)

    • Anne dit :

      Pardon Chris, j’aurais dû mettre un avertissement pour toi au début de l’article… un DANGER qui clignote. Mais sans rire il faut que tu ailles les voir et les toucher… tu vas tomber en pamoison !

      • Chris dit :

        A seulement regarder les photos de la pochette, je ressens la douceur du cuir sous mes doigts. Si j’y vais, il me faudra une camisole de force pour m’empêcher de craquer…

      • Anne dit :

        Tu pleurerais car elle n’y est plus je pense… repartie pour Londres. Mais je vais passer voir pour toi ;)

  2. J’adore ta sensibilité et ton écriture Anne ! (Mais tu le sais depuis longtemps !)
    PS : Message pour Eudoxie : dis, tu me la donnes ta cape ?????

  3. Ping : Shoes Fever 2013, Rupert Sanderson | Chic & Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s